×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Lausanne  / Cantique 5     

Cantique 5
Lausanne


Le jeune homme

1 J’entre dans mon jardin, ma sœur, [mon] épouse ! Je cueille ma myrrhe avec mon baume ; je mange mon miel vierge avec mon sirop de raisins ; je bois mon vin avec mon lait. Mangez, amis ! buvez, et enivrez-vous d’amours.

La jeune femme

2 J’étais endormie, mais mon cœur veillait{Ou Je dors, mais mon cœur veille.} C’est la voix de mon bien-aimé ! Il heurte : —” Ouvre-moi, ma sœur, mon amie, ma colombe, ma parfaite ! Car ma tête est pleine de rosée, les boucles de mes cheveux, des gouttes de la nuit. —”
3 J’ai quitté ma tunique ; comment donc la revêtirais-je ? J’ai lavé mes pieds ; comment donc les salirais-je ?
4 Mon bien-aimé a avancé sa main par le guichet, et mes entrailles ont frémi à cause de lui.
5 Je me suis levée pour ouvrir à mon bien-aimé, et mes mains ont distillé la myrrhe, et mes doigts, une myrrhe onctueuse sur les poignées du verrou.
6 J’ouvre à mon bien-aimé... et mon bien-aimé s’était éloigné, il avait disparu ! J’avais perdu l’esprit{Héb. mon âme était sortie.} quand il me parlait. Je l’ai cherché [alors], mais je ne l’ai pas trouvé. Je l’ai appelé, mais il ne m’a pas répondu.
7 Les gardes qui font la ronde dans la ville m’ont trouvée ; ils m’ont frappée, ils m’ont blessée. Les gardes des murailles m’ont enlevé mon voile de dessus moi.
8 Je vous adjure, filles de Jérusalem, si vous trouvez mon bien-aimé, que lui annoncerez-vous ? Que je suis malade d’amour !

Les filles de Jérusalem

9 Qu’a ton bien-aimé de plus qu’un [autre] bien-aimé, ô la plus belle des femmes ? Qu’a ton bien-aimé de plus qu’un [autre] bien-aimé, que tu nous adjures ainsi ?

La jeune femme

10 Mon bien-aimé est blanc et vermeil ; il se signale au milieu de dix mille.
11 Sa tête est un or très fin. Les boucles de ses cheveux, palmes flottantes, sont noires comme le corbeau.
12 Ses yeux sont comme des colombes au bord des ruisseaux d’eau, baignées dans le lait, se tenant au milieu de l’abondance.
13 Ses joues sont comme une couche de baume, des tertres de plantes de senteur ; ses lèvres, des lis, distillant une myrrhe onctueuse ;
14 ses mains, des rondelles d’or où sont enchâssées des chrysolithes ; son corps{Héb. ses entrailles.} un travail d’ivoire, rehaussé de saphirs ;
15 ses jambes, des colonnes d’albâtre{Ou de marbre blanc.} reposant sur des bases d’or fin ; son aspect, pareil â celui du Liban, est noble comme [celui] des cèdres.
16 Son palais est plein de douceurs, et toute ssa personne est délicieuse. Tel est mon bien-aimé, et tel est mon ami, ô filles de Jérusalem.

Cette Bible est dans le domaine public.