×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Au désert 11     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Au désert 11
André Chouraqui


Rébellion du peuple

1 Et c’est quand le peuple maugrée mal aux oreilles de IHVH-Adonaï IHVH-Adonaï entend et sa narine brûle. Un feu de IHVH-Adonaï s’embrase contre eux et mange l’extrémité du camp.
2 Le peuple vocifère contre Moshè. Moshè prie IHVH-Adonaï et le feu sombre.
3 Il crie le nom de ce lieu : Tab éra, « Embrasement. » Oui, le feu de IHVH-Adonaï s’était allumé contre eux.
4 Le ramassis, en son sein, appète d’appétit. Les Benéi Israël retournent, pleurent, eux aussi, et disent : « Qui nous fera manger de la chair ? »
5 Nous nous sommes souvenus du poisson que nous mangions en Misraîm gratuitement, les concombres, les pastèques, les poireaux, les oignons, les aulx !
6 Maintenant notre être est sec. Plus rien ! Nos yeux n’ont plus rien que la manne » !
7 La manne est comme graine de coriandre, et son œil comme l’œil du bdellium.
8 Le peuple vague, la récolte et la broie au moulin ou la pile au pilon, la cuit dans une poterie et en fait des gâteaux. Son goût est comme le goût du suc de l’huile.
9 À la descente de la rosée sur le camp, la nuit, la manne descend dessus. Lassitude de Moshè

Lassitude de Moshè

10 Moshè entend le peuple pleurer, en ses clans, l’homme à l’ouverture de sa tente. La narine de IHVH-Adonaï brûle fort. Aux yeux de Moshè, c’est mal.
11 Moshè dit à IHVH-Adonaï : « Pourquoi maltraites-tu ton serviteur ? Pourquoi n’ai-je pas trouvé grâce à tes yeux ? Mettre la charge de tout ce peuple sur moi !
12 Moi-même, ai-je été enceinte de tout ce peuple ou bien moi-même l’ai-je enfanté pour que tu me dises : ‹ Porte-le en ton sein ›, comme le parrain porte le nourrisson, sur la glèbe que tu as jurée à ses pères ?
13 D’où prendre la chair pour en donner à tout ce peuple ? Oui, ils pleureront contre moi pour dire : ‹ Donne-nous de la chair, nous en mangerons ! ›
14 Je ne pourrai, moi-même, seul, porter tout ce peuple. Oui, il est trop lourd pour moi.
15 Et si tu fais ainsi envers moi, toi, tue-moi donc, tue-moi, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, je ne verrai pas mon malheur » !
16 IHVH-Adonaï dit à Moshè : « Ajoute-moi soixante-dix hommes, des anciens d’Israël, dont tu sais qu’ils sont des anciens du peuple et de ses commissaires. Prends-les dans la tente du rendez-vous. Ils se posteront là avec toi.
17 Je descends et parle avec toi, là. Je réserve du souffle qui est sur toi et le mets sur eux. Ils porteront avec toi au portage du peuple : tu ne le porteras plus toi seul. Nous aurons de la viande

Nous aurons de la viande

18 Tu diras au peuple : Consacrez-vous pour demain, et vous mangerez de la chair ; oui, vous avez pleuré aux oreilles de IHVH-Adonaï pour dire : ‹ Qui nous fera manger de la chair ? Oui, c’était bien pour nous en Misraîm ! › IHVH-Adonaï vous donne de la chair : vous en mangerez !
19 Vous n’en mangerez pas un jour, deux jours, cinq jours, dix jours, ni vingt jours,
20 mais jusqu’à une lunaison de jours, jusqu’à ce qu’il en sorte de vos narines, et qu’elle soit pour vous en répulsion, parce que vous avez rejeté IHVH-Adonaï, qui est en votre sein. Vous pleurez en face de lui pour dire : Pourquoi sommes-nous sortis de Misraîm ?
21 Moshè dit : « Le peuple au sein duquel je suis moi-même compte six cent mille piétons ! Et toi tu dis : Je leur donnerai de la chair et ils en mangeront une lunaison de jours.
22 Ovins et bovins seront-ils égorgés pour eux ? En trouveront-ils pour eux ? Si tous les poissons de la mer s’ajoutaient pour eux, s’en trouvera-t-il pour eux ?
23 IHVH-Adonaï dit à Moshè : « La main de IHVH-Adonaï serait-elle courte ? Maintenant tu verras si ma parole advient pour toi ou non. » Inspirés dans le camp

Inspirés dans le camp

24 Moshè sort et parle au peuple les paroles de IHVH-Adonaï. Il réunit soixante-dix hommes, des anciens du peuple, et les tient autour de la tente.
25 IHVH-Adonaï descend dans la nuée et lui parle. Il réserve du souffle qui est sur lui et le donne aux soixante-dix hommes, les anciens. Et c’est quand le souffle repose sur eux, ils sont inspirés, sans fin.
26 Deux hommes restent dans le camp. Le nom de l’un, Èldad. Le nom du deuxième, Méidad. Le souffle repose sur eux ; ils étaient parmi les inscrits mais n’étaient pas sortis vers la tente. Ils sont inspirés dans le camp.
27 Un jeune court et le rapporte à Moshè. Il dit : « Èldad et Méidad sont inspirés dans le camp. »
28 Iehoshoua ’bîn Noun, l’officiant de Moshè depuis son adolescence, répond et dit : « Moshè, mon maître, écroue-les. »
29 Moshè lui dit : « Es-tu jaloux pour moi ? Qui donnera que tout le peuple de IHVH-Adonaï soit inspiré ! Oui, IHVH-Adonaï donnera sur eux son souffle. »
30 Moshè s’ajoute au camp, lui et les anciens d’Israël.
31 Un souffle part de IHVH-Adonaï et rabat les cailles de la mer et les lâche sur le camp, environ un jour de route par ici, un jour de route par là, aux alentours du camp, et environ deux coudées sur les faces de la terre.
32 Le peuple se lève. Tout ce jour, toute la nuit et tout le jour du lendemain, ils ramassent des cailles ; le moindre en ramasse dix ’omèr. Ils les étalent, les étalent aux alentours du camp.
33 La chair encore entre leurs dents, avant d’être tranchée, et la narine de IHVH-Adonaï brûle contre le peuple. IHVH-Adonaï frappe le peuple, un coup multiple, fort.
34 Il crie le nom de ce lieu : Qibrot-ha-Taava, « Les tombeaux de l’Appétit. » Car, là, ils ont enseveli le peuple des appétants.
35 De Qibrot-ha-Taava, le peuple part pour Haserot. Ils sont à Haserot.

Cette Bible est dans le domaine public.