×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Suffètes 21     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Suffètes 21
André Chouraqui


Le pardon du crime

1 Les hommes d’Israël jurent à Mispa pour dire : « Aucun homme parmi nous ne donnera sa fille pour femme à Biniamîn. »
2 Le peuple vient à Béit-Él. Ils siègent jusqu’au soir, en face de l’Elohîms. Ils portent leurs voix et pleurent à grand pleur.
3 Ils disent : « Pourquoi IHVH-Adonaï, Elohîms d’Israël, cela a-t-il été en Israël, pour sanctionner, en ce jour, un rameau entier d’Israël ? »
4 Et c’est le lendemain, le peuple se lève de grand matin. Ils bâtissent là un autel. Ils font monter des montées et des pacifications.
5 Les Benéi Israël disent : « Qui de tous les rameaux d’Israël n’est pas monté avec l’assemblée vers IHVH-Adonaï ? Oui, le grand serment était contre celui qui ne monterait pas vers IHVH-Adonaï à Mispa pour dire : ‹ Il sera mis à mort, à mort ›. »
6 Les Benéi Israël compatissent à Biniamîn, leur frère. Ils disent : « Aujourd’hui, un rameau a été retranché d’Israël !
7 Que ferons-nous pour ceux qui restent, pour les femmes ? Nous avons juré par IHVH-Adonaï de ne pas leur donner nos filles pour femmes ! »
8 Ils disent : « Quel est celui des rameaux d’Israël qui n’est pas monté vers IHVH-Adonaï à Mispa ? » Or voici, aucun homme de Iabéish Guil’ad n’était venu vers le camp, vers l’assemblée.
9 Le peuple se recense, voici, il n’était là pas un seul homme des habitants de Iabéish Guil’ad.
10 La communauté envoie là-bas douze mille hommes, des fils de valeur. Ils leur ordonnent pour dire : « Allez, frappez les habitants de Iabéish Guil’ad à bouche d’épée, les femmes et la marmaille.
11 Voici le propos que vous ferez : tout mâle et toute femme qui ont pénétré coucherie de mâle, vous les interdirez. »
12 Ils trouvent parmi les habitants de Iabéish Guil’ad quatre cents jeunes vierges qui n’ont pas connu d’homme à coucherie de mâle. Ils les font venir au camp de Shilo, qui est en terre de Kena’ân.
13 Toute l’assemblée envoie et parle aux Benéi Biniamîn, au Rocher de la Grenade ; ils leur crient : « Paix. »
14 Biniamîn retourne en ce temps. Ils leur donnent les femmes qu’ils avaient laissé vivre, parmi les femmes de Iabéish Guil’ad. Ils n’en trouvèrent pas suffisamment pour eux.
15 Le peuple compatit à Biniamîn : oui, IHVH-Adonaï avait fait une brèche dans les rameaux d’Israël.
16 Les anciens de la communauté disent : « Que ferons-nous pour ceux qui restent, pour les femmes ? Oui, les femmes en Biniamîn ont été exterminées. »
17 Ils disent : « L’héritage aux évadés de Biniamîn ! Un rameau ne sera pas effacé d’Israël !
18 Nous, nous ne pourrons pas leur donner des femmes parmi nos filles. Oui, les Benéi Israël ont juré pour dire : « Honni soit le donneur de femme à Biniamîn ! »
19 Ils disent : « Voici la fête de IHVH-Adonaï, à Shilo, d’année en année, au septentrion de Béit-Él, à l’orient du soleil sur le sentier qui monte de Béit-Él à Shekhèm et au Nèguèb de Lebona. »
20 Ils ordonnent aux Benéi Biniamîn pour dire : « Allez ! Embusquez-vous dans les vignobles,
21 voyez et voici, quand les filles de Shilo sortiront pour danser les rondes, sortez des vignobles et ravissez pour vous, chaque homme sa femme, parmi les filles de Shilo ; puis allez en terre de Biniamîn.
22 Et ce sera, oui, leurs pères ou leurs frères, ils viendront combattre contre nous. Disons-leur : Graciez-les car nous ne les avons pas prises, chaque homme sa femme à la guerre ; et ce n’est pas vous-mêmes qui les leur avez données. En ce temps, vous seriez coupables ! »
23 Les Benéi Biniamîn font ainsi. Ils enlèvent les filles, selon leur nombre, parmi les danseuses qu’ils ont ravies. Ils vont et retournent à leur possession. Ils bâtissent des villes et les habitent.
24 Les Benéi Israël s’en vont de là, en ce temps-là, l’homme vers son rameau, vers son clan. Ils sortent de là, l’homme vers sa possession.
25 En ces jours, pas de roi en Israël. L’homme fait ce qui est droit à ses yeux.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf