×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Romains 8.24

Romains 8.24 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Romains 8.24  Car c’est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l’espérance qu’on voit n’est plus espérance : ce qu’on voit, peut-on l’espérer encore ?

Segond dite « à la Colombe »

Romains 8.24  Car c’est en espérance que nous avons été sauvés. Or, l’espérance qu’on voit n’est plus espérance : ce qu’on voit, peut-on l’espérer encore

Nouvelle Bible Segond

Romains 8.24  Car c’est dans l’espérance que nous avons été sauvés. Or l’espérance qu’on voit n’est plus une espérance : ce qu’on voit, peut–on l’espérer encore ?

Segond Nouvelle Édition de Genève

Romains 8.24  Car c’est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l’espérance qu’on voit n’est plus espérance : ce qu’on voit, peut-on l’espérer encore ?

Segond 21

Romains 8.24  En effet, c’est en espérance que nous avons été sauvés. Or l’espérance qu’on voit n’est plus de l’espérance : ce que l’on voit, peut-on l’espérer encore ?

Les autres versions

Bible du Semeur

Romains 8.24  Car nous sommes sauvés, mais c’est en espérance ; or, voir ce que l’on espère, ce n’est plus espérer ; qui, en effet, continue à espérer ce qu’il voit ?

Traduction œcuménique de la Bible

Romains 8.24  Car nous avons été sauvés, mais c’est en espérance. Or, voir ce qu’on espère n’est plus espérer : ce que l’on voit, comment l’espérer encore ?

Bible de Jérusalem

Romains 8.24  Car notre salut est objet d’espérance ; et voir ce qu’on espère, ce n’est plus l’espérer : ce qu’on voit, comment pourrait-on l’espérer encore ?

Bible Annotée

Romains 8.24  Car c’est en espérance que nous avons été sauvés ; or, quand on voit ce qu’on espère, ce n’est pas de l’espérance ; car ce que l’on voit, pourquoi l’espérerait-on ?

John Nelson Darby

Romains 8.24  Car nous avons été sauvés en espérance : or une espérance qu’on voit n’est pas une espérance ; car ce que quelqu’un voit, pourquoi aussi l’espère-t-il ?

David Martin

Romains 8.24  Mais si nous espérons ce que nous ne voyons point, c’est que nous l’attendons par la patience.

Osterwald

Romains 8.24  Car nous sommes sauvés en espérance. Or, l’espérance que l’on voit n’est plus espérance ; en effet, comment espérerait-on ce que l’on voit ?

Auguste Crampon

Romains 8.24  Car c’est en espérance que nous sommes sauvés. Or, voir ce qu’on espère, ce n’est plus espérer : car ce qu’on voit pourquoi l’espérer encore ?

Lemaistre de Sacy

Romains 8.24  Car ce n’est encore qu’en espérance que nous sommes sauvés. Or quand on voit ce qu’on a espéré, ce n’est plus espérance, puisque nul n’espère ce qu’il voit déjà.

André Chouraqui

Romains 8.24  Oui, nous avons l’espoir d’être sauvés, mais l’espoir vu n’est plus l’espoir. Oui, qui donc espère ce qu’il voit déjà ?

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Romains 8.24  τῇ γὰρ ἐλπίδι ἐσώθημεν· ἐλπὶς δὲ βλεπομένη οὐκ ἔστιν ἐλπίς, ὃ γὰρ βλέπει ⸀τίς ἐλπίζει;

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Romains 8.24  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Versions étrangères

New Living Translation

Romains 8.24  Now that we are saved, we eagerly look forward to this freedom. For if you already have something, you don't need to hope for it.