×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iona 4     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iona 4
André Chouraqui


Le ricin

1 Cela fait mal à Iona, grand mal, et le brûle.
2 Il prie IHVH-Adonaï et dit : « Holà, IHVH-Adonaï, n’était-ce pas ma parole, tant que j’étais sur ma glèbe ? J’avais anticipé sur cela en fuyant vers Tarshish. Oui, je savais que tu es un Él graciant et matriciel, toi, long de narines, multiple en chérissement, et qui réconforte du malheur.
3 Mais maintenant, IHVH-Adonaï, prends-moi donc mon être ! Oui, ma mort sera meilleure que ma vie. »
4 IHVH-Adonaï dit : « Est-ce bien, que cela te brûle ?
5 Iona était sorti de la ville et habitait au levant de la ville. Il s’était fait là une cabane et habitait dessous, à l’ombre, jusqu’à voir ce qui en sera de la ville.
6 IHVH-Adonaï députe un ricin ; il monte au-dessus de Iona, pour faire une ombre sur sa tête et le secourir dans son malaise. Iona se réjouit du ricin, une grande joie.
7 L’Elohîms députe un capricorne à la montée de l’aube, le lendemain. Il frappe le ricin, qui sèche.
8 Et c’est quand brille le soleil, Elohîms députe du Levant un souffle caniculaire. Le soleil frappe la tête de Iona, qui s’évanouit. Il demande pour son être de mourir et dit : « Ma mort sera meilleure que ma vie. »
9 Elohîms dit à Iona : « Était-ce bien que cela te brûle, pour un ricin ? Il dit :  »Cela m’a bien brûlé, jusqu’à la mort. »
10 IHVH-Adonaï dit : « Toi, tu es exorable envers un ricin, pour lequel tu n’as pas peiné, que tu n’as pas fait grandir ; il était le fils d’une nuit, et fils d’une nuit il a péri.
11 Et moi, je ne serais pas exorable envers Ninevé, la grande ville, où existent plus de douze myriades d’humains qui ne connaissent ni leur droite ni leur gauche ? Et la bête est multiple... »

Cette Bible est dans le domaine public.