×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 23.4

Esaïe 23.4 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esaïe 23.4  Sois confuse, Sidon ! Car ainsi parle la mer, la forteresse de la mer : Je n’ai point eu de douleurs, je n’ai point enfanté, Je n’ai point nourri de jeunes gens, ni élevé de jeunes filles.

Segond dite « à la Colombe »

Esaïe 23.4  Sois dans la honte, Sidon !
Car ainsi parle la mer,
La forteresse de la mer :
Je n’ai pas eu de douleurs,
Je n’ai pas accouché,
Je n’ai pas fait grandir de jeunes gens,
Ni élevé de jeunes filles.

Nouvelle Bible Segond

Esaïe 23.4  Aie honte, Sidon ! Car ainsi parle la mer, la forteresse de la mer : Je n’ai pas eu de douleurs, je n’ai pas accouché, je n’ai pas fait grandir de jeunes gens, ni élevé de jeunes filles.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esaïe 23.4  Sois confuse, Sidon ! Car ainsi parle la mer, la forteresse de la mer : Je n’ai point eu de douleurs, je n’ai point enfanté, Je n’ai point nourri de jeunes gens, ni élevé de jeunes filles.

Segond 21

Esaïe 23.4  Sois couverte de honte, Sidon ! En effet, voici ce que dit la mer, la forteresse de la mer : « Je ne me suis pas tortillée de douleur, je n’ai pas accouché, je n’ai pas élevé de jeunes hommes ni pris soin de jeunes filles. »

Les autres versions

Bible du Semeur

Esaïe 23.4  Sois confuse, Sidon,
car la mer a parlé :
le refuge des mers
dit : « Je n’ai pas eu de douleurs,
je n’ai pas accouché,
je n’ai pas élevé de jeunes gens,
je n’ai pas élevé de jeunes filles. »

Traduction œcuménique de la Bible

Esaïe 23.4  Quelle déchéance, Sidon, forteresse de la mer !
La Mer prend la parole et dit :
« Je n’ai pas été en travail, je n’ai pas enfanté,
je n’ai pas fait grandir de jeunes gens
ni élevé de jeunes filles. »

Bible de Jérusalem

Esaïe 23.4  Rougis de honte, Sidon (la citadelle des mers), car la mer a parlé en ces termes : "Je n’ai pas souffert et je n’ai pas enfanté, ni élevé de garçons, ni fait grandir de filles."

Bible Annotée

Esaïe 23.4  Sois confuse, Sidon ; car la mer, la citadelle de la mer a parlé disant : Je n’ai point été en travail, je n’ai point enfanté ; je n’ai point nourri de jeunes hommes, je n’ai point élevé de vierges !

John Nelson Darby

Esaïe 23.4  Aie honte, Sidon, car la mer a parlé, la force de la mer, disant : Je n’ai pas été en travail d’enfant, je n’ai pas enfanté, et je n’ai pas nourri de jeunes hommes, ni élevé de vierges. -

David Martin

Esaïe 23.4  Sois honteuse, ô Sidon ! car la mer, la forteresse de la mer, a parlé, en disant ; je n’ai point été en travail d’enfant, et je n’ai point enfanté, et je n’ai point nourri de jeunes gens, ni élevé aucunes vierges.

Osterwald

Esaïe 23.4  Sois honteuse, ô Sidon ! Car la mer, la forteresse de la mer, a parlé ainsi : Je n’ai point été en travail, je n’ai point enfanté, je n’ai point nourri de jeunes gens, ni élevé de jeunes filles.

Auguste Crampon

Esaïe 23.4  Rougis de honte, Sidon, car la mer a parlé, la citadelle de la mer, en disant : " Je n’ai pas été en travail, je n’ai pas enfanté, je n’ai point nourri de jeunes gens, et je n’ai point élevé de vierges.

Lemaistre de Sacy

Esaïe 23.4  Sidon, rougis de honte, parce que cette ville maritime, cette ville qui était la force et la gloire de la mer, dira dans ta ruine : Je n’ai point conçu, je n’ai point mis d’enfants au monde, je n’ai point nourri de jeunes gens, je n’ai point élevé de jeunes filles.

André Chouraqui

Esaïe 23.4  Sois sidérée, Sidôn ; oui, la mer a dit, le retranchement de la mer, pour dire : « Je n’ai pas trépidé, je n’ai pas enfanté, je n’ai pas fait grandir des braves ni élevé des vierges. »

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esaïe 23.4  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esaïe 23.4  בֹּ֣ושִׁי צִידֹ֔ון כִּֽי־אָמַ֣ר יָ֔ם מָעֹ֥וז הַיָּ֖ם לֵאמֹ֑ר לֹֽא־חַ֣לְתִּי וְלֹֽא־יָלַ֗דְתִּי וְלֹ֥א גִדַּ֛לְתִּי בַּחוּרִ֖ים רֹומַ֥מְתִּי בְתוּלֹֽות׃

Versions étrangères

New Living Translation

Esaïe 23.4  But now you are put to shame, city of Sidon, fortress on the sea. For the sea says, "Now I am childless; I have no sons or daughters."