Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / Esaïe 47.2     

Esaïe 47.2
Samuel Cahen


Jugement de Babylone

1 Descends, assieds-toi dans la poussière, vierge, fille de Babel ; assieds-toi à terre, plus de trône, fille des Chaldéens, voire, l’on ne continuera plus de t’appeler délicate, douillette.
2 Prends les meules, écrase le grain ; dépose ton voile, mets à nu ta jambe, découvre ta hanche, passe les ruisseaux.
3 Ta nudité sera découverte, même ta honte sera vue ; je prendrai vengeance, je ne ménagerai personne.
4 (Notre Rédempteur, Ieovah Tsebaoth est ton nom ! saint d’Israel.)
5 Deviens muette ; rends-toi dans les ténèbres, fille des Chaldéens ; on ne continuera plus à t’appeler dominatrice des royautés.
6 J’étais irrité contre mon peuple, j’avais profané mon héritage ; je les avais livrés en tes mains, mais tu ne leur as pas accordé de miséricorde, tu as fait peser ton joug sur le vieillard, excessivement.
7 Tu disais : “Pour toujours je serai dominatrice. ” Tu n’as pas pris ceci à cœur, tu n’as pas songé à la fin.
8 Et maintenant écoute ceci, voluptueuse, reposant en sécurité, te disant dans ton cœur : “C’est moi, et nul autre, je ne serai jamais veuve, j’ignorerai la perte d’enfants. ”
9 Et ces deux t’adviendront instantanément, au même jour : perte d’enfants et veuvage, en plein ils t’atteindront, au milieu de la multitude de tes sorcelleries, de la force considérable de tes enchantements.
10 Tu t’étais confiée dans ta malice, tu disais : “Nul ne me voit. ” Ton génie, ta science, c’est là ta déception, et tu as dit en ton cœur : “C’est moi, et nul autre. ”
11 Il viendra sur toi un malheur dont tu ne vois pas l’aurore, l’adversité tombe sur toi, tu ne pourras la conjurer ; elle fondra sur toi, la calamité, subitement, avant que tu ne t’en doutes.
12 Persiste donc dans tes enchantements et dans la multitude de tes sorcelleries, dont tu t’es fatigué depuis ta jeunesse, peut-être que tu pourras en tirer parti, peut-être reprendras-tu de la vigueur.
13 Tu t’es épuisé dans la multitude de tes projets ; qu’ils se lèvent donc pour t’aider, les experts des cieux, les contemplateurs des astres, annonçant aux nouvelles lunes ce qui doit venir de toi !
14 Voilà qu’ils sont devenus comme de la paille, le feu les consume ; ils ne sauvent pas leur vie de la flamme ; il ne reste pas de charbon pour chauffer, ni de brasier pour s’asseoir en face.
15 Ainsi en est-il de ceux dont tu t’es fatigué, ceux avec lesquels tu avais commerce depuis ta jeunesse ; chacun erre de son côté, nul ne te porte secours.

Cette Bible est dans le domaine public.