×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Philippiens 2.27

Philippiens 2.27 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Philippiens 2.27  Il a été malade, en effet, et tout près de la mort ; mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui, mais aussi de moi, afin que je n’eusse pas tristesse sur tristesse.

Segond dite « à la Colombe »

Philippiens 2.27  Il a été malade, en effet, tout près de la mort ; mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui, mais aussi de moi, afin que je n’aie pas tristesse sur tristesse.

Nouvelle Bible Segond

Philippiens 2.27  Il a été malade, en effet, et tout près de la mort ; mais Dieu a eu compassion de lui — et non pas seulement de lui, mais aussi de moi, pour que je n’aie pas tristesse sur tristesse.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Philippiens 2.27  Il a été malade, en effet, et tout près de la mort ; mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui, mais aussi de moi, afin que je n’aie pas tristesse sur tristesse.

Segond 21

Philippiens 2.27  Il a été malade en effet, tout près de la mort, mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui mais aussi de moi, afin que je n’aie pas tristesse sur tristesse.

Les autres versions

Bible du Semeur

Philippiens 2.27  Il a été malade, c’est vrai, et il a frôlé la mort, mais Dieu a eu pitié de lui, et pas seulement de lui, mais aussi de moi, pour m’éviter d’avoir peine sur peine.

Traduction œcuménique de la Bible

Philippiens 2.27  De fait, il a été malade, bien près de la mort ; mais Dieu a eu pitié de lui, et pas seulement de lui, mais encore de moi, pour que je n’aie pas tristesse sur tristesse.

Bible de Jérusalem

Philippiens 2.27  C’est vrai qu’il a été malade, et bien près de la mort ; mais Dieu a eu pitié de lui, et pas seulement de lui, mais aussi bien de moi, m’épargnant d’avoir chagrin sur chagrin.

Bible Annotée

Philippiens 2.27  En effet, il a été malade, et même près de la mort ; mais Dieu a eu pitié de lui ; et non seulement de lui, mais aussi de moi, afin que je n’eusse pas tristesse sur tristesse.

John Nelson Darby

Philippiens 2.27  en effet il a été malade, fort près de la mort, mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui, mais aussi de moi, afin que je n’eusse pas tristesse sur tristesse.

David Martin

Philippiens 2.27  En effet il a été malade, et fort proche de la mort ; mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui, mais aussi de moi, afin que je n’eusse pas tristesse sur tristesse.

Osterwald

Philippiens 2.27  Il a été malade, en effet, et près de la mort ; mais Dieu a eu pitié de lui ; et non pas de lui seulement, mais aussi de moi, afin que je n’eusse pas tristesse sur tristesse.

Auguste Crampon

Philippiens 2.27  Il a été, en effet, malade à mourir ; mais Dieu a eu pitié de lui et non pas seulement de lui, mais aussi de moi, afin que je n’eusse pas tristesse sur tristesse.

Lemaistre de Sacy

Philippiens 2.27  Car il a été en effet malade jusqu’à la mort : mais Dieu a eu pitié de lui ; et non-seulement de lui, mais aussi de moi, afin que je n’eusse pas affliction sur affliction.

André Chouraqui

Philippiens 2.27  Oui, il était vraiment sans force et proche de la mort, mais Elohîms l’a matricié, et pas lui seulement, mais moi aussi, que je n’aie peine sur peine.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Philippiens 2.27  καὶ γὰρ ἠσθένησεν παραπλήσιον ⸀θανάτῳ· ἀλλὰ ὁ θεὸς ⸂ἠλέησεν αὐτόν⸃, οὐκ αὐτὸν δὲ μόνον ἀλλὰ καὶ ἐμέ, ἵνα μὴ λύπην ἐπὶ λύπην σχῶ.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Philippiens 2.27  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Versions étrangères

New Living Translation

Philippiens 2.27  And he surely was ill; in fact, he almost died. But God had mercy on him— and also on me, so that I would not have such unbearable sorrow.