×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Esther 3     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Esther 3
Segond « Colombe »


Menace contre les Juifs

Édit d’Haman contre les Juifs

1 Après ces événements, le roi Assuérus distingua Haman, fils de Hammedata, l’Agaguite ; il l’éleva (en dignité) et plaça son siège au-dessus de tous les princes de son rang.
2 Tous les serviteurs du roi en place à la conciergerie royale s’inclinaient et se prosternaient en l’honneur de Haman. Le roi en avait donné spécialement l’ordre. Pourtant, Mardochée ne s’inclinait ni ne se prosternait.
3 Les serviteurs du roi en place à la conciergerie royale dirent à Mardochée : Pourquoi passes-tu outre à l’ordre du roi
4 Ils lui posaient la question chaque jour, mais il ne les écoutait pas. Ils firent alors un rapport à Haman pour voir si Mardochée — qui leur avait rapporté qu’il était Juif — s’en tiendrait à son attitude.
5 Haman vit que Mardochée ne s’inclinait ni ne se prosternait en son honneur, et Haman fut rempli de fureur.
6 Il considéra avec dédain l’idée de porter la main sur le seul Mardochée — on lui avait signalé, en effet, le peuple auquel appartenait Mardochée —. Haman entreprit d’exterminer de tout le royaume d’Assuérus tous les Juifs, le peuple de Mardochée.
7 Le premier mois — qui est le mois de Nisan —, la douzième année du règne d’Assuérus, en présence de Haman, on jeta le Pour, c’est-à-dire le sort, sur chaque jour, du premier au douzième mois — qui est le mois d’Adar —.
8 Haman dit au roi Assuérus : Il y a un peuple à part. Ils sont partout, infiltrés parmi tous les peuples, dans toutes les provinces de ton royaume ; leurs lois les distinguent de tout peuple, et ils n’exécutent point les lois du roi : il ne vaut rien pour le roi de les laisser en repos.
9 Qu’il plaise au roi de signer leur perte, et je pèserai dix mille talents d’argent entre les mains des fonctionnaires du royaume, pour les verser dans les coffres du roi.
10 Le roi retira le sceau de son doigt et le donna à Haman, fils de Hammedata, l’Agaguite, adversaire des Juifs.
11 Le roi dit à Haman : L’argent t’est abandonné, ainsi que ce peuple. Fais-en ce qu’il te plaira.
12 On convoqua les scribes royaux, le treizième jour du premier mois, et l’on transcrivit tous les ordres de Haman à l’intention des satrapes du roi, des gouverneurs de chaque province et des princes de chaque peuple, à chaque province dans son écriture, à chaque peuple dans sa langue. Ce fut écrit au nom du roi Assuérus et scellé du sceau du roi.
13 Les lettres furent envoyées par l’intermédiaire des courriers à toutes les provinces du roi : on devait exterminer, tuer et faire périr tous les Juifs, du jeune garçon au vieillard, les enfants comme les femmes, en un seul jour, le 13 du douzième mois — qui est le mois d’Adar —. (On pouvait) les piller pour en prendre du butin.
14 Il y avait une copie du texte pour communiquer à chaque province l’édit qui devait être rendu public dans tous les peuples afin qu’ils se tiennent prêts pour ce jour-là.
15 Les courriers sortirent en hâte par ordre royal, et l’édit fut communiqué à Suse la capitale. Le roi et Haman s’installèrent pour boire. La ville de Suse était en pleurs.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.