×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /   /  Exemples 25     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Exemples 25
André Chouraqui


Des pommes d’or

1 Encore, des exemples de Shelomo, ceux-ci, que les hommes de Hizqyahou, roi de Iehouda, ont recopiés :
2 Gloire d’Elohîms, voiler la parole ; gloire des rois, sonder la parole.
3 Les ciels dans l’altitude, la terre en profondeur, et le cœur des rois, insondables.
4 Ôte les scories de l’argent, un objet sort pour l’orfèvre ;
5 ôte le criminel en face du roi, son trône s’affermit dans la justice.
6 Ne te magnifie pas face au roi ; sur le lieu des grands ne te tiens pas.
7 Oui, mieux vaut qu’il te dise : « Monte ici » que d’être rabaissé face au gratificateur que tes yeux voient.
8 Ne te hâte pas de sortir te disputer, par crainte de ce que tu feras après, quand ton compagnon t’aura outragé.
9 En ta dispute, dispute avec ton compagnon, mais ne découvre pas l’intimité d’autrui,
10 que l’entendeur ne te vilipende et que ta médisance ne retourne pas.
11 Des pommes d’or dans un écrin d’argent, une parole dite à propos.
12 Narinière d’or, joyau vermeil, sage exhortateur à l’oreille qui écoute.
13 Le délégué fidèle à ses mandants est comme une fraîcheur de neige un jour de moisson : il restaure l’être de ses maîtres.
14 Des cumulus avec un vent sans pluie, tel est l’homme qui se louange d’un don mensonger.
15 Longueur de narine séduit l’alcade ; une langue tendre brise une ossature.
16 Mange à ta suffisance du miel que tu as trouvé, de peur que tu ne t’en rassasies et ne le vomisses.
17 Que ton pied soit cher dans la maison de ton compagnon, qu’il ne se rassasie de toi et ne te haïsse.
18 Massue, épée, flèche affûtée : un homme répond contre son compagnon en témoin de mensonge.
19 Dent cariée, pied branlant, la sûreté d’un traître au jour de détresse.
20 Retirer un habit un jour de gel, c’est du vinaigre sur du nitre, c’est chanter des poèmes à un cœur souffrant.
21 Si ton haineux est affamé, fais-lui manger du pain ; s’il est assoiffé, abreuve-le d’eau,
22 car tu amasses ainsi des braises sur sa tête, IHVH-Adonaï te récompensera.
23 Le souffle du septentrion engendre la pluie, et les faces fulminantes la langue médisante.
24 Mieux vaut habiter l’angle d’un toit qu’une maison garnie avec une femme disputeuse.
25 De l’eau froide sur un être fatigué, une bonne nouvelle d’une terre lointaine.
26 Source envasée, nappe corrompue, le juste chancelle en face du criminel.
27 Manger du miel avec excès n’est pas bien. Sonder leur gloire est gloire.
28 Ville en brèche, sans rempart, homme sans frein à son souffle.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf