Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 25.4

Esaïe 25.4 comparé dans 29 versions différentes de la Bible.

Traduction Texte
SAC parce que vous êtes devenu la force du pauvre, la force du faible dans son affliction ; son refuge contre la tempête, son rafraîchissement contre la chaleur. Car la colère des puissants est comme une tempête qui vient fondre contre une muraille.
MARParce que tu as été la force du chétif, la force du misérable en sa détresse, le refuge contre le débordement, l’ombrage contre le hâle ; car le souffle des terribles est comme un débordement [qui abattrait] une muraille.
OSTCar tu as été le refuge du faible, le refuge du pauvre en sa détresse, un abri contre la tempête, un ombrage contre le hâle, quand le souffle des puissants était comme la tempête qui frappe une muraille.
CAHCar tu es un refuge au malheureux, un refuge à l’indigent dans la détresse, une protection contre l’orage, une ombre contre la chaleur, car le souffle (irrité) des tyrans ressemble à l’ouragan battant la muraille.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRCar tu fus le refuge du faible, le refuge du misérable dans sa détresse, un abri contre la tempête, un ombrage contre la chaleur, quand le souffle des tyrans était comme l’ouragan qui bat la muraille.
LAUCar tu es une forteresse pour le pauvre, une forteresse pour l’indigent dans sa détresse, un refuge contre l’orage, une ombre contre le hâle, quand le souffle des puissants est comme l’orage [qui bat] une muraille.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYCar tu as été au misérable un lieu fort, un lieu fort au pauvre dans sa détresse, un abri contre l’orage, une ombre contre la chaleur ; car la tempête des terribles a été comme une pluie d’orage contre un mur.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANCar tu as été une forteresse pour le misérable, une forteresse pour le pauvre en sa détresse, un refuge contre l’orage, un ombrage contre la chaleur ; car le souffle des tyrans était pareil à l’averse qui bat une muraille.
ZAKCar tu as été un refuge pour l’humble, un refuge pour le pauvre en sa détresse, un abri contre l’averse, un ombrage contre la chaleur : le souffle des tyrans est comme l’averse battant les murs.
VIGparce que vous êtes devenu la force du pauvre, la force du faible dans sa tribulation, un refuge (espoir) contre la tempête, un rafraîchissement (ombrage) contre la chaleur ; car la colère des puissants (l’esprit des violents) est comme un ouragan qui frappe une muraille.
FILparce que Vous êtes devenu la force du pauvre, la force du faible dans sa tribulation, un refuge contre la tempête, un rafraîchissement contre la chaleur; car la colère des puissants est comme un ouragan qui frappe une muraille.
LSGTu as été un refuge pour le faible, Un refuge pour le malheureux dans la détresse, Un abri contre la tempête, Un ombrage contre la chaleur ; Car le souffle des tyrans Est comme l’ouragan qui frappe une muraille.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRAVous avez été une forteresse pour le faible, une forteresse pour le pauvre dans sa détresse, un abri contre l’orage, un ombrage contre l’ardeur du soleil. Car le souffle des tyrans est comme l’ouragan qui bat une muraille.
BPCCar tu es un refuge pour le faible, - un refuge pour le pauvre en sa détresse, - un abri contre l’orage, un ombrage contre la chaleur. Oui, le souffle des tyrans est comme un orage d’hiver. -
JERCar tu as été un refuge pour le faible, un refuge pour le malheureux plongé dans la détresse, un abri contre la pluie, un ombrage contre la chaleur, car le souffle des violents est comme la pluie d’hiver.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGTu as été un refuge pour le faible,
Un refuge pour le malheureux dans la détresse,
Un abri contre la tempête,
Un ombrage contre la chaleur;
Car le souffle des tyrans
Est comme l’ouragan qui frappe une muraille.
CHUOui, tu es un retranchement pour le chétif, un retranchement pour le pauvre en sa détresse ; abri contre la trombe, ombre contre la sécheresse. Oui, le souffle des terrifiants est comme une trombe au mur.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPTu as été un refuge pour le faible, un refuge pour le pauvre dans sa détresse, un toit contre la pluie, une ombre contre la chaleur. Le souffle des tyrans est une pluie d’hiver,
S21Tu as été un refuge pour le plus faible, un refuge pour le malheureux dans la détresse, un abri contre l’orage, une ombre contre la chaleur. En effet, le souffle des hommes violents est pareil à l’ouragan qui frappe une muraille.
KJFCar tu as été le soutien du pauvre, le soutien du nécessiteux dans sa détresse, un refuge contre la tempête, un ombrage contre la chaleur, quand le souffle des redoutables est comme une tempête contre une muraille.
LXXἐγένου γὰρ πάσῃ πόλει ταπεινῇ βοηθὸς καὶ τοῖς ἀθυμήσασιν διὰ ἔνδειαν σκέπη ἀπὸ ἀνθρώπων πονηρῶν ῥύσῃ αὐτούς σκέπη διψώντων καὶ πνεῦμα ἀνθρώπων ἀδικουμένων.
VULquia factus es fortitudo pauperi fortitudo egeno in tribulatione sua spes a turbine umbraculum ab aestu spiritus enim robustorum quasi turbo inpellens parietem
BHSכִּֽי־הָיִ֨יתָ מָעֹ֥וז לַדָּ֛ל מָעֹ֥וז לָאֶבְיֹ֖ון בַּצַּר־לֹ֑ו מַחְסֶ֤ה מִזֶּ֨רֶם֙ צֵ֣ל מֵחֹ֔רֶב כִּ֛י ר֥וּחַ עָרִיצִ֖ים כְּזֶ֥רֶם קִֽיר׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !