×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Zekharyah 7     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Zekharyah 7
André Chouraqui


1 Et c’est en l’an quatre de Dariavèsh, le roi, et c’est la parole de IHVH-Adonaï à Zekharyah, le quatre de la neuvième lunaison en Kislév.
2 Béit-Él envoie Sarèsèr, Règuèm-Mèlèkh et ses hommes pour propicier les faces de IHVH-Adonaï ;
3 pour dire aux desservants de la maison de IHVH-Adonaï Sebaot et aux inspirés, pour dire : « Pleurerai-je la cinquième lunaison, et serai-je nazir comme je l’ai fait voici quelques années ? »
4 Et c’est la parole de IHVH-Adonaï Sebaot à moi, pour dire :
5 Dis à tout le peuple de la terre et aux desservants, pour dire : « Oui, vous avez jeûné, vous vous êtes lamentés à la cinquième et à la septième lunaison, depuis soixante-dix ans ; mais jeûniez-vous ce jeûne pour moi ?
6 Quand vous mangez et buvez, n’êtes-vous pas, vous, les mangeurs, vous, les buveurs ?
7 N est-ce pas les paroles que IHVH-Adonaï avait criées par la main des premiers inspirés, alors que Ieroushalaîm était habitée et paisible, avec ses villes en ses alentours et le Nèguèb, et la plaine habitée ? »
8 Et c’est la parole de IHVH-Adonaï à Zekharyah, pour dire :
9 « Ainsi dit IHVH-Adonaï Sebaot, pour dire : Jugez d’un jugement de vérité ; le chérissement, les matrices, faites-les, chaque homme à son frère.
10 Ne pressurez pas la veuve, l’orphelin, le métèque, l’humble. Ne supputez pas en votre cœur le mal de l’homme contre son frère.
11 Mais ils ont refusé d’être attentifs ; ils ont offert une épaule dévoyée et alourdi leurs oreilles pour ne pas entendre.
12 Ils ont mis leur cœur de corindon pour ne pas entendre la tora et les paroles que IHVH-Adonaï Sebaot avait envoyées en son souffle, par la main des premiers inspirés. Et c’est une grande écume de IHVH-Adonaï Sebaot.
13 Et c’est : de même qu il a crié et qu ils n’ont pas entendu, ainsi ils ont crié et je n’ai pas entendu, dit IHVH-Adonaï Sebaot.
14 Je les ai tourmentés parmi toutes les nations qu ils ne connaissaient pas. La terre est désolée derrière eux, sans passant et sans retournant : ils mettent la terre convoitée en désolation. »

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf