×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iehoshoua 16     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iehoshoua 16
André Chouraqui


La part d’Èphraîm

1 Le sort tombe pour les Benéi Iosseph. Il va du Iardèn de Ieriho, aux eaux de Ieriho, à l’orient du désert ; il monte de Ieriho, dans la montagne, à Béit-Él ;
2 il sort de Béit-Él vers Louz, passe vers la frontière du Arki, à ’Atarot,
3 descend vers la mer, vers la frontière du Iaphléti, jusqu’à la frontière de Béit-Horôn-le-Bas et jusqu’à Guèzèr. Ses sorties sont vers la mer.
4 Les Benéi Iosseph, Menashè et Èphraîm, possèdent,
5 et c’est la frontière des Benéi Èphraîm, pour leurs clans, et c’est la frontière de leur possession, à l’orient d’’Atrot Adar jusqu’à Béit-Horôn-le-Haut,
6 la frontière sort vers la mer, vers Mikhmetat, au septentrion ; la frontière contourne, à l’orient, Taanat Shilo ; elle passe à l’orient, vers Ianoah ;
7 descend de Ianoah à ’Atarot vers Na’ara, contacte Ieriho et sort au Iardèn.
8 De Tapouah, la frontière va vers la mer, au torrent de Qana ; ses sorties sont sur la mer. Voilà la possession de la branche des Benéi Èphraîm, pour leurs clans,
9 et les villes qui séparent les Benéi Èphraîm, au milieu de la possession des Benéi Menashè, toutes les villes et leurs banlieues.
10 Ils ne déshéritent pas le Kena’ani qui habite à Guèzèr. Le Kena’ani demeure au sein d’Èphraîm jusqu’à ce jour. Il est à corvée de serf.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf