×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Entête 48     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Entête 48
André Chouraqui


La bénédiction

1 Et c’est après ces paroles, il dit à Iosseph : « Voici, ton père est malade. » Il prend ses deux fils avec lui, Menashè et Èphraîm.
2 Il rapporte à Ia’acob et dit : « Voici, ton fils Iosseph est venu à toi. » Israël se renforce et s’assoit sur le lit.
3 Ia’acob dit à Iosseph : « Él Shadaï s’est fait voir à moi à Louz, en terre de Kena’ân, il m’a béni.
4 Il me dit : ‹ Me voici, je te fais fructifier et te multiplie. Je te donne pour assemblée des peuples, et je donne cette terre à ta semence après toi, en propriété de pérennité. ›
5 Maintenant, tes deux fils, à toi nés en terre de Misraîm avant ma venue vers toi en Misraîm, ils sont à moi. Èphraîm et Menashè, comme Reoubén et Shim’ôn, sont à moi.
6 Tes enfantements, ceux que tu as fait enfanter après eux, seront à toi. Au nom de leurs frères, ils seront criés, avec leur possession.
7 Moi, à ma venue de Padân, Rahél est morte sur moi, en terre de Kena’ân, sur la route, encore à bonne distance de terre, à l’entrée d’Èphrata. Je l’ensevelis là, sur la route d’Èphrata c’est Béit Lèhèm. »
8 Israël voit les fils de Iosseph et dit : « Qui sont ceux-là ? »
9 Iosseph dit à son père : « Ce sont mes fils, qu’Elohîms m’a donnés en cela. » Il dit : « Prends-les donc vers moi : je les bénis. »
10 Les yeux d’Israël étaient alourdis de vieillesse : il ne pouvait voir. Il les fait avancer vers lui, les baise et les étreint.
11 Israël dit à Iosseph : « Voir tes faces, je ne l’avais pas requis ! Et voici : Elohîms m’a fait voir aussi ta semence. »
12 Iosseph les sort de ses genoux : il se prosterne à terre sur ses narines.
13 Iosseph prend les deux, Èphraîm par sa droite, à la gauche d’Israël, Menashè par sa gauche, à la droite d’Israël. Il les fait avancer vers lui.
14 Israël envoie sa droite, la place sur la tête d’Èphraîm, lui, le puîné, et sa gauche sur la tête de Menashè. Il entrecroise ses mains : oui, Menashè était l’aîné.
15 Il bénit Iosseph et dit : « L’Elohîms en face de qui mes pères Abrahâm et Is’hac sont allés, l’Elohîms est mon pâtre depuis que j’existe jusqu’à ce jour.
16 Le messager qui me rachète de tout mal bénit les jeunes. Mon nom sera crié sur eux, et le nom de mes pères, Abrahâm et Is’hac. Ils poissonneront, multiples, au sein de la terre. »
17 Iosseph voit que son père place sa main droite sur la tête d’Èphraîm. C’est mal à ses yeux. Il pousse la main de son père, pour l’écarter de la tête d’Èphraîm vers la tête de Menashè.
18 Iosseph dit à son père : « Pas ainsi, mon père, oui, celui-là est l’aîné. Mets ta main sur sa tête. »
19 Son père refuse et dit : « Je savais, mon fils, je savais : lui aussi sera un peuple, lui aussi grandira. Cependant son petit frère grandira plus que lui. Sa semence sera plénitude de nations. »
20 Il les bénit en ce jour-là pour dire : « En toi, Israël bénira pour dire : ‹ Elohîms te mettra comme Èphraîm et comme Menashè’. » Il met Èphraîm avant Menashè.
21 Israël dit à Iosseph : « Voici, moi-même je meurs. Elohîms est avec vous. Il vous fait retourner vers la terre de vos pères.
22 Et moi je t’ai donné une épaule Shekhèm de plus qu’à tes frères, que j’ai prise de la main de l’Emori, par mon épée, par mon arc. »

Cette Bible est dans le domaine public.