×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iesha‘yahou 35     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iesha‘yahou 35
André Chouraqui


Le triomphe de Siôn

1 Le désert et l’aride exultent, la steppe s’égaye ; elle fleurit comme un amaryllis.
2 Elle fleurit, fleurit, et elle s’égaye au-delà de la gaieté et de la jubilation. La gloire du Lebanôn lui est donnée, la magnificence du Karmèl et du Sharôn. Ils voient la gloire de IHVH-Adonaï, la magnificence de notre Elohîms.
3 Renforcez les mains relâchées, affermissez les genoux qui trébuchent.
4 Dites aux cœurs pressés : « Soyez forts. Ne frémissez pas. Voici votre Elohîms ; la vengeance vient, la rétribution d’Elohîms. Lui-même vient, il nous sauve. »
5 Alors les yeux des aveugles se dessilleront, les oreilles des sourds s’ouvriront.
6 Alors le boiteux gambadera comme un cerf, la langue du muet jubilera. Oui, les eaux fondront au désert, les torrents dans la steppe.
7 Le lieu de la canicule sera en étang, celui de la soif en culmination d’eaux. Dans l’oasis où les hiboux du désert s’accroupissent, l’échalote deviendra canne et papyrus.
8 Et c’est là le sentier et la route. « Route du sanctuaire », sera-t-elle criée ; le contaminé n’y passera pas. Elle est à eux, le marcheur de la route, les déments n’y vagueront pas.
9 Le lion ne sera pas là ; le fauve parmi les animaux n’y montera jamais ; il ne se trouvera pas là. Et ils vont, les rachetés.
10 Les rédimés de IHVH-Adonaï retournent ; ils viennent à Siôn en jubilant, la joie de pérennité sur leur tête. Ils atteignent l’exultation, la joie. S’enfuient l’affliction, le gémissement.

Cette Bible est dans le domaine public.