×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Zekharyah 11     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Zekharyah 11
André Chouraqui


Voix

1 Ouvre tes portails, Lebanôn ; le feu mange tes cèdres !
2 Geins, cyprès ! Oui, le cèdre est tombé, les majestueux ont été razziés. Geignez, chênes du Bashân ! Oui, la forêt fortifiée est abattue.
3 Voix, alalas des pâtres ; oui, leur majesté a été razziée. Voix, rugissement des lionceaux ; oui, il est razzié, le génie du Iardèn !

Deux pâtres

4 Ainsi dit IHVH-Adonaï mon Elohîms : Fais paître les ovins de la tuerie,
5 que leurs acheteurs tuent sans être coupables, et dont les vendeurs disent : IHVH-Adonaï est béni : je m enrichis ! » Leurs pâtres ne les épargnent pas.
6 Car je ne compatis plus aux habitants de la terre, harangue de IHVH-Adonaï. Voici, moi-même je livre l’humain, chacun dans la main de son compagnon, dans la main de son roi. Ils fracassent la terre, mais je ne secours pas contre leurs mains.
7 Je fais paître les ovins de la tuerie, ainsi des ovins humiliés ! Je prends pour moi deux bâtons. l’un, je le crie : No âm, Suavité. l’autre, je le crie : Hoblîm, Attaches ; et je fais paître les ovins.
8 Je biffe les trois pâtres en une seule lune. Mon être se rétrécit contre eux et leur être aussi m a en phobie.
9 Et je dis : « Je ne vous ferai pas paître. La morte, qu elle meure ; la biffée, qu elle se biffe. Chacune des restantes mangera la chair de sa compagne. »
10 Je prends mon bâton, No âm ; je le broie pour annuler mon pacte que j’avais tranché avec tous les peuples.
11 Il est annulé en ce jour-là. Et certes les ovins humiliés qui me gardent pénètrent, oui, la parole de IHVH-Adonaï, lui !
12 Je leur dis : « Si c’est bien à vos yeux, donnez mon salaire ! Sinon, cessez ! » Et ils pèsent mon salaire : trente pièces d’argent !
13 IHVH-Adonaï me dit : « Jette au trésor le prix splendide auquel ils m ont prisé ! » Je prends les trente pièces d’argent. Je les jette dans la maison de IHVH-Adonaï, au trésor.
14 Je broie mon deuxième bâton, Hoblîm, pour annuler la fraternité entre Iehouda et Israël.
15 IHVH-Adonaï me dit : « Prends encore pour toi les objets du pâtre dément.
16 Oui, voici, moi-même je suscite le pâtre de la terre. Il ne sanctionne pas les biffées, il ne recherche pas la jeune, il ne soigne pas la brisée, il n’entretient pas la portée, il mange la chair de la replète et brise leurs sabots. »
17 Hoïe ! Pâtre de l’Idole, lâcheur des ovins ! l’épée contre son bras, contre son œil droit ! Son bras séchera, il séchera ; son œil droit se ternira, il se ternira !

Cette Bible est dans le domaine public.