×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Daniel 10     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Daniel 10
Segond « Colombe »


Une apparition terrifiante

1 La troisième année de Cyrus, roi de Perse, une parole fut révélée à Daniel, qu’on nommait Beltchatsar. Cette parole est vraie : il y aura un grand combat. Il saisit cette parole et comprit la vision.
2 En ce temps-là, moi, Daniel, je fus trois semaines dans le deuil.
3 Je ne mangeai aucun mets délicat, il n’entra ni viande ni vin dans ma bouche, et je ne me fis aucune onction jusqu’à ce que les trois semaines soient accomplies.
4 Le vingt-quatrième jour du premier mois, j’étais au bord du grand fleuve qui est Hiddéqel.
5 Je levai les yeux, je regardai, et voici un homme vêtu de lin et ayant sur les reins une ceinture d’or d’Ouphaz.
6 Son corps était comme de chrysolithe, son visage comme l’aspect de l’éclair, ses yeux comme des flammes de feu, ses bras et ses pieds comme l’apparence du bronze poli, et le bruit de ses paroles comme le bruit d’une multitude.
7 Moi, Daniel, je vis seul la vision, et les hommes qui étaient avec moi ne virent pas la vision, mais ils furent saisis d’une grande frayeur et prirent la fuite pour se cacher.
8 Je restai moi seul, et je vis cette grande vision ; les forces me manquèrent, mon visage pâlit et fut décomposé, et je n’eus plus aucune force.
9 J’entendis le son de ses paroles ; et comme j’entendais le son de ses paroles, je fus frappé d’étourdissement, la face contre terre.
10 Et voici qu’une main me toucha et me mit tout tremblant sur mes genoux et les paumes de mes mains.
11 Puis il me dit : Daniel, homme bien-aimé, comprends les paroles que je vais te dire, et tiens-toi debout à la place où tu es ; car je suis maintenant envoyé vers toi. Lorsqu’il m’eut dit cette parole, je me tins debout en frémissant.
12 Il me dit : Daniel, sois sans crainte ; car dès le premier jour où tu as eu à cœur de comprendre et de t’humilier devant ton Dieu, tes paroles ont été entendues, et c’est à cause de tes paroles que je suis venu.
13 Le chef du royaume de Perse m’a résisté vingt-et-un jours ; mais voici que Michel, l’un des principaux chefs, est venu à mon secours, et je suis demeuré là auprès des rois de Perse.
14 Je suis venu maintenant pour te faire comprendre ce qui doit arriver à ton peuple dans les temps à venir ; car il y a encore une vision pour ces jours-là.
15 Tandis qu’il m’adressait ces paroles, je baissais mon visage vers la terre et je gardais le silence.
16 Et voici : quelqu’un qui ressemblait aux fils des hommes toucha mes lèvres. J’ouvris la bouche, je parlai et je dis à celui qui se tenait devant moi : Mon seigneur, à cause de la vision, l’aspect de mon visage a été bouleversé, et je n’ai plus aucune force.
17 Comment le serviteur de mon seigneur pourrait-il parler à mon seigneur ? Maintenant, aucune force ne subsiste en moi, et le souffle me manque.
18 Alors celui qui avait l’aspect d’un homme me toucha de nouveau et me fortifia.
19 Puis il me dit : Sois sans crainte, homme bien-aimé, que la paix soit avec toi ! Fortifie-toi, fortifie-toi ! Et comme il me parlait, je repris des forces et dis : Que mon seigneur parle, car tu m’as fortifié.
20 Il me dit : Sais-tu pourquoi je suis venu vers toi ? Maintenant je m’en retourne pour combattre le chef de la Perse ; et quand je partirai, voici que le chef de Yavân viendra.
21 Mais je veux t’annoncer ce qui est inscrit dans le livre de la vérité. Personne ne m’aide contre ceux-là, excepté Michel, votre chef.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.