×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / Jonas 4.4     

Jonas 4.4
Samuel Cahen


Irritation de Jonas et reproches de Dieu

1 Ionah éprouva une grande affliction, et il s’irrita.
2 Et il supplia Iehovah et dit : Ô Iehovah, n’est-ce pas ce que j’ai dit quand j’étais encore dans mon pays ? C’est pour cela que j’ai voulu le prévenir en fuyant à Tarschisch, car je savais que tu es un Dieu clément et miséricordieux, patient, plein de bonté, se repentant du mal.
3 Et maintenant, Iehovah, prends-moi donc la vie, car la mort m’est préférable à la vie.
4 Iehovah dit : Cela t’irrite-t-il bien ?
5 (Ionah était sorti de la ville et s’était assis à l’orient de la ville. Là, il s’était fait une cabane et s’y était assis à l’ombre, jusqu’à ce qu’il vît ce qui arriverait dans la ville.)
6 Iehovah fit pousser un kikaïone, qui s’éleva au-dessus de la tête de Ionah pour projeter de l’ombre sur sa tête et le préserver de la souffrance ; et Ionah éprouva une grande joie du kikaïone.
7 Puis Dieu fit venir un ver à la levée de l’aurore, le lendemain ; il rongea le kikaïone, qui se dessécha.
8 Et il arriva au lever du soleil que Dieu fit souffler un vent oriental étouffant, et le soleil darda sur la tête de Ionah, il défaillit, il se souhaita la mort, et dit : La mort m’est préférable à la vie.
9 Dieu dit à Ionah : Es-tu bien irrité à cause du kikaïone ? Il dit : Cela m’irrite beaucoup jusqu’à la mort.
10 Iehovah dit : Tu as des ménagements pour le kikaïone, avec lequel tu ne t’es pas fatigué et que tu n’as pas élevé ; produit pendant une nui, pendant une nuit il a péri.
11 Et moi je n’aurais pas de ménagement pour Ninvé, la grande ville, dans laquelle il y a plus de douze mille myriades d’hommes qui ne savent (distinguer) entre la droite et la gauche, et beaucoup de bétail !

Cette Bible est dans le domaine public.