×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Louanges 84     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Louanges 84
André Chouraqui


La maison de mon Elohîms

1 Au chorège. Sur la guiterne. Des Benéi Qorah. Chant.
2 Qu’elles sont chéries, tes demeures, IHVH-Adonaï Sebaot !
3 Mon être languit et même défaille pour les parvis de IHVH-Adonaï. Mon cœur et ma chair jubilent d’Él, le Vivant.
4 Même l’oiseau trouve une maison, le moineau un nid, où il place ses oisillons. Tes autels, IHVH-Adonaï Sebaot, mon roi, Elohaï !
5 En marche, les habitants de ta maison, ils te louangeront encore. Sèlah.
6 En marche, l’humain dont l’énergie est en toi, des sentiers au cœur.
7 Les passants, dans la vallée du micocoulier, y suscitent une source ; d’étangs aussi l’averse se drape.
8 Ils vont de remblai en remblai, pour apparaître devant l’Elohîms en Siôn.
9 IHVH-Adonaï Elohîms Sebaot, entends ma prière ! Écoute, Elohîms de Ia’acob ! Sèlah.
10 Notre bouclier, vois, Elohîms ! Regarde les faces de ton messie !
11 Oui, quel bien, un jour en tes parvis, plus que mille ! J’ai choisi d’être au seuil de la maison de mon Elohîms, plutôt que de hanter les tentes du crime.
12 Oui, soleil, bouclier, IHVH-Adonaï, Elohîms ! IHVH-Adonaï donne grâce et gloire. Il n’interdit pas le bien aux marcheurs d’intégrité.
13 IHVH-Adonaï Sebaot, en marche, l’homme sûr de toi !

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf