×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Luc 9.38

Luc 9.38 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Luc 9.38  Et voici, du milieu de la foule un homme s’écria : Maître, je t’en prie, porte les regards sur mon fils, car c’est mon fils unique.

Segond dite « à la Colombe »

Luc 9.38  Et voici que du milieu de la foule un homme s’écria : Maître, je t’en prie, porte les regards sur mon fils, car c’est mon fils unique.

Nouvelle Bible Segond

Luc 9.38  Du milieu de la foule, un homme s’écria : Maître, je t’en prie, porte les regards sur mon fils, car c’est mon fils unique.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Luc 9.38  Et voici, du milieu de la foule un homme s’écria : Maître, je t’en prie, porte les regards sur mon fils, car c’est mon fils unique.

Segond 21

Luc 9.38  Alors, du milieu de la foule, un homme s’écria : « Maître, je t’en prie, jette les regards sur mon fils, car c’est mon fils unique.

Les autres versions

Bible du Semeur

Luc 9.38  Du milieu de cette foule, un homme s’écria : - Maître, je t’en supplie : regarde mon fils ! C’est mon enfant unique.

Traduction œcuménique de la Bible

Luc 9.38  Et voilà que du milieu de la foule un homme s’écria : « Maître, je t’en prie, regarde mon fils car c’est mon unique enfant.

Bible de Jérusalem

Luc 9.38  Et voici qu’un homme de la foule s’écria : "Maître, je te prie de jeter les yeux sur mon fils, car c’est mon unique enfant.

Bible Annotée

Luc 9.38  Et voici, un homme de la foule s’écria, disant : Maître, je te prie, jette les yeux sur mon fils ; car c’est mon fils unique.

John Nelson Darby

Luc 9.38  Et voici, un homme de la foule s’écria, disant : Maître, je te supplie, jette les yeux sur mon fils, car il est mon unique ;

David Martin

Luc 9.38  Et voici, un homme de la troupe s’écria, disant : Maître, Je te prie, jette les yeux sur mon fils, car je n’ai que celui-là.

Osterwald

Luc 9.38  Et un homme de la troupe s’écria et dit : Maître, je te prie, jette les yeux sur mon fils ; car c’est mon unique.

Auguste Crampon

Luc 9.38  Et un homme s’écria du milieu de la foule : « Maître, je vous en supplie, jetez un regard sur mon fils, car c’est mon seul enfant.

Lemaistre de Sacy

Luc 9.38  Et un homme s’écria parmi la foule, et dit : Maître ! regardez mon fils en pitié , je vous en supplie : car je n’ai que ce seul enfant.

André Chouraqui

Luc 9.38  Et voici, un homme de la foule crie. Il dit : « Rabbi, je t’implore de regarder mon fils ! Oui, c’est mon unique !

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Luc 9.38  καὶ ἰδοὺ ἀνὴρ ἀπὸ τοῦ ὄχλου ⸀ἐβόησεν λέγων· Διδάσκαλε, δέομαί σου ἐπιβλέψαι ἐπὶ τὸν υἱόν μου, ὅτι μονογενής ⸂μοί ἐστιν⸃,

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Luc 9.38  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !