×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Louanges 39     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Louanges 39
André Chouraqui


J’ai dit...

1 Au chorège. De Iedoutoun. Chant. De David.
2 J’ai dit : Je garderai mes routes, pour ne pas fauter de ma langue. Je garderai sur ma bouche un bâillon, tant que le criminel sera contre moi.
3 Je reste muet, en silence, je me tais, sans bien. Ma douleur me perturbe.
4 Mon cœur s’échauffe en mes entrailles ; dans mon murmure, le feu brûle. Je parle de ma langue :
5 Fais-moi pénétrer ma fin, IHVH-Adonaï ; la mesure de mes jours, quelle est-elle. Je pénétrerai combien je suis éphémère.
6 Voici, tu m’as donné pour jours quelques palmes ; moi, éphémère, comme un rien devant toi ; tout fumée, tout homme debout. Sèlah.
7 L’homme va dans l’ombre ; fumée, ils grondent… Il amasse et ne sait pas qui ramassera.
8 Maintenant que puis-je espérer, Adonaï ? Mon attente, c’est toi.
9 Secours-moi dans toutes mes carences ; ne m’expose pas à l’outrage du veule.
10 Muet, je n’ouvre pas la bouche ; oui, toi, agis !
11 Écarte de moi ta plaie ; à l’attaque de ta main, je succombe.
12 Par les admonestations du tort, tu corriges l’homme. Tu dissous, comme une mite, son charme. Fumée, tout humain ! Sèlah.
13 Entends ma prière, IHVH-Adonaï ; écoute mon appel ; ne sois pas sourd à mes larmes ! Oui, je suis moi-même comme un métèque pour toi, un habitant, comme tous mes pères.
14 Détourne-toi de moi que j’étincelle, avant que je m’en aille et ne sois plus.

Cette Bible est dans le domaine public.