×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  2 Corinthiens 12.20     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

2 Corinthiens 12.20
Traduction œcuménique de la Bible


Une nécessaire humilité

1 Il faut s’enorgueillir ! C’est bien inutile ! Pourtant j’en viendrai aux visions et révélations du Seigneur.
2 Je connais un homme en Christ qui, voici quatorze ans — était-ce dans son corps ? je ne sais, était-ce hors de son corps ? je ne sais, Dieu le sait — cet homme-là fut enlevé jusqu’au troisième ciel.
3 Et je sais que cet homme — était-ce dans son corps ? était-ce sans son corps ? je ne sais, Dieu le sait — ,
4 cet homme fut enlevé jusqu’au paradis et entendit des paroles inexprimables qu’il n’est pas permis à l’homme de redire.
5 Pour cet homme-là, je m’enorgueillirai, mais pour moi, je ne mettrai mon orgueil que dans mes faiblesses.
6 Ah ! si je voulais m’enorgueillir, je ne serais pas fou, je ne dirais que la vérité ; mais je m’abstiens, pour qu’on n’ait pas sur mon compte une opinion supérieure à ce qu’on voit de moi, ou à ce qu’on m’entend dire.
7 Et parce que ces révélations étaient extraordinaires, pour m’éviter tout orgueil, il a été mis une écharde dans ma chair, un ange de Satan chargé de me frapper, pour m’éviter tout orgueil.
8 Ace sujet, par trois fois, j’ai prié le Seigneur de l’écarter de moi.
9 Mais il m’a déclaré : « Ma grâce te suffit ; ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse. » Aussi mettrai-je mon orgueil bien plutôt dans mes faiblesses, afin que repose sur moi la puissance du Christ.
10 Donc je me complais
dans les faiblesses,
les insultes,
les contraintes,
les persécutions, et les angoisses pour Christ !
Car lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort.
11 Me voilà devenu fou ! Vous m’y avez contraint. C’est vous qui auriez dû me recommander. Car je n’ai rien eu de moins que ces super-apôtres, bien que je ne sois rien.
12 Les signes distinctifs de l’apôtre se sont produits parmi vous : patience à toute épreuve, signes miraculeux, prodiges, actes de puissance.
13 Qu’avez-vous eu de moins que les autres Églises, sinon que, pour moi, je ne vous ai pas exploités ? Pardonnez-moi cette injustice !
14 Voici que je suis prêt à venir chez vous pour la troisième fois et je ne vous exploiterai pas : car je ne recherche pas vos biens, mais vous-mêmes. Ce n’est pas aux enfants à mettre de côté pour les parents, mais aux parents pour les enfants.
15 Pour moi, bien volontiers je dépenserai et me dépenserai moi-même tout entier pour vous. Si je vous aime davantage, en serai-je moins aimé ?
16 Soit, je ne vous ai pas été à charge ! Mais, fourbe que je suis, je vous ai eus par ruse.
17 Prenez qui vous voulez de ceux que je vous ai envoyés : vous ai-je exploités par l’un d’eux ?
18 J’ai insisté auprès de Tite et envoyé avec lui le frère [dont j’ai parlé]. Tite vous a-t-il exploités ? N’avons-nous pas marché dans le même esprit ? Et sur les mêmes traces ?
19 Depuis longtemps vous pensez que nous nous justifions devant vous ? Non, c’est devant Dieu, en Christ, que nous parlons. Et tout cela, bien-aimés, pour votre édification.
20 Je crains en effet de ne pas vous trouver à mon arrivée tels que je veux, et que vous ne me trouviez pas tel que vous voulez ; qu’il n’y ait chez vous de la discorde, de la jalousie, des emportements, des rivalités, des médisances, des commérages, de l’insolence, des remous.
21 Je crains qu’à mon prochain passage, mon Dieu ne m’humilie devant vous et que je n’aie à pleurer sur beaucoup de ceux qui ont péché antérieurement et ne se seront pas convertis de leur impureté, de leur inconduite et de leur débauche !

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988