×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Entête 47     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Entête 47
André Chouraqui


En Misraîm

1 Iosseph vient, rapporte à Pharaon et dit : « Mon père et mes frères, leurs ovins, leurs bovins, tout ce qui est à eux, sont venus de la terre de Kena’ân, les voici en terre de Goshèn. »
2 Parmi ses frères, il prend cinq hommes et les présente en face de Pharaon.
3 Pharaon dit à ses frères : « Quel est votre ouvrage ? Ils disent à Pharaon :  »Tes serviteurs sont des pâtres d’ovins, nous aussi, et nos pères aussi. »
4 Ils disent à Pharaon : « Nous sommes venus pour résider sur la terre : non, il n’était pas de pâturages pour les ovins de tes serviteurs car la famine était lourde en terre de Kena’ân. Maintenant tes serviteurs habiteront donc en terre de Goshèn. »
5 Pharaon dit à Iosseph pour dire : « Ton père, tes frères, sont venus à toi.
6 La terre de Misraîm est en face de toi. Au meilleur de la terre fais habiter ton père, tes frères, ils habiteront en terre de Goshèn. Et si tu sais qu’il existe parmi eux des hommes de valeur, mets-les pour chefs des cheptels qui sont à moi. »
7 Iosseph fait venir Ia’acob, son père, et le tient en face de Pharaon. Ia’acob salue Pharaon.
8 Pharaon dit à Ia’acob : « Combien de jours les ans de tes vies ? »
9 Ia’acob dit à Pharaon : « Les jours des ans de mes résidences ? Cent trente ans ! Médiocres et mauvais ont été les jours des années de ma vie. Ils n’ont pas atteint les jours des années des vies de mes pères aux jours de leurs résidences » !
10 Ia’acob bénit Pharaon. Il sort, loin des faces de Pharaon.
11 Iosseph fait habiter son père et ses frères, il leur donne propriété en terre de Misraîm, au meilleur de la terre, en terre de Ra’amsés, comme l’avait ordonné Pharaon.
12 Iosseph entretient son père, ses frères, toute la maison de son père : du pain pour la bouche de la marmaille.
13 Or, du pain, il n’y en avait pas dans toute la terre. Oui, la famine était très lourde, la terre de Misraîm et la terre de Kena’ân sont exténuées en face de la famine.

L’accaparement

14 Iosseph récolte tout l’argent trouvé en terre de Misraîm et en terre de Kena’ân, avec le ravitaillement dont ils se ravitaillent. Iosseph fait venir l’argent à la maison de Pharaon.
15 L’argent s’achève en terre de Misraîm et en terre de Kena’ân. Tout Misraîm vient vers Iosseph pour dire : « Offre-nous du pain. Pourquoi mourrions-nous contre toi ? Oui, l’argent est fini » !
16 Iosseph dit : « Offrez vos cheptels, et je vous en donnerai contre vos cheptels, si l’argent est fini » !
17 Ils font venir leurs cheptels à Iosseph. Iosseph leur donne du pain, contre les chevaux, contre le cheptel d’ovins, contre le cheptel de bovins et contre les ânes. Il les dirige pour du pain contre tout leur cheptel cette année-là.
18 Cette année s’achève. Ils viennent à lui la deuxième année et lui disent : « Nous n’occulterons rien à notre Adôn : oui, l’argent s’est achevé, et le cheptel des bêtes est à mon Adôn. Il ne nous reste, face à mon Adôn, que nos carcasses et notre glèbe.
19 Pourquoi mourrions-nous sous tes yeux nous-mêmes et même notre glèbe ? Achète-nous, nous avec notre glèbe contre du pain. Soyons, nous et notre glèbe, les serviteurs de Pharaon. Mais donne la semence ! Vivons, ne mourons pas, la glèbe ne sera pas désolée. »
20 Iosseph achète toute la glèbe de Misraîm pour Pharaon. Oui, les Misrîm vendaient tout homme son champ, car la famine se renforçait contre eux. La terre est à Pharaon.
21 Il fait passer le peuple, par villes, d’une extrémité de la frontière de Misraîm à l’autre extrémité.
22 Seule la glèbe des desservants il ne l’achète pas. Oui, c’est la loi de Pharaon pour les desservants : ils mangent leur part que leur avait donnée Pharaon. Ainsi, ils ne vendirent pas leur glèbe.
23 Iosseph dit au peuple : « Voilà, je vous ai achetés aujourd’hui, avec votre glèbe pour Pharaon. Hé ! À vous la semence : ensemencez la glèbe.
24 Et ce sera aux récoltes, donnez le cinquième à Pharaon. Les quatre mains seront pour vous, pour la semence du champ, pour votre manger, pour qui est dans vos maisons, et pour le manger de votre marmaille. »
25 Ils disent : « Tu nous as vivifiés ! Nous trouverons grâce aux yeux de mon Adôn : soyons les serviteurs de Pharaon. »
26 Iosseph le met en loi pour la glèbe de Misraîm, jusqu’à ce jour : à Pharaon le cinquième ; seule la glèbe des desservants n’est pas à Pharaon.
27 Israël habite en terre de Misraîm, en terre de Goshèn, ils se l’approprient, ils fructifient et se multiplient fort.

Il vit

28 Ia’acob vit en terre de Misraîm dix-sept ans. Et ce sont les jours de Ia’acob, les années de ses vies, cent quarante-sept ans.
29 Les jours d’Israël approchent de la mort. Il crie vers son fils Iosseph et lui dit : « Si j’ai donc trouvé grâce à tes yeux, mets donc ta main sous ma cuisse. Fais-moi chérissement et vérité. Tu ne m’enseveliras donc pas en Misraîm.
30 Je me couche avec mes pères : porte-moi hors de Misraîm, ensevelis-moi dans leur sépulture« . Il dit :  »Je ferai moi-même selon ta parole. »
31 Il dit : « Jure-le-moi » ! Il le lui jure. Israël se prosterne à la tête du lit.

Cette Bible est dans le domaine public.