×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Esaïe 64     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Esaïe 64
Segond « Colombe »


1 Comme s’allume un feu de forge
Comme (s’évapore) l’eau qui bouillonne ;
Tes ennemis connaîtraient ton nom,
Et les nations trembleraient devant toi.
2 Lorsque tu fis des choses terribles
Que nous n’attendions pas,
Tu descendis,
Et les montagnes s’ébranlèrent devant toi.
3 Jamais on n’a appris ni entendu dire,
Et jamais l’œil n’a vu
Qu’un autre dieu que toi
Agisse (ainsi) pour celui qui s’attendait à lui.
4 Tu allais à la rencontre
De celui qui pratiquait la justice avec joie,
De ceux qui rappelaient tes voies,
Par qui de tout temps, nous étions sauvés :
Mais tu t’es indigné parce que nous avons péché ;
5 Nous sommes tous devenus comme (un objet) impur,
Et tous nos actes de justice sont comme un vêtement pollué ;
Nous sommes tous flétris comme une feuille,
Et nos fautes nous emportent comme le vent.
6 Il n’y a personne qui invoque ton nom,
Qui se réveille pour s’attacher à toi :
Car tu nous as caché ta face,
Et tu nous as laissés tomber en défaillance
À cause de nos fautes.
7 Cependant, Éternel, tu es notre Père ;
Nous sommes l’argile,
Et c’est toi notre potier,
Nous sommes tous l’ouvrage de tes mains.
8 Ne te mets pas dans une indignation extrême, ô Éternel,
Et ne te souviens pas à toujours de la faute ;
Regarde donc, nous sommes tous ton peuple.
9 Tes villes saintes sont devenues un désert ;
Sion est devenue un désert,
Jérusalem une désolation.
10 Notre temple saint et splendide,
Où nos pères célébraient tes louanges ;
Est devenu la proie des flammes ;
Tout ce que nous avions de précieux a été ruiné.
11 Devant tout cela, Éternel, te contiendras-tu ?
Est-ce que tu te tairas
Et nous humilieras à l’excès ?

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.