×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Deutéronome 1.17

Deutéronome 1.17 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Deutéronome 1.17  Vous n’aurez point égard à l’apparence des personnes dans vos jugements ; vous écouterez le petit comme le grand ; vous ne craindrez aucun homme, car c’est Dieu qui rend la justice. Et lorsque vous trouverez une cause trop difficile, vous la porterez devant moi, pour que je l’entende.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Deutéronome 1.17  Vous n’aurez point égard à l’apparence des personnes dans vos jugements ; vous écouterez le petit comme le grand ; vous ne craindrez aucun homme, car c’est Dieu qui rend la justice. Et lorsque vous trouverez une cause trop difficile, vous la porterez devant moi, pour que je l’entende.

Segond 21

Deutéronome 1.17  Vous ne ferez pas preuve de partialité dans vos jugements : vous écouterez le petit comme le grand. Vous ne montrerez aucune crainte devant un homme, car c’est Dieu qui rend la justice. Et lorsque vous trouverez une cause trop difficile, vous la porterez devant moi pour que je l’entende. ›

Les autres versions

King James en Français

Deutéronome 1.17  Toutefois vous ne ferez pas de distinction des personnes en jugement; mais vous entendrez aussi bien le petit que le grand; vous n’aurez peur de la face de personne, car le jugement est de Dieu; et vous ferez venir devant moi la cause qui sera trop difficile pour vous, et je l’entendrai.

Bible Annotée

Deutéronome 1.17  Vous n’aurez point égard à l’apparence des personnes dans vos jugements ; vous écouterez le petit comme le grand ; vous ne craindrez personne, car le jugement est de Dieu ; et la cause qui sera trop difficile pour vous, faites-la venir devant moi et je l’écouterai.

John Nelson Darby

Deutéronome 1.17  Vous ne ferez point acception des personnes dans le jugement ; vous entendrez aussi bien le petit que le grand ; vous n’aurez peur d’aucun homme, car le jugement est de Dieu ; et l’affaire qui sera trop difficile pour vous, vous me la présenterez, et je l’entendrai.

David Martin

Deutéronome 1.17  Vous n’aurez point d’égard à l’apparence de la personne en jugement ; vous entendrez autant le petit que le grand ; vous ne craindrez personne, car le jugement est à Dieu ; et vous ferez venir devant moi la cause qui sera trop difficile pour vous, et je l’entendrai.

Ostervald

Deutéronome 1.17  Vous n’aurez point égard à l’apparence de la personne, dans le jugement ; vous écouterez le petit comme le grand ; vous ne craindrez personne, car le jugement est à Dieu ; et vous ferez venir devant moi la cause qui sera trop difficile pour vous, et je l’entendrai.

Lausanne

Deutéronome 1.17  Vous n’aurez point égard aux personnes dans le jugement ; vous écouterez le petit comme le grand ; vous n’aurez point peur de la face de l’homme, car le jugement est à Dieu. Et quand une affaire sera trop difficile pour vous, vous la porterez devant{Héb. l’approcherez de.} moi, et je l’entendrai.

Vigouroux

Deutéronome 1.17  Vous ne mettrez aucune différence entre les personnes ; vous écouterez le petit comme le grand, et vous n’aurez aucun égard à la condition de qui que ce soit, parce que le jugement appartient à Dieu. Si vous trouvez quelque chose (de plus) difficile, vous me le rapporterez, et je l’écouterai.[1.17 Voir Lévitique, 19, 15 ; Deutéronome, 16, 19 ; Proverbes, 24, 23 ; Ecclésiastique, 42, 1 ; Jacques, 2, 1.]

Auguste Crampon

Deutéronome 1.17  Vous n’aurez point égard, dans vos jugements, à l’apparence des personnes ; vous écouterez les petits comme les grands, n’ayant peur d’aucun homme, car le jugement est de Dieu ; et si vous trouvez une cause trop difficile, vous la porterez devant moi, pour que je l’entende. »

Lemaistre de Sacy

Deutéronome 1.17  Vous ne mettrez aucune différence entre les personnes : vous écouterez le petit comme le grand, et vous n’aurez aucun égard à la condition de qui que ce soit, parce que le jugement appartient à Dieu. Si vous trouvez quelque chose de plus difficile, vous me le rapporterez, et je l’écouterai.

Zadoc Kahn

Deutéronome 1.17  Ne faites point, en justice, acception de personnes; donnez audience au petit comme au grand, ne craignez qui que ce soit, car la justice est à Dieu ! Que si une affaire est trop difficile pour vous, déférez-la moi et j’en prendrai connaissance. ”

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Deutéronome 1.17  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Deutéronome 1.17  לֹֽא־תַכִּ֨ירוּ פָנִ֜ים בַּמִּשְׁפָּ֗ט כַּקָּטֹ֤ן כַּגָּדֹל֙ תִּשְׁמָע֔וּן לֹ֤א תָג֨וּרוּ֙ מִפְּנֵי־אִ֔ישׁ כִּ֥י הַמִּשְׁפָּ֖ט לֵאלֹהִ֣ים ה֑וּא וְהַדָּבָר֙ אֲשֶׁ֣ר יִקְשֶׁ֣ה מִכֶּ֔ם תַּקְרִב֥וּן אֵלַ֖י וּשְׁמַעְתִּֽיו׃

La Vulgate

Deutéronome 1.17  nulla erit distantia personarum ita parvum audietis ut magnum nec accipietis cuiusquam personam quia Dei iudicium est quod si difficile vobis aliquid visum fuerit referte ad me et ego audiam

La Septante

Deutéronome 1.17  οὐκ ἐπιγνώσῃ πρόσωπον ἐν κρίσει κατὰ τὸν μικρὸν καὶ κατὰ τὸν μέγαν κρινεῖς οὐ μὴ ὑποστείλῃ πρόσωπον ἀνθρώπου ὅτι ἡ κρίσις τοῦ θεοῦ ἐστιν καὶ τὸ ῥῆμα ὃ ἐὰν σκληρὸν ᾖ ἀφ’ ὑμῶν ἀνοίσετε αὐτὸ ἐπ’ ἐμέ καὶ ἀκούσομαι αὐτό.