×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 49.15

Esaïe 49.15 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esaïe 49.15  Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand elle l’oublierait, Moi je ne t’oublierai point.

Segond dite « à la Colombe »

Esaïe 49.15  Une femme oublie-t-elle son nourrisson ?
N’a-t-elle pas compassion du fils de ses entrailles ?
Quand elle l’oublierait,
Moi je ne t’oublierai pas.

Nouvelle Bible Segond

Esaïe 49.15  Une femme oublie–t–elle son nourrisson ? N’a–t–elle pas compassion du fils qui est sorti de son ventre ? Quand elle l’oublierait, moi je ne t’oublierais pas.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esaïe 49.15  Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand elle l’oublierait, Moi je ne t’oublierai point.

Segond 21

Esaïe 49.15  Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas compassion du fils qui est sorti de son ventre ? Même si elle l’oubliait, moi je ne t’oublierai jamais.

Les autres versions

Bible du Semeur

Esaïe 49.15  « Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle nourrit ?
Cesse-t-elle d’aimer l’enfant qu’elle a conçu ?
Et même si les mères oubliaient leurs enfants,
je ne t’oublierai pas !

Traduction œcuménique de la Bible

Esaïe 49.15  La femme oublie-t-elle son nourrisson,
oublie-t-elle de montrer sa tendresse à l’enfant de sa chair ?
Même si celles-là oubliaient,
moi, je ne t’oublierai pas !

Bible de Jérusalem

Esaïe 49.15  Une femme oublie-t-elle son petit enfant, est-elle sans pitié pour le fils de ses entrailles ? Même si les femmes oubliaient, moi, je ne t’oublierai pas.

Bible Annotée

Esaïe 49.15  Une femme oubliera-t-elle son nourrisson, qu’elle n’ait pas pitié du fils de ses entrailles ? Quand les mères oublieraient, moi, je ne t’oublierai pas !

John Nelson Darby

Esaïe 49.15  Une femme oubliera-t-elle son nourrisson, pour ne pas avoir compassion du fruit de son ventre ? Même celles-là oublieront ;... mais moi, je ne t’oublierai pas.

David Martin

Esaïe 49.15  La femme peut-elle oublier son enfant qu’elle allaite, en sorte qu’elle n’ait point pitié du fils de son ventre ? Mais quand les femmes les auraient oubliés, encore ne t’oublierai-je pas, moi

Osterwald

Esaïe 49.15  La femme peut-elle oublier l’enfant qu’elle allaite, et n’avoir pas pitié du fils de son sein ? Mais quand elles les oublieraient, moi je ne t’oublierai pas.

Auguste Crampon

Esaïe 49.15  Une femme oubliera-t-elle son nourrisson, n’aura-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand même les mères oublieraient, moi, je ne t’oublierai point !

Lemaistre de Sacy

Esaïe 49.15  Une mère peut-elle oublier son enfant, et n’avoir point compassion du fils qu’elle a porté dans ses entrailles ? Mais quand même elle l’oublierait, pour moi je ne vous oublierai jamais.

André Chouraqui

Esaïe 49.15  Une femme oublie-t-elle son nourrisson, à ne pas matricier le fils de son ventre ? Celles-là mêmes oublieraient-elles, moi je ne t’oublierai pas.

Zadoc Kahn

Esaïe 49.15  Est-ce qu’une femme peut oublier son nourrisson, ne plus aimer le fruit de ses entrailles Fut-elle capable d’oublier, moi je ne t’oublie point !

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esaïe 49.15  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esaïe 49.15  הֲתִשְׁכַּ֤ח אִשָּׁה֙ עוּלָ֔הּ מֵרַחֵ֖ם בֶּן־בִּטְנָ֑הּ גַּם־אֵ֣לֶּה תִשְׁכַּ֔חְנָה וְאָנֹכִ֖י לֹ֥א אֶשְׁכָּחֵֽךְ׃

Versions étrangères

New Living Translation

Esaïe 49.15  "Never! Can a mother forget her nursing child? Can she feel no love for a child she has borne? But even if that were possible, I would not forget you!