Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Jean 16.21

Jean 16.21 comparé dans 29 versions différentes de la Bible.

Traduction Texte
SAC Une femme lorsqu’elle enfante, est dans la douleur, parce que son heure est venue ; mais après qu’elle a enfanté un fils, elle ne se souvient plus de tous ses maux, dans la joie qu’elle a d’avoir mis un homme au monde.
MARQuand une femme accouche, elle sent des douleurs, parce que son terme est venu, mais après qu’elle a fait un petit enfant, il ne lui souvient plus de ses douleurs, à cause de la joie qu’elle a de ce qu’elle a mis un homme au monde.
OSTQuand une femme accouche, elle a des douleurs, parce que son terme est venu ; mais dès qu’elle est accouchée d’un enfant, elle ne se souvient plus de son travail, à cause de sa joie de ce qu’un homme est né dans le monde.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMUne femme, lorsqu’elle enfante, a de la tristesse, parce que son heure est venue : mais lorsqu’elle a enfanté un fils, elle ne se souvient plus de la souffrance à cause de la joie, parce qu’un homme est né dans le monde.
PGRla femme, quand elle est près d’enfanter, éprouve de la tristesse parce que son heure est venue, mais, quand elle a mis le petit enfant au monde, elle ne se souvient plus de sa tribulation, à cause de sa joie, parce qu’un humain est né dans le monde.
LAULa femme, quand elle enfante, a de la tristesse parce que son heure est venue ; mais lorsqu’elle a mis l’enfant au jour, elle ne se souvient plus de sa tribulation, à cause de sa joie de ce qu’un homme est né dans le monde.
OLTQuand la femme enfante, elle est dans la douleur, parce que son heure est venue; mais quand elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus de sa souffrance, dans la joie qu’elle éprouve de ce qu’un homme est venu au monde.
DBYLa femme, quand elle enfante, a de la tristesse, parce que son heure est venue ; mais après qu’elle a donné le jour à l’enfant, il ne lui souvient plus de son angoisse, à cause de la joie qu’elle a de ce qu’un homme est né dans le monde.
STALa femme passe par la douleur pendant qu’elle enfante, parce que, pour elle, l’heure est venue. Mais quand l’enfant est né, elle oublie son angoisse, tant est grande sa joie d’avoir mis un homme au monde.
BANLa femme, quand elle enfante, éprouve de la tristesse, parce que son heure est venue ; mais dès qu’elle a mis au monde le petit enfant, elle ne se souvient plus de son angoisse, à cause de la joie qu’elle a de ce qu’un homme est né dans le monde.
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGLorsqu’une femme enfante, elle a de la tristesse, parce que son heure est venue ; mais, lorsqu’elle a enfanté un fils, elle ne se souvient plus de la souffrance, dans la joie qu’elle a d’avoir mis un homme au monde.
FILLorsqu’une femme enfante, elle a de la tristesse, parce que son heure est venue; mais, lorsqu’elle a enfanté un fils, elle ne se souvient plus de la souffrance, dans la joie qu’elle a d’avoir mis un homme au monde.
LSGLa femme, lorsqu’elle enfante, éprouve de la tristesse, parce que son heure est venue ; mais, lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus de la souffrance, à cause de la joie qu’elle a de ce qu’un homme est né dans le monde.
SYNQuand une femme enfante, elle est dans la douleur, parce que son heure est venue ; mais quand l’enfant est né, elle ne se souvient plus de son angoisse, dans la joie qu’elle a de ce qu’un homme est né dans le monde.
CRALa femme, lorsqu’elle enfante, est dans la souffrance parce que son heure est venue ; mais lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus de ses douleurs, dans la joie qu’elle a de ce qu’un homme est né dans le monde.
BPCLa femme au moment d’enfanter est dans l’affliction, parce que son heure est venue, mais quand l’enfant est né, elle ne se souvient plus de ses douleurs, toute joyeuse de ce qu’un homme est né au monde.
JERLa femme, sur le point d’accoucher, s’attriste parce que son heure est venue ; mais lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus des douleurs, dans la joie qu’un homme soit venu au monde.
TRILa femme, quand elle enfante, a de la tristesse, parce que son heure est venue ; mais quand elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus de l’affliction, dans la joie de ce qu’un homme est né au monde.
NEGLa femme, lorsqu’elle enfante, éprouve de la tristesse, parce que son heure est venue; mais, lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus de la souffrance, à cause de la joie qu’elle a de ce qu’un homme est né dans le monde.
CHULa femme, quand elle accouche, s’afflige, car son heure est venue. Mais une fois que le petit enfant est né, elle ne se souvient plus de la peine, à cause du chérissement : un homme est né à l’univers.
JDCLa femme au moment d’enfanter a de la tristesse, car son heure est venue. Quand le petit enfant est né, elle ne se souvient plus de la souffrance à cause de la joie : car un homme est né au monde.
TREla femme lorsqu’elle va enfanter elle est dans la peine parce qu’il est venu son temps mais lorsqu’il est né l’enfant alors elle ne se souvient même plus de son angoisse à cause de la joie [qui est la sienne] parce qu’est né un fils de l’homme dans le monde de la durée présente
BDPQuand une femme est sur le point de mettre au monde, elle est dans la tristesse car le moment de ses douleurs approche. Mais quand l’enfant est né, sa joie est telle qu’elle ne se rappelle plus son angoisse: pensez donc, un nouvel être est apparu dans le monde!
S21Lorsqu’une femme accouche, elle éprouve de la tristesse parce que son heure de souffrance est venue, mais, lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus de la douleur à cause de sa joie d’avoir mis un enfant au monde.
KJFQuand une femme accouche, elle a des douleurs, parce que son heure est venue; mais dès qu’elle est accouchée de l’enfant, elle ne se souvient plus de son angoisse, à cause de la joie de ce qu’un homme est né dans le monde.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULmulier cum parit tristitiam habet quia venit hora eius cum autem pepererit puerum iam non meminit pressurae propter gaudium quia natus est homo in mundum
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTἡ γυνὴ ὅταν τίκτῃ λύπην ἔχει, ὅτι ἦλθεν ἡ ὥρα αὐτῆς· ὅταν δὲ γεννήσῃ τὸ παιδίον, οὐκέτι μνημονεύει τῆς θλίψεως διὰ τὴν χαρὰν ὅτι ἐγεννήθη ἄνθρωπος εἰς τὸν κόσμον.