×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Genèse 48     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Genèse 48
Nouvelle Bible Segond


Jacob bénit les deux fils de Joseph

1 Après cela, on dit à Joseph : Ton père est malade. Il prit alors avec lui ses deux fils, Manassé et Ephraïm.
2 On dit à Jacob : Ton fils Joseph vient te voir. Israël rassembla ses forces et s’assit sur son lit.
3 Jacob dit à Joseph : Le Dieu–Puissant m’est apparu à Louz, en Canaan, et il m’a béni.
4 Il m’a dit : « Je te rends fécond ; je te multiplierai et je ferai de toi une assemblée de peuples ; je donnerai ce pays à ta descendance après toi, comme propriété perpétuelle. »
5 Maintenant, les deux fils qui sont nés de toi en Égypte, avant mon arrivée vers toi en Égypte, seront miens ; Ephraïm et Manassé seront miens, comme Ruben et Siméon.
6 Mais les enfants que tu as engendrés après eux seront tiens ; ils seront désignés sous le nom de leurs frères pour recevoir leur part du patrimoine.
7 À mon arrivée de Paddân, Rachel mourut près de moi en Canaan, en route, à quelque distance d’Ephrata ; c’est là que je l’ai ensevelie, sur le chemin d’Ephrata, c’est–à–dire Beth–Léhem.
8 Israël regarda les fils de Joseph et dit : Ceux–ci, qui sont–ils ?
9 Joseph répondit à son père : Ce sont mes fils, ceux que Dieu m’a donnés ici. Il dit : Je t’en prie, fais–les avancer vers moi, pour que je les bénisse.
10 — Les yeux d’Israël étaient appesantis par la vieillesse ; il ne pouvait plus voir. — Joseph les fit approcher de lui ; il les embrassa et les étreignit.
11 Israël dit à Joseph : Je ne pensais pas revoir ton visage, et Dieu me fait voir aussi ta descendance !
12 Joseph les retira des genoux de son père et se prosterna face contre terre.
13 Puis Joseph les prit tous les deux, Ephraïm par la main droite, à la gauche d’Israël, et Manassé par la main gauche, à la droite d’Israël, et il les fit approcher de lui.
14 Israël tendit sa main droite et la posa sur la tête d’Ephraïm, alors que celui–ci était le plus jeune, et il posa sa main gauche sur la tête de Manassé. Il avait croisé ses mains — en effet, Manassé était le premier–né.
15 Il bénit Joseph en disant : Que le Dieu devant qui ont marché mes pères, Abraham et Isaac, que le Dieu qui a été de tout temps mon berger, jusqu’à ce jour,
16 que le messager qui m’a rédimé de tout mal bénisse ces garçons ! Qu’on les appelle de mon nom et du nom de mes pères, Abraham et Isaac ; qu’ils foisonnent, qu’ils se multiplient dans le pays !
17 Joseph vit que son père avait posé sa main droite sur la tête d’Ephraïm, et cela lui déplut. Il prit la main de son père pour la retirer de la tête d’Ephraïm et la mettre sur celle de Manassé.
18 Joseph dit à son père : Pas ainsi, père ! C’est celui–ci qui est le premier–né. Pose ta main droite sur sa tête.
19 Mais son père refusa ; il dit : Je sais, mon fils, je sais ; lui aussi deviendra un peuple, lui aussi sera grand ; mais son frère cadet sera plus grand que lui, et sa descendance deviendra un ensemble de nations.
20 Il les bénit ce jour–là en disant : C’est par toi qu’Israël bénira en disant : Que Dieu te rende comme Ephraïm et comme Manassé ! Ainsi il mettait Ephraïm avant Manassé.
21 Israël dit à Joseph : Je vais mourir. Mais Dieu sera avec vous, et il vous ramènera au pays de vos pères.
22 Quant à moi, je t’ai donné un « sichem », une part de plus qu’à tes frères, celle que j’ai prise aux Amorites avec mon épée et mon arc.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.