×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Actes 27.27

Actes 27.27 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC La quatorzième nuit, comme nous naviguions sur la mer Adriatique, les matelots crurent vers le minuit qu’ils approchaient de quelque terre.
MARQuand donc la quatorzième nuit fut venue, comme nous étions portés çà et là sur la mer Adriatique, les matelots eurent opinion environ sur le minuit qu’ils approchaient de quelque contrée.
OSTComme la quatorzième nuit était venue, et que nous étions portés çà et là dans l’Adriatique, les matelots, vers minuit, estimèrent qu’ils approchaient de quelque terre.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGROr, la quatorzième nuit, comme nous étions ballottés sur l’Adriatique, vers le milieu de la nuit, les matelots se crurent dans le voisinage d’une terre,
LAUEt quand la quatorzième nuit fut venue, comme nous étions portés çà et là sur l’Adriatique, vers le milieu de la nuit les matelots soupçonnèrent qu’on approchait de quelque terre ;
OLTQuand vint la quatorzième nuit, nous étions ballottés sur l’Adriatique, lorsque, vers le milieu de la nuit, les matelots soupçonnèrent qu’on approchait de quelque terre.
DBYEt quand la quatorzième nuit fut venue, comme nous étions portés çà et là sur la mer Adriatique, les matelots, au milieu de la nuit, pensèrent que quelque terre les approchait ;
STALa quatorzième nuit que nous étions ainsi ballottés sur l’Adriatique, vers le milieu de cette nuit, les matelots crurent au voisinage de la terre.
BANOr, quand la quatorzième nuit fut venue, comme nous étions portés çà et là sur la mer Adriatique, vers le milieu de la nuit, les matelots soupçonnaient qu’ils approchaient de quelque terre.
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGLorsque fut venue la quatorzième nuit, comme nous naviguions dans l’Adriatique, vers le milieu de la nuit, les matelots crurent que quelque terre leur apparaissait.[27.27 Dans l’Adriatique. Les anciens appliquaient ordinairement ce nom à la mer Ionienne, entre la Grèce et l’Italie méridionale.]
FILLorsque fut venue la quatorzième nuit, comme nous naviguions dans l’Adriatique, vers le milieu de la nuit, les matelots crurent que quelque terre leur apparaissait.
LSGLa quatorzième nuit, tandis que nous étions ballottés sur l’Adriatique, les matelots, vers le milieu de la nuit, soupçonnèrent qu’on approchait de quelque terre.
SYNC’était déjà la quatorzième nuit que nous étions ballottés sur l’Adriatique, quand vers minuit, les matelots estimèrent qu’ils approchaient de quelque terre.
CRALa quatorzième nuit, comme nous étions ballottés dans l’Adriatique, les matelots soupçonnèrent, vers le milieu de la nuit, qu’on approchait de quelque terre.
BPCC’était la quatorzième nuit, nous étions ballottés sur l’Adriatique. Vers le milieu de la nuit, les matelots soupçonnèrent l’approche d’une terre.
JERC’était la quatorzième nuit et nous étions ballottés sur l’Adriatique, quand, vers minuit, les matelots pressentirent l’approche d’une terre.
TRIC’était la quatorzième nuit que nous étions ballottés sur l’Adriatique, quand, vers le milieu de la nuit, les matelots soupçonnèrent l’approche d’une terre.
NEGLa quatorzième nuit, tandis que nous étions ballottés sur l’Adriatique, les matelots, vers le milieu de la nuit, soupçonnèrent qu’on approchait de quelque terre.
CHUEt c’est la quatorzième nuit de notre dérive sur l’Adria. Au milieu de la nuit, les matelots pressentent l’approche d’une terre.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPCe devait être notre quatorzième nuit à la dérive sur l’Adriatique quand, en pleine nuit, les matelots ont eu l’impression qu’ils avaient une terre devant eux.
S21La quatorzième nuit, vers le milieu de la nuit, alors que nous étions ballottés sur l’Adriatique, les marins ont supposé que l’on approchait d’une terre.
KJFComme la quatorzième nuit était venue, et que nous étions portés çà et là dans l’Adriatique, les matelots, vers minuit, pensèrent qu’ils approchaient de quelque terre.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULsed posteaquam quartadecima nox supervenit navigantibus nobis in Hadria circa mediam noctem suspicabantur nautae apparere sibi aliquam regionem
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTὩς δὲ τεσσαρεσκαιδεκάτη νὺξ ἐγένετο διαφερομένων ἡμῶν ἐν τῷ Ἀδρίᾳ, κατὰ μέσον τῆς νυκτὸς ὑπενόουν οἱ ναῦται προσάγειν τινὰ αὐτοῖς χώραν.