Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Lemaistre de Sacy  / Esaïe 47.2     

Esaïe 47.2
Lemaistre de Sacy


Jugement de Babylone

1 Descendez, asseyez-vous dans la poussière, ô vierge, fille de Babylone, asseyez-vous sur la terre : vous n’êtes plus sur le trône, fille des Chaldéens : on ne vous flattera plus de votre mollesse et de votre délicatesse.
2 Tournez la meule, faites moudre la farine ; dévoilez ce qui vous fait rougir, découvrez votre épaule, levez vos vêtements, passez les fleuves.
3 Votre ignominie sera découverte, votre opprobre paraîtra à tout le monde : je me vengerai de vous, et il n’y aura point d’homme qui me résiste.
4 Celui qui nous rachètera, c’est le Saint d’Israël, qui a pour nom le Seigneur des armées.
5 Asseyez-vous, demeurez dans le silence, et entrez dans les ténèbres, ô fille des Chaldéens ! parce que vous ne serez plus appelée à l’avenir la dominatrice des royaumes.
6 J’avais été en colère contre mon peuple, j’avais traité comme profane mon héritage, je les avais livrés entre vos mains, et vous n’avez point usé de miséricorde envers eux ; mais vous avez appesanti cruellement votre joug sur les vieillards mêmes.
7 Vous avez dit : Je régnerai éternellement. Vous n’avez point fait de réflexion sur tout ceci, et vous ne vous êtes point représenté ce qui devait vous arriver un jour.
8 Ecoutez donc maintenant, vous qui vivez dans les délices, vous qui demeurez dans une pleine assurance, qui dites en votre cœur : Je suis souveraine, et après moi il n’y en a point d’autre : je ne deviendrai point veuve, et je ne saurai ce que c’est que la stérilité.
9 Cependant ces deux maux viendront fondre tout d’un coup sur vous en un même temps, la stérilité et la viduité : tous ces malheurs vous accableront à cause de la multitude de vos enchantements, et de l’extrême dureté de vos enchanteurs.
10 Vous vous êtes tenue assurée dans votre malice, et vous avez dit ; Il n’y a personne qui me voie. C’est votre sagesse et votre science même qui vous a séduite. Vous avez dit dans votre cœur : Je suis souveraine, et il n’y en a point d’autre que moi.
11 Le mal vous attaquera sans que vous sachiez d’où il vient : vous vous trouverez surprise d’une affliction dont vous ne pourrez vous défendre ; et une misère que vous n’avez jamais prévue, viendra tout d’un coup fondre sur vous.
12 Venez avec vos enchanteurs et avec tous vos secrets de magie, auxquels vous vous êtes appliquée avec tant de travail dès votre jeunesse, pour voir si vous en tirerez quelque avantage, et si vous pourrez en devenir plus forte.
13 Cette multitude de conseillers n’a fait que vous fatiguer. Que ces augures qui étudient le ciel, qui contemplent les astres, et qui comptent les mois pour en tirer les prédictions qu’ils veulent vous donner de l’avenir, viennent maintenant, et qu’ils vous sauvent.
14 Ils sont devenus comme la paille, le feu les a dévorés : ils ne pourront délivrer leurs âmes des flammes ardentes : il ne restera pas même de leur embrasement des charbons auxquels on puisse se chauffer, ni du feu devant lequel on puisse s’asseoir.
15 Voilà ce que deviendront toutes ces choses auxquelles vous vous étiez employée avec tant de travail : ces marchands qui avaient trafiqué avec vous dès votre jeunesse, s’enfuiront tous, l’un d’un côté, et l’autre d’un autre, sans qu’il s’en trouve un seul qui vous tire de vos maux.

Cette Bible est dans le domaine public.