Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / Nombres 11.9     

Nombres 11.9
Samuel Cahen


Révoltes d’Israël dans le désert

Le feu de l’Éternel à Tabeéra

1 Le peuple fut mécontent, (il fut) méchant aux oreilles de l’Éternel. L’Éternel l’entendit, sa colère s’enflamma, le feu de l’Éternel éclata parmi eux, et consumait à l’extrémité du camp.
2 Le peuple cria vers Moïse. Moïse intercéda auprès de l’Éternel, et le feu s’éteignit.
3 On appela le nom de cet endroit Tabhera (incendie), car le feu de l’Éternel avait éclaté sur eux.

Israël réclame de la viande

4 Et le ramassis (de gens) qui était au milieu de lui fut saisi de convoitise ; les enfants d’Israel recommencèrent à pleurer, et dirent : qui nous fera manger de la viande ?
5 Nous nous rappelons de poisson que nous mangions en Égypte pour rien, les concombres, les melons, le poireau, les oignons et les aulx.
6 Et maintenant notre corps est desséché ; (nous n’avons rien) du tout ; rien que cette manne (sous) nos yeux.
7 Or, la manne était comme la semence de coriandre, et la couleur en était comme la couleur du bdellion.
8 Le peuple se dispersait, ramassait (la manne), la moulait aux meules ou la pilait dans un mortier, la faisait cuire dans un vase, et en faisait des gâteaux ; le goût en était comme un goût de tartine à l’huile.
9 Et lorsque la nuit la rosée descendit sur le camp, la manne descendait dessus.
10 Moïse entendit le peuple en famille, chacune à l’entrée de sa tente. La colère de Dieu fut très -irritée, et ce fut mal aux yeux de Moïse.
11 Moïse dit à l’Éternel : Pourquoi as-tu affligé ton serviteur ? et pourquoi n’ai-je pas trouvé grâce à tes yeux, que tu as mis la charge de tout ce peuple-là sur moi ?
12 Ai-je conçu tout ce peuple-là, l’ai-je enfanté que tu me dis : porte-le dans ton sein, comme le nourricier porte le nourrisson ; à la terre que tu as fait serment (de donner) à ses ancêtres ?
13 D’où aurai-je de la viande pour donner à tout ce peuple qui pleure auprès de moi, disant : donne-nous de la viande et que nous en mangions ?
14 Je ne puis moi seul porter tout ce peuple-là, car il est trop lourd pour moi.
15 Si tu agis ainsi envers moi, fais-moi plutôt mourir, si j’ai trouvé grâce à tes yeux ; que je ne voie pas mon malheur.
16 L’Éternel dit à Moïse : Assemble-moi soixante-dix hommes des anciens d’Israel, que tu sais être les anciens du peuple et ses magistrats ; tu les amèneras vers le tente du témoignage, et qu’ils se placent là près de toi.
17 Je descendrai, et je parlerai avec toi là ; je distrairai de l’esprit qui est sur toi, et le mettrai sur eux ; ils porteront avec toi la charge du peuple, et tu ne porters pas tout seul.
18 Mais au peuple tu diras : Soyez prêt pour demain vous mangerez de la viande, puisque vous avez pleuré aux oreilles de l’Éternel, disant : qui nous fera manger de la viande ? nous serions mieux en Égypte. L’Éternel vous donnera de la viande et nous en mangerez.
19 Vous en mangerez, pas un jour, ni deux jours, ni cinq jours, ni dix jours, ni vingt jours ;
20 Mais jusqu’à un mois entier, jusqu’à ce qu’elle vous sorte par les narines, et vous soit en dégoût, parce que vous avez méprisé l’Éternel qui est au milieu de vous, sous avez pleuré devant lui en disant : pourquoi aussi sommes-nous sortis d’Égypte ?
21 Moïse dit : Le peuple au milieu duquel je suis, est de six cent mille hommes de pied, et tu dis : je leur donnerai de la viande, et ils en mangeront un mois entier !
22 Leur tuera-t-on des brebis et des bœufs, et il y en aura assez pour eux ? Ou bien assemblera-t-on tous les poissons de la mer, pour qu’il y ait assez pour eux ?
23 L’Éternel dit à Moïse : La main de l’Éternel serait-elle trop courte ? Maintenant tu verras si ma parole s’accomplira pour toi ou non.
24 Moïse sortit, et récita au peuple les paroles de l’Éternel, et rassembla soixante-dix hommes des anciens du peuple, et les plaça autour de la tente.
25 L’Éternel descendit dans un nuage, et lui parla en distrayant de l’esprit qui était sur lui, et le mettant sur les soixante-dix hommes anciens. Il arriva, quand l’esprit reposa sur eux ; ils prophétisèrent, mais ne continuèrent plus.
26 Deux hommes étaient restés dans le camp ; le nom de l’un Eldad, et le nom de l’autre Médad ; l’esprit reposa sur eux ; ils étaient parmi les inscrits ; ils n’étaient pas sortis devant la tente ; ils prophétisèrent dans le camp.
27 Le jeune homme courut l’annoncer à Moïse, et dit : Eldad et Médad prophétisent dans le camp.
28 Ieshoschouâ, fils de Noun, dès sa jeunesse serviteur de Moïse, dit : Mon maître Moïse empêche-les.
29 Moïse lui dit : es-tu jaloux pour moi ? Plût à Dieu que tout le peuple de l’Éternel fût (composé de) prophète, que l’Éternel mît son esprit sur eux.
30 Moïse se retira au camp, lui et les anciens d’Israel.
31 Un vent s’éleva d’auprès de l’Éternel, enleva de la mer des cailles, et les répandit sur le camp environ une journée de chemin deçà et environ une journée de chemin delà autour du camp, et (à la hauteur de) deux coudées sur la surface de la terre.
32 Le peuple se leva tout ce jour et toute la nuit, et tout le jour suivant et amassa les cailles ; celui qui en avait amassé le moins en avait amassé dix homer ; ils les étendirent soigneusement autour du camp.
33 La chair était encore entre leurs dents, avant qu’elle fût mâché, que la colère de l’Éternel s’embrasa contre le peuple, et l’Éternel frappa le peuple d’une très-grande plaie.
34 On appela le nom de cet endroit Kivroth Hataava (sépulcre de la convoitise), parce que là on ensevelit le peuple qui avait convoité.
35 De Kivroth Hataava le peuple se dirigea à ‘Hatseroth ; ils restèrent quelque temps à ‘Hatseroth.

Cette Bible est dans le domaine public.