Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
2 Rois 13.7

2 Rois 13.7 comparé dans 29 versions différentes de la Bible.

Traduction Texte
SAC Il n’était resté à Joachaz de tout son peuple, que cinquante cavaliers, dix chariots, et dix mille hommes de pied : car le roi de Syrie les avait taillés en pièces, et les avait réduits comme la poudre de l’aire où l’on bat le grain.
MARQuoique [Dieu] n’eût laissé d’entre le peuple à Joachaz que cinquante hommes de cheval, dix chariots, et dix mille hommes de pied, et que le Roi de Syrie les eût détruits, et les eût rendus [menus] comme la poudre qu’on foule [dans l’aire].
OSTBien que Dieu n’eût laissé de troupes à Joachaz que cinquante cavaliers, dix chars, et dix mille hommes de pied. En effet, le roi de Syrie les avait détruits, et rendus tels que la poussière qu’on foule aux pieds.
CAHCar il n’était resté du peuple à Iehoa’haz que cinquante cavaliers, dix chariots et dix mille hommes de pied, parce que le roi d’Arame les avait détruits et les avait rendus comme la poussière qu’on foule.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRAussi bien Il n’avait laissé à Joachaz en fait de troupes que cinquante cavaliers et dix chars et dix mille hommes de pied ; en effet, le roi de Syrie les avait taillés en pièces et réduits à l’état de la poussière qu’on foule.
LAUCar il n’avait laissé à Joachaz pour armée{Héb. pour peuple.} que cinquante cavaliers, et dix chars, et dix mille hommes de pied ; car le roi d’Aram les avait fait périr et les avait rendus comme la poussière, en les broyant.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYCar il n’avait laissé de peuple à Joakhaz que cinquante cavaliers et dix chars, et dix mille hommes de pied, car le roi de Syrie les avait fait périr, et les avait rendus comme la poussière de l’aire.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANCar l’Éternel ne laissa à Joachaz en fait de troupe que cinquante cavaliers et dix chariots, et dix mille hommes de pied, car le roi de Syrie avait exterminé les fils d’Israël et les avait réduits à l’état de la poussière qu’on foule aux pieds.
ZAKDe toute l’armée de Joachaz, il n’était resté que cinquante cavaliers, dix chars et dix mille hommes de pied ; le roi de Syrie avait fait périr les autres, en les traitant comme la poussière qu’on foule aux pieds.
VIG(Et) Il n’était resté à Joachaz, de tout son peuple, que cinquante cavaliers, dix char(iot)s, et dix mille hommes de pied. Car le roi de Syrie les avait fait périr, et les avait réduits en poussière, comme celle que l’on foule dans l’aire.
FILIl n’était resté à Joachaz, de tout son peuple, que cinquante cavaliers, dix chars, et dix mille hommes de pied. Car le roi de Syrie les avait fait périr, et les avait réduits en poussière, comme celle que l’on foule dans l’aire.
LSGDe tout le peuple de Joachaz l’Éternel ne lui avait laissé que cinquante cavaliers, dix chars, et dix mille hommes de pied ; car le roi de Syrie les avait fait périr et les avait rendus semblables à la poussière qu’on foule aux pieds.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRACar Yahweh ne laissa à Joachaz d’autre peuple armé, que cinquante cavaliers, dix chars et dix mille hommes de pied ; car le roi de Syrie les avait fait périr et les avait rendus semblables à la poussière qu’on foule aux pieds.
BPCAussi Yahweh ne laissa à Joachaz d’autre troupe que cinquante cavaliers, dix chars et dix mille hommes de pied, car le roi de Syrie les avait fait périr et avait fait d’eux comme la poussière que l’on foule aux pieds.
JERYahvé ne laissa comme troupes à Joachaz que cinquante cavaliers, dix chars et dix-mille hommes de pied ; le roi d’Aram les avait exterminés et rendus comme poussière qu’on foule aux pieds.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGDe tout le peuple de Joachaz, l’Eternel ne lui avait laissé que cinquante cavaliers, dix chars, et dix mille hommes de pied; car le roi de Syrie les avait fait périr et les avait rendus semblables à la poussière qu’on foule aux pieds.

CHUNon, il n’avait pas laissé de peuple à Yehoahaz, sinon cinquante cavaliers, dix chars et dix mille fantassins, car le roi d’Arâm les avait fait périr et mis comme poussière à piétiner.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPIl ne resta à Yoacaz, de toute son armée, que 50 cavaliers, 10 chars et 10 000 fantassins: le roi d’Aram l’avait écrasée et réduite en poussière.
S21De toute l’armée de Joachaz, l’Éternel ne lui avait laissé que 50 cavaliers, 10 chars et 10 000 fantassins, car le roi de Syrie les avait détruits et les avait rendus pareils à la poussière qu’on piétine.
KJFBien que Dieu n’eût laissé de troupes à Joachaz que cinquante cavaliers, dix chars, et dix mille hommes de pied. En effet, le roi de Syrie les avait détruits, et rendus tels que la poussière qu’on foule aux pieds.
LXXὅτι οὐχ ὑπελείφθη τῷ Ιωαχας λαὸς ἀλλ’ ἢ πεντήκοντα ἱππεῖς καὶ δέκα ἅρματα καὶ δέκα χιλιάδες πεζῶν ὅτι ἀπώλεσεν αὐτοὺς βασιλεὺς Συρίας καὶ ἔθεντο αὐτοὺς ὡς χοῦν εἰς καταπάτησιν.
VULet non sunt derelicti Ioachaz de populo nisi quinquaginta equites et decem currus et decem milia peditum interfecerat enim eos rex Syriae et redegerat quasi pulverem in tritura areae
BHSכִּ֣י לֹא֩ הִשְׁאִ֨יר לִיהֹואָחָ֜ז עָ֗ם כִּ֣י אִם־חֲמִשִּׁ֤ים פָּֽרָשִׁים֙ וַעֲשָׂ֣רָה רֶ֔כֶב וַעֲשֶׂ֥רֶת אֲלָפִ֖ים רַגְלִ֑י כִּ֤י אִבְּדָם֙ מֶ֣לֶךְ אֲרָ֔ם וַיְשִׂמֵ֥ם כֶּֽעָפָ֖ר לָדֻֽשׁ׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !