×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iesha‘yahou 42     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iesha‘yahou 42
André Chouraqui


La lumière des nations

1 Voici, je soutiens mon serviteur ; mon être veut mon élu. Je lui ai donné mon souffle, il fait sortir le jugement des nations.
2 Il ne vocifère pas, il n’élève pas, il ne fait pas entendre au-dehors sa voix.
3 Il ne brise pas une canne cassée ; il n’éteint pas une mèche qui se ternit ; pour la vérité, il fait sortir le jugement.
4 Il ne ternit et ne casse avant d’avoir mis le jugement sur la terre. Les îles souhaitent sa tora.
5 Ainsi dit l’Él IHVH-Adonaï, le créateur des ciels, leur déployeur, le lamineur de la terre et de ses ressortissants, le donneur d’haleine au peuple sur elle, de souffle à ceux qui y vont.
6 Moi, IHVH-Adonaï, je t’ai appelé à la justice, je saisis ta main, je te forme ; je te donne en pacte-peuple, en lumière des nations,
7 pour dessiller les yeux aveugles ; de captivité, faire sortir le prisonnier ; de la maison d’écrou, les habitants des ténèbres.
8 Moi, IHVH-Adonaï, lui, mon nom ; ma gloire, à nul autre je ne la donne, ni ma louange aux sculptures.
9 Les premières, voici, elles sont advenues. Moi, je rapporte des nouveautés ; avant qu’elles ne germent, je vous les fais entendre. Un poème nouveau

Un poème nouveau

10 Poétisez pour IHVH-Adonaï un poème nouveau, sa louange, des extrémités de la terre, descendants de la mer, avec sa plénitude, îles, avec leurs habitants !
11 Le désert, ses villes élèvent la voix, les bourgs où Qédar habite. Les habitants de Sèla’ jubilent ; de la tête des monts, ils hurlent.
12 Ils rendent gloire à IHVH-Adonaï, ils rapportent sa louange aux îles.
13 IHVH-Adonaï sort comme un héros ; il éveille l’ardeur comme un homme de guerre ; il s’exclame, hue, même ; il vainc ses ennemis. Les idolâtres

Les idolâtres

14 J’étais coi de toute pérennité ; j’ai fait le sourd, je me suis maîtrisé. Comme une parturiente, je halète ; j’aspire et j’exhale tout ensemble.
15 Je dessèche monts et collines, j’assèche toute leur herbe ; je mets des fleuves en îles, je dessèche les étangs.
16 Je fais aller les aveugles sur une route qu’ils ne connaissaient pas, je les conduis par des chemins qu’ils ne connaissaient pas. En face d’eux, je mets l’enténèbrement en lumière, les anfractuosités en plaine. Voilà les paroles, je les ai faites et ne les ai pas abandonnées.
17 Ils ont reculé en arrière, ils seront blêmes de blêmissement, ceux qui s’assurent en une sculpture, qui disent à la fonte : « Vous êtes nos Elohîms. » Voyez, aveugles

Voyez, aveugles

18 Sourds, entendez ! Aveugles, regardez pour voir !
19 Qui est aveugle, sinon mon serviteur ? sourd, comme mon messager que j’envoie ? Qui est aveugle comme l’acquitté ? aveugle comme le serviteur de IHVH-Adonaï.
20 À voir beaucoup, tu ne gardes pas ; à ouvrir les oreilles, il n’entend pas ;
21 IHVH-Adonaï désire, à cause de sa justice ; il grandit la tora et magnifie.
22 Mais lui, un peuple pillé, spolié, tous ficelés dans des trous, dissimulés dans des maisons d’écrous, ils sont au pillage, et pas de sauveteur, à la spoliation, et nul ne dit : « Retourne ! »
23 Qui parmi vous écoute cela, est attentif et entend pour le futur ?
24 Qui a donné Ia’acob à la spoliation, Israël aux pillards ? N’est-ce pas IHVH-Adonaï, celui-là contre lequel nous avons fauté ? Ils n’ont pas consenti à aller dans ses routes ; ils n’ont pas entendu sa tora.
25 Il répand sur lui la fièvre de sa narine, l’inexorable guerre. Elle le flambe autour, il ne le sait pas ; elle brûle en lui, il ne le prend pas à cœur.

Cette Bible est dans le domaine public.