Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / Jérémie 8.16     

Jérémie 8.16
Samuel Cahen


Inconscience vis-à-vis du péché

1 En ce temps, dit Ieovah, on tirera de leurs sépultures les ossements des rois de Iehouda et les ossements de ses chefs, et les ossements des cohenime, et les ossements des prophètes, et les ossements des habitants de Ierouschalaïme.
2 On les exposera au soleil et à la lune, et à toute l’armée du ciel qu’ils ont aimée, qu’ils ont servie, qu’ils ont suivie, qu’ils ont recherchée, et devant laquelle ils se sont prosternés ; ils ne seront pas ramassés, ni ensevelis, ils seront comme du fumier sur la terre.
3 La mort sera préférable à la vie pour tous ceux qui resteront de cette méchante race là dans tous les endroits où j’ai repoussé ceux qui sont restés, dit Ieovah Tsebaoth.
4 Et tu leur diras : Ainsi dit Ieovah : Tomberont-ils sans se relever ? se détourne-t-on sans revenir ?
5 Pourquoi, Ierouschalaïme, ce peuple se traîne-t-il dans une défection obstinée ? Ils tiennent à la tromperie, refusent de revenir.
6 J’ai été attentif et j’ai entendu ; ils ne parlent pas bien ; nul ne se repent de sa malice, à dire : Qu’ai-je fait ? Tous se sont détournés dans leur course, comme un coursier s’élançant au combat.
7 Même la cigogne sous le ciel connaît ses époques, la tourterelle, l’hirondelle et la grue, observent le temps de leur arrivée, mais mon peuple ne connaît pas la justice de Ieovah.
8 Comment pouvez-vous dire : Nous sommes sages, la doctrine de Ieovah est avec nous ? Certes, le burin mensonger des scribes a opéré en vain.
9 Les sages sont confondus, consternés et pris ; voici qu’ils ont rejeté la parole de Ieovah, et quelle sagesse est la leur ?
10 C’est pourquoi je donnerai leurs femmes à d’autres, leurs champs à des étrangers ; car depuis le plus petit jusqu’au plus grand, tous sont avides de lucre, depuis le prophète jusqu’au cohène, tous sont fabricants de mensonges.
11 Ils guérissent la plaie de la fille de mon peuple, comme chose légère, disant : Paix ! paix ! et il n’y a pas de paix.
12 Ils devraient être confus, car ils ont fait des choses horribles, et toutefois ils ne sont pas confus et ne savent pas rougir ; c’est pourquoi ils tomberont avec ceux qui tombent ; au temps de leur châtiment ils trébucheront, dit Ieovah.
13 Je les détruirai complètement, dit Ieovah, il ne restera pas de raisin à la vigne, ni de figues au figuier, les feuilles se faneront, et ce que je leur ai donné leur sera enlevé.
14 Pourquoi tardons-nous ? rassemblez-vous, entrons dans les villes fortes et périssons là, car Ieovah, notre Dieu, nous a destinés à périr et nous a fait boire de l’eau d’absinthe, car nous avons péché envers Ieovah.
15 Nous espérons la paix, et pas de bien (n’arrive), un temps de guérison, et voilà l’effroi.
16 De Dane on entend le ronflement de ses coursiers ; au bruit du hennissement de ses chevaux toute la terre tremble ; ils viennent et dévorent le pays avec ce qui y est, la ville et ses habitants.
17 Car j’enverrai parmi vous des serpents, des aspics contre lesquels il n’y a pas de charme, et ils vous mordront, dit Ieovah.

Lamentation sur Jérusalem

18 Un soulagement à ma douleur ! Mon cœur en moi est souffrant.
19 Voici : la voix suppliante de mon peuple retentit des pays éloignés : Ieovah n’est-il plus à Tsione, son roi n’y est-il plus ? Pourquoi m’ont-ils irrité par leurs images, par les vanités des (dieux) étrangers ?
20 La moisson est passée, l’été est à la fin, et nous n’avons pas été secourus.
21 Je suis brisé à cause de la ruine de mon peuple, je suis devenu noir, l’effroi m’a saisi.
22 N’y a-t-il plus de baume en Guilad, n’y a-t-il pas de médecin ? car pourquoi la guérison de mon peuple ne s’est-elle pas opérée ?
23 Ah ! si ma tête était (remplie) d’eau et mes yeux une source de larmes, je pleurerais jour et nuit les morts d’entre mon peuple !

Cette Bible est dans le domaine public.