×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iehèzqél 47     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iehèzqél 47
André Chouraqui


Les eaux du sanctuaire

1 Il me fait retourner à l’ouverture de la maison. Et voici, des eaux sortent sous le palier de la maison vers le levant ; oui, la porte de la maison est vers le levant. Les eaux descendent sous le côté droit de la maison, au Nèguèb de l’autel.
2 Il me fait sortir par la route de la porte du septentrion. Il me fait tourner par la route extérieure, à la porte extérieure, sur la route qui fait face au levant. Et voici, les eaux sourdent du côté droit.
3 À la sortie de l’homme vers le levant, la ligne en sa main, il mesure mille coudées et me fait passer dans les eaux : les eaux aux chevilles.
4 Il en mesure mille et me fait passer dans les eaux : les eaux aux genoux. Il en mesure mille et me fait passer : les eaux aux hanches.
5 Il en mesure mille : c’est un torrent que je ne peux passer ; oui, les eaux débordent, des eaux pour la nage, un torrent qui ne se traverse pas. Un fleuve de vie

Un fleuve de vie

6 Il me dit : « Vois-tu, fils d’humain ? Il me fait aller et retourner sur la lèvre du torrent.
7 Quand il me fait retourner, voici, sur la lèvre du torrent, des arbres très nombreux, de part et d’autre.
8 Il me dit : « Ces eaux sortent vers le Galil du Levant, puis elles descendent vers la steppe. Elles viennent à la mer ; vers la mer, elles y sortent ; et les eaux sont guéries.
9 Et c’est tous les êtres vivants qui y foisonnent, tout ce qui vient là, dans les deux torrents, vit ; et c’est du poisson, très nombreux. Oui, ces eaux sont venues là, et elles sont guéries ! Tout ce qui vient là, où est le torrent, vit.
10 Et c’est, les pêcheurs s’y tiennent depuis ’Éïn Guédi jusqu’à ’Éïn ’Èglaîm. Ce sont des étendoirs à rets, leurs poissons sont pour leurs espèces, comme le poisson de la Grande Mer, très nombreux.
11 Ses marais, ses flaques ne guérissent pas, pour donner du sel.
12 Sur le torrent, sur sa lèvre, de part et d’autre, monte tout arbre à manger. Son feuillage ne fane pas, son fruit ne s’épuise pas, chaque lunaison, il donne ses primeurs, car ses eaux sortent du sanctuaire. Ses fruits sont une nourriture et son feuillage un remède. Le partage du pays

Le partage du pays

13 Ainsi dit Adonaï IHVH-Elohîms : Voici la frontière par laquelle vous entrerez en possession de la terre pour les douze rameaux d’Israël ; Iosseph : deux districts.
14 Possédez-la, chaque homme comme son frère. J’ai levé la main pour la donner à vos pères, et elle est tombée, cette terre, en possession pour vous.
15 Voici la frontière de la terre, au coin du septentrion ; de la Grande Mer, la route de Hètlôn en direction de Sedad,
16 Hamat, Bérota, Sibraîm, qui est entre la frontière de Damèssèq et la frontière de Hamat ; Haser-ha-Tikhôn qui est vers la frontière de Havrân.
17 C’est la frontière : de la mer à Hasar-’Einân, frontière de Damèssèq, Saphôn, au septentrion, et la frontière de Hamat, au coin du septentrion.
18 Au coin du levant, entre Havrân et Damèssèq, entre Guil’ad et la terre d’Israël au Iardèn. Vous mesurez de la frontière depuis la mer du levant jusqu’au coin du levant.
19 Au coin du Nèguèb vers le Téimân, de Tamar jusqu’à Méi-Meribot-Qadesh, vers le torrent, vers la Grande Mer. Et au coin du Téimân, vers le Nèguèb.
20 Au coin mer, la Grande Mer, de la frontière jusque devant la direction de Hamat. Tel est le coin mer.
21 Répartissez cette terre pour vous, pour les rameaux d’Israël.
22 Et c’est cela, vous la ferez tomber en possession pour vous et pour les métèques résidant en votre sein, qui ont fait enfanter des fils parmi vous. Ils sont pour vous comme l’autochtone des Benéi Israël. Ils tomberont avec vous en possession, au sein des rameaux d’Israël.
23 Et c’est au rameau où le métèque résidera avec lui, vous lui donnerez là sa possession, harangue d’Adonaï IHVH-Elohïms. »

Cette Bible est dans le domaine public.