×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Jérémie 18.17     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Jérémie 18.17
Traduction œcuménique de la Bible


Illustration du potier et du vase

1 La parole qui s’adressa à Jérémie de la part du Seigneur :
2 « Descends tout de suite chez le potier ; c’est là que je te ferai entendre mes paroles. »
3 Je descendis chez le potier ; il était en train de travailler au tour.
4 Quand, par un geste malheureux, le potier ratait l’objet qu’il confectionnait avec de l’argile, il en refaisait un autre selon la technique d’un bon potier.
5 Alors la parole du Seigneur s’adressa à moi :
6 Ne puis-je pas agir avec vous, gens d’Israël, à la manière de ce potier ? — oracle du Seigneur. Vous êtes dans ma main, gens d’Israël, comme l’argile dans la main du potier.
7 Tantôt je décrète de déraciner, de renverser et de ruiner une nation ou un royaume.
8 Mais si cette nation se convertit du mal qui avait provoqué mon décret, je renonce au mal que je pensais lui faire.
9 Tantôt je décrète de bâtir et de planter une nation ou un royaume.
10 Mais si, au lieu d’écouter ma voix, ils se mettent à faire le mal que je réprouve, je renonce au bien que j’avais décidé de leur faire.
11 Maintenant tu vas dire aux hommes de Juda et aux habitants de Jérusalem : Ainsi parle le Seigneur : Pour vous, je suis en train de donner forme au malheur ; contre vous, je mets au point mes projets. Convertissez-vous chacun de votre mauvaise conduite, oui, améliorez votre conduite, votre manière d’agir !
12 Mais ils diront : « Rien à faire ! Nous poursuivrons nos projets, et chacun de nous persistera dans son entêtement exécrable. »
13 Eh bien ! ainsi parle le Seigneur :
Faites une enquête parmi les nations :
avez-vous jamais entendu rien de semblable ?
La vierge Israël a vraiment fait
une chose monstrueuse.
14 Abandonne-t-on ce qui vient des neiges du Liban
et jaillit des rochers dans la campagne ?
Peut-on rejeter les eaux qui viennent de loin
et s’écoulent toutes fraîches ?
15 Mon peuple, lui, m’a oublié,
pour brûler des offrandes
à ceux qui ne sont rien,
qui le font trébucher sur ses routes,
sur les chemins traditionnels,
et il prend des sentiers,
des routes non frayées.
16 Aussi transforme-t-il son pays
en une étendue désolée
qui toujours arrachera des cris d’effroi.
Tous ceux qui passent par là sont stupéfaits
et hochent la tête.
17 Semblable au vent d’est, je les disperse
en face de l’ennemi ;
au jour de leur défaite,
je leur montre ma nuque et non ma face.

18 Ils disent : « Allons mettre au point nos projets contre Jérémie ; on trouvera toujours des directives divines chez les prêtres, des conseils chez les sages, la parole chez les prophètes. Allons donc le démolir en le diffamant, ne prêtons aucune attention à ses paroles. »
19 Prête-moi, Seigneur, toute ton attention ;
écoute ce que disent mes accusateurs.
20 Rend-on le mal pour le bien ?
Eux, ils m’entourent de pièges fatals.
Rappelle-toi comme je me suis tenu devant toi
pour parler en leur faveur
et détourner d’eux ta fureur.
21 Eh bien ! livre leurs enfants à la famine,
précipite-les sur le tranchant de l’épée.
Que leurs femmes perdent leurs enfants et leurs maris,
que les hommes soient tués par la Mort,
et les jeunes gens frappés par l’épée au combat.
22 Qu’on entende chez eux des cris de détresse,
quand soudain tu feras venir la razzia,
car ils m’entourent de pièges pour m’attraper,
ils dissimulent des filets sous mes pas.
23 Toi, Seigneur, tu connais bien
leurs desseins funestes envers moi.
Ne les absous pas de leur crime,
ne laisse pas s’effacer devant toi leur faute.
Qu’ils soient terrassés en ta présence ;
au temps de ta colère, agis contre eux.

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988