×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Daniel 3.22

Daniel 3.22 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Daniel 3.22  Comme l’ordre du roi était sévère, et que la fournaise était extraordinairement chauffée, la flamme tua les hommes qui y avaient jeté Schadrac, Méschac et Abed Nego.

Segond dite « à la Colombe »

Daniel 3.22  À cause de l’ordre du roi qui était sévère, et parce que la fournaise était extraordinairement chauffée, la flamme tua les hommes qui y avaient jeté Chadrak, Méchak et Abed-Nego.

Nouvelle Bible Segond

Daniel 3.22  Comme, sur l’ordre sévère du roi, la fournaise avait été excessivement chauffée, les flammes tuèrent les hommes qui y avaient jeté Shadrak, Méshak et Abed–Nego.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Daniel 3.22  Comme l’ordre du roi était sévère, et que la fournaise était extraordinairement chauffée, la flamme tua les hommes qui y avaient jeté Schadrac, Méschac et Abed-Nego.

Segond 21

Daniel 3.22  Comme l’ordre du roi était catégorique et que la fournaise était extraordinairement chauffée, la flamme tua les hommes qui y avaient jeté Shadrak, Méshak et Abed-Nego.

Les autres versions

Bible du Semeur

Daniel 3.22  Mais comme, sur l’ordre du roi, on avait fait chauffer la fournaise au maximum, les flammes qui en jaillissaient firent périr les soldats qui y avaient jeté Chadrak, Méchak et Abed-Nego.

Traduction œcuménique de la Bible

Daniel 3.22  Là-dessus, comme la parole du roi était rigoureuse et que la fournaise avait été extraordinairement chauffée, ces hommes mêmes qui avaient hissé Shadrak, Méshak et Abed-Négo, la flamme du feu les tua.

Bible de Jérusalem

Daniel 3.22  L’ordre du roi était péremptoire ; la fournaise étant excessivement brûlante, les hommes qui y portèrent Shadrak, Méshak et Abed-Nego furent brûlés à mort par la flamme du feu.

Bible Annotée

Daniel 3.22  Mais comme l’ordre du roi était pressant et la fournaise extraordinairement chauffée, la flamme du feu tua les hommes qui y avaient jeté Sadrac, Mésac et AbedNégo.

John Nelson Darby

Daniel 3.22  Parce que la parole du roi était rigoureuse et la fournaise extrêmement chauffée, la flamme du feu tua ces hommes qui avaient fait monter Shadrac, Méshac et Abed-Nego ;

David Martin

Daniel 3.22  Et parce que la parole du Roi était pressante, et que la fournaise était extraordinairement embrasée, la flamme du feu tua les hommes qui y avaient jeté Sadrac, Mésac, et Habed-négo.

Osterwald

Daniel 3.22  Et comme l’ordre du roi était sévère, et que la fournaise était extraordinairement chauffée, la flamme tua les hommes qui y avaient jeté Shadrac, Méshac et Abed-Négo.

Auguste Crampon

Daniel 3.22  Comme l’ordre du roi était pressant et la fournaise extraordinairement chauffée, la flamme de feu tua ces hommes qui y avaient jeté Sidrac, Misac et Abdénago.

Lemaistre de Sacy

Daniel 3.22  car le commandement du roi pressait fort. Et comme la fournaise était extrêmement embrasée, les flammes du feu firent mourir les hommes qui y avaient jeté Sidrach, Misach et Abdenago.

André Chouraqui

Daniel 3.22  Et comme l’ordre du roi était ferme, la fournaise avait été chauffée fort. Ces hommes qui avaient amené Shadrakh, Méishakh et ’Abéd-Nego, la langue du feu les tue.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Daniel 3.22  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Daniel 3.22  כָּל־קֳבֵ֣ל דְּנָ֗ה מִן־דִּ֞י מִלַּ֤ת מַלְכָּא֙ מַחְצְפָ֔ה וְאַתּוּנָ֖א אֵזֵ֣ה יַתִּ֑ירָא גֻּבְרַיָּ֣א אִלֵּ֗ךְ דִּ֤י הַסִּ֨קוּ֙ לְשַׁדְרַ֤ךְ מֵישַׁךְ֙ וַעֲבֵ֣ד נְגֹ֔ו קַטִּ֣ל הִמֹּ֔ון שְׁבִיבָ֖א דִּ֥י נוּרָֽא׃

Versions étrangères

New Living Translation

Daniel 3.22  And because the king, in his anger, had demanded such a hot fire in the furnace, the flames leaped out and killed the soldiers as they threw the three men in!