×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Shemouël 2 9     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Shemouël 2 9
André Chouraqui


David et Mephiboshèt

1 David dit : « Eh oui ! Existe-t-il encore quelque survivant de la maison de Shaoul ? Je lui ferai une faveur à cause de Iehonatân. »
2 La maison de Shaoul a un serviteur. Son nom Siba ? Ils l’appellent chez David. Le roi lui dit : « Est-ce toi Siba ? Il dit :  »Ton serviteur. »
3 Le roi dit : « Rien encore comme homme de la maison de Shaoul ? Je lui ferai une faveur d’Elohîms. » Siba dit au roi : « Il y a encore le fils de Iehonatân, un infirme des pieds. »
4 Le roi lui dit : « Où est il ? Siba dit au roi :  »Voici, il est dans la maison de Makhir bèn ’Amiél, à Lo Debar. »
5 Le roi David l’envoie prendre de la maison de Makhir bèn ’Amiél, de Lo Debar.
6 Mephiboshèt bèn Iehonatân bèn Shaoul vient vers David, tombe sur ses faces et se prosterne. David dit : « Mephiboshèt ? Il dit :  »Voici ton serviteur. »
7 David lui dit : « Ne frémis pas ! Oui, je te ferai, je te ferai une faveur à cause de Iehonatân ton père. Je te retourne tout le champ de Shaoul ton père. Toi, tu mangeras le pain à ma table, en permanence. »
8 Il se prosterne et dit : « Qu’est ton serviteur ? Oui, tu fais face à un chien mort comme moi ! »
9 David crie à Siba, l’adolescent de Shaoul, et lui dit : « Tout ce qui était à Shaoul et à toute sa maison, je le donne au fils de ton Adôn.
10 Travaille pour lui la glèbe, toi avec tes fils et tes serviteurs. Tu feras venir et ce sera pour le fils de ton Adôn du pain : ils le mangeront. Et Mephiboshèt, le fils de ton Adôn, mangera en permanence le pain de ma table. »
11 Siba dit au roi : « Tout ce que mon Adôn, le roi ordonnera à ton serviteur, ton serviteur le fera. Mephiboshèt mangera à ma table comme l’un des fils du roi. »
12 À Mephiboshèt un fils, un petit. Son nom, Mikha. Tous ceux de la maison de Siba sont les serviteurs de Mephiboshèt.
13 Mephiboshèt habite Ieroushalaîm. Oui, il mange à la table du roi, en permanence. Il était boiteux des deux pieds.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf