Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Nombres 26
Bible Annotée (interlinéaire)

Verset à verset  Double colonne 

Plan du commentaire biblique de Nombres 26

Nouveau recensement

Ce recensement ne fait point double emploi avec celui qui est rapporté au commencement du livre. La génération sortie d’Égypte était entièrement éteinte, peut-être par suite du fléau qui vient d’être raconté. Un peuple nouveau avait surgi, celui qui devait entrer dans la Terre promise et y demeurer. Pour cela un nouveau recensement, propre à servir de base à la répartition du pays entre les tribus, était nécessaire. C’est pourquoi le recensement actuel tient compte non seulement des tribus, mais aussi des familles principales en lesquelles elles se subdivisent ; comparez versets 52 à 56, d’où ressort clairement la relation entre ce second recensement et le prochain partage du pays de Canaan. Pour les différences que présentent les résultats de ce second recensement avec ceux du premier, voir Nombres 1.46, note. On remarque certaines différences entre les données généalogiques de ce chapitre et celles de Genèse, chapitre 46 et du livre des Chroniques. Nous les indiquerons au fur et à mesure.

Notre chapitre est attribué au document élohiste, sauf les versets 9 à 11 qui sont envisagés par plusieurs comme une annotation d’origine postérieure.

1 Et il arriva après cette plaie que l’Éternel dit à Moïse et à Éléazar, fils d’Aaron, le sacrificateur :

Versets 1 à 4 — Ordre relatif au nouveau recensement

Chose singulière, la coupure du chapitre tombe en hébreu au milieu de ce verset. Et comme il n’y a aucune relation entre la plaie que rappelle le commencement du verset et les ordonnances qui suivent (chapitres 26 à 30), on a supposé non sans raison que dans le récit primitif la seconde partie de notre verset était le verset Nombres 31.1, où l’ordre de châtier les Madianites se rattache naturellement à la mention de la plaie racontée chapitre 35. Les chapitres 26 à 30 auraient d’après cela été intercalés postérieurement.

2 Faites le compte de toute l’assemblée des fils d’Israël, depuis l’âge de vingt ans et au-dessus, selon leurs maisons patriarcales, de tout homme apte au service en Israël. 3 Et Moïse et Éléazar le sacrificateur leur parlèrent dans les plaines de Moab, près du Jourdain de Jéricho, et leur dirent : 4 Depuis l’âge de vingt ans et au-dessus, comme l’Éternel l’a ordonné à Moïse et aux fils d’Israël, à leur sortie du pays d’Égypte.

La phrase est incomplète ; il faut sous-entendre d’après le verset 2 : Nous devons faire le recensement.

Comme l’Éternel l’a ordonné… La mention de Moïse à la troisième personne fait penser que c’est Eléazar qui a transmis au peuple l’ordre de Dieu. Le sens est que ce second recensement doit s’effectuer de la même manière que le premier (Nombres 1.1-18).

5 Ruben, premier-né d’Israël. Fils de Ruben : Hénoc, la famille des Hénokites ; de Pallu, la famille des Palluites ;

Versets 5 à 21 — Le recensement

Versets 5 à 11 — Ruben

Les mêmes quatre familles que Genèse 46.9 ; Exode 6.14 ; 1 Chroniques 5.3.

6 de Hetsron, la famille des Hetsronites ; de Carmi, la famille des Carmites. 7 Telles sont les familles des Rubénites : leurs recensés furent quarante-trois mille sept cent trente. 8 Fils de Pallu : Éliab.

Versets 8 à 11

Toute cette adjonction sort du type parfaitement régulier que nous trouvons dans la généalogie des autres tribus. C’est là ce qui fait penser que ce peut être une de ces annotations étrangères au document primitif, telles qu’il s’en rencontre en plusieurs endroits, particulièrement, comme nous le verrons, dans le Deutéronome.

Némuel. Ce premier fils d’Eliab n’est mentionné nulle part ailleurs.

Dathan et Abiram : voir au chapitre 16.

Avec Koré. Il semble d’après ces mots que Koré ait été englouti avec Dathan et Abiram. Le chapitre 16 ne dit pas expressément le contraire, mais nous avons vu cependant qu’il est plus vraisemblable qu’il ait péri avec les deux cent cinquante au Tabernacle. Ou bien l’auteur de l’annotation a entendu la chose différemment, ou bien il s’est exprimé ici d’une manière légèrement inexacte ; le sens littéral est : Et Koré aussi ; ce qui peut s’entendre ainsi : Et Koré aussi périt alors quand furent engloutis Dathan et Abiram et que furent dévorés par le feu les deux cent cinquante.

Mais les fils de Koré… Ils devinrent les chefs de la pieuse famille des Korachites (verset 58 ; Nombres 16.32, note).

9 Fils d’Éliab : Némuel, Dathan et Abiram. C’est ce Dathan et cet Abiram, membres du conseil, qui se soulevèrent contre Moïse et Aaron, dans la troupe de Koré, lorsqu’elle se souleva contre l’Éternel. 10 Et la terre ouvrit sa bouche et les engloutit avec Koré, quand la troupe périt et que le feu dévora les deux cent cinquante hommes : et ils servirent d’exemple. 11 Mais les fils de Koré ne périrent pas. 12 Fils de Siméon, selon leurs familles : de Némuel, la famille des Némuélites ; de Jamin, la famille des Jaminites ; de Jakin, la famille des Jakinites ;

Versets 12 à 14 — Siméon

Jakin : le Jarib de 1 Chroniques 4.24 ; dans la Genèse 46.10, est mentionnée une sixième famille, celle d’Ohab, qui a disparu.

Némuel : d’après Genèse 46.10 et Exode 6.15, Jémuel (échange fréquent de n et de j).

Zérach : d’après les mêmes, Tsohar ; les deux noms ont à peu près le même sens (lever du soleil et éclat).

13 de Zérach, la famille des Zérachites ; de Saül, la famille des Saülites. 14 Telles sont les familles des Siméonites : vingt-deux mille deux cents. 15 Fils de Gad, selon leurs familles : de Tséphon, la famille des Tséphonites ; de Haggi, la famille des Haggites ; de Schuni, la famille des Schunites ;

Versets 15 à 18 — Gad

Sur la place de cette tribu, voir Nombres 1.9, note.

Ozni : dans Genèse 46.16, Etsbon.

16 d’Ozni, la famille des Oznites ; d’Eri, la famille des Erites ; 17 d’Arod, la famille des Arodites ; d’Arêli, la famille des Arêlites. 18 Telles sont les familles des fils de Gad, selon leur recensement : quarante mille cinq cents. 19 Fils de Juda Er et Onan ; mais Er et Onan moururent dans le pays de Canaan.

Versets 19 à 22 — Juda

Accord sur le nom de ces cinq fils avec Genèse 46.12 et 1 Chroniques 2.3. Sur 1 Chroniques 4.1, voir à ce passage. On est frappé de voir indiquées à côté de la famille des Partsites (verset 20) deux branches de cette même famille, les Hetsronites et les Hamulites (verset 21). Ou bien la famille tout entière s’est peu à peu fondue dans ces deux branches, ou bien celles-ci ont pris à la longue un si grand accroissement qu’elles ont été comptées comme familles proprement dites à côté de la branche principale. Ce cas se répète plusieurs fois dans d’autres tribus. Remarquons encore que le même individu peut être appelé fils d’Israël ou fils de Juda ou fils de Pérets ou fils de Hetsron selon la division du peuple à laquelle on trouve bon de s’arrêter.

20 Les fils de Juda furent selon leurs familles : de Schéla, la famille des Schélanites ; de Pérets, la famille des Partsites ; de Zérach, la famille des Zérachites. 21 Les fils de Pérets furent : de Hetsron, la famille des Hetsronites ; de Hamul, la famille des Hamulites. 22 Telles sont les familles de Juda, selon leur recensement : soixante-seize mille cinq cents. 23 Fils d’Issacar, selon leurs familles : Thola, la famille des Tholaïtes ; de Puvva, la famille des Punites ;

Versets 23 à 25 — Issacar

Comme Genèse 46.14.

Jaschoub : dans Genèse, Job ; Job en arabe a le même sens que Jaschub : il revient.

24 de Jaschoub, la famille des Jaschoubites ; de Schimron, la famille des Schimronites. 25 Telles sont les familles d’Issacar, selon leur recensement : soixante-quatre mille trois cents. 26 Fils de Zabulon, selon leurs familles : de Séred, la famille des Sardites ; d’Élon, la famille des Élonites ; de Jachléel, la famille des Jachléélites. 27 Telles sont les familles des Zabulonites, selon leur recensement soixante mille cinq cents. 28 Fils de Joseph, selon leurs familles : Manassé et Éphraïm. 29 Fils de Manassé : de Makir, la famille des Makirites. Et Makir engendra Galaad ; de Galaad, la famille des Galaadites.

Versets 29 à 34 — Manassé

Manassé se trouve placé ici avant Éphraïm, selon l’ordre de naissance ; comparez Genèse 48.17. La généalogie descend jusqu’aux arrière-petits-fils, qui sont traités comme chefs de famille. De Manassé, un fils : Makir ; de Makir, un fils : Galaad ; de Galaad, six fils, dont quelques-uns s’établirent au-delà du Jourdain, tandis que plusieurs autres (Josué 17.2), représentant l’ancienne souche de la tribu s’établirent en Canaan. Sur les fragments généalogiques 1 Chroniques 2.21-24 et Nombres 7.14-19, voir à ces passages.

30 Voici les fils de Galaad : Iézer, la famille des Iézérites ; de Hélek, la famille des Helkites ; 31 et Asriel, la famille des Asriélites ; Sichem, la famille des Sichémites ; 32 Sémida, la famille des Sémidaïtes ; et Hépher, la famille des Héphrites. 33 Et Tsélophcad, fils de Hépher, n’eut point de fils, mais seulement des filles. Et le nom des filles de Tsélophcad : Machla, Noa, Hogla, Milca et Thirtsa. 34 Telles sont les familles de Manassé, et leurs recensés furent cinquante-deux mille sept cents. 35 Voici les fils d’Éphraïm, selon leurs familles : de Suthélach, la famille des Suthalchites ; de Béker, la famille des Bakrites ; de Thachan, la famille des Thachanites.

Versets 35 à 37 — Éphraïm

Trois familles descendant directement de ses fils ; la quatrième, d’un petit-fils ; voir verset 22, note. De Suthélach, père de ce dernier, sont indiquées, 1 Chroniques 7.20 et suivants, toute une série de générations.

36 Et voici les fils de Suthélach : d’Eran, la famille des Eranites. 37 Telles sont les familles des fils d’Éphraïm, selon leur recensement : trente-deux mille cinq cents. Tels sont les fils de Joseph, selon leurs familles. 38 Fils de Benjamin, selon leurs familles : de Béla, la famille des Balites ; d’Aschbel, la famille des Aschbélites ; d’Achiram, la famille des Achiramites ;

Versets 38 à 41 — Benjamin

Sur le rapport avec Genèse 46.21 voir la note à Genèse 46.27.

39 de Séphupham, la famille des Suphamites ; de Hupham, la famille des Huphamites. 40 Et les fils de Béla furent : Ard et Naaman ; la famille des Ardites ; de Naaman, la famille des Naamites. 41 Tels sont les fils de Benjamin, selon leurs familles, et leurs recensés furent quarante-cinq mille six cents. 42 Voici les fils de Dan, selon leurs familles : de Sucham, la famille des Suchamites. Telles sont les familles de Dan, selon leurs familles.

Versets 42 à 43 — Dan

Une seule famille, qui se confond avec la tribu et qui cependant présente le chiffre le plus élevé.

43 Total des familles des Suchamites, selon leur recensement : soixante-quatre mille quatre cents. 44 Fils d’Asser, selon leurs familles : de Jimna, la famille de Jimna ; de Jischvi, la famille des Jischvites, de Béria, la famille des Bériites.

Versets 44 à 47 — Asser

Jischva, mentionné Genèse 46.17, est omis ici ; il n’a probablement pas laissé de famille. Sur la mention de la fille d’Asser, Sérach, voir Genèse 46.17, note.

45 Pour les fils de Béria : de Héber, la famille des Hébrites ; de Malkiel, la famille des Malkiélites. 46 Et le nom de la fille d’Asser était Sérach. 47 Telles sont les familles des fils d’Asser, d’après leur recensement cinquante-trois mille quatre cents. 48 Fils de Nephthali, selon leurs familles : de Jachtséel, la famille des Jachtséélites ; de Guni, la famille des Gunites ;

Versets 48 à 50 — Nephthali

Accord avec Genèse 46 et 1 Chroniques 7.1-40.

49 de Jétser, la famille des Jitspites ; de Schillem, la famille des Schillémites. 50 Telles sont les familles de Nephthali, selon leurs familles ; et leurs recensés furent quarante-cinq mille quatre cents. 51 Ce sont là les fils d’Israël dont on fit le recensement : six cent un mille sept cent trente.
Voir Nombres 1.46, note. Notre texte énumère cinquante sept familles comme subdivisions des tribus. C’est Manassé qui en compte le plus grand nombre, huit et Dan le moins, une.

52 Et l’Éternel parla à Moïse, en disant :

Versets 52 à 56 — Mode de répartition de la Terre promise entre les tribus

53 À ceux-ci le pays sera partagé comme héritage, selon le nombre des noms.

À ceux-ci : à ces douze tribus, à l’exclusion des Lévites.

54 À ceux qui sont plus nombreux tu donneras un héritage plus grand, et à ceux qui sont moins nombreux tu donneras un héritage plus petit ; à chacun sera donné un héritage proportionné à son recensement.

La répartition paraît ici devoir s’effectuer d’après un principe purement rationnel.

55 Seulement c’est par le sort que le pays sera réparti ; ils recevront leur part selon les noms de leurs tribus patriarcales.

Il semble au contraire d’après ce verset que c’est le sort, comme expression directe de la volonté de Celui qui donne cette terre, qui décide de tout. La solution est celle-ci : Du sort doit dépendre l’emplacement général des tribus au nord, au milieu ou au midi, tandis que l’étendue du territoire et les frontières précises seront fixées d’après la population. Puis, le sort pouvait encore déterminer la répartition entre les familles du territoire de la tribu. Il y eut sans doute par suite de circonstances particulières des déviations de ce mode de partage (ainsi pour les tribus qui s’établirent à l’est du Jourdain et pour lesquelles il n’est pas parlé du sort). Michée 2.4-5 montre combien ce mode de partage était profondément entré dans l’esprit du peuple ; voir aussi Psaumes 16.5-6. Sur l’emploi du sort, comparez Proverbes 16.33 ; Proverbes 18.18.

56 C’est par le sort que l’héritage sera réparti entre ceux qui sont plus nombreux et ceux qui le sont moins. 57 Voici le recensement des Lévites, selon leurs familles : de Guerson, la famille des Guersonites ; de Kéhath, la famille des Kéhathites ; de Mérari, la famille des Mérarites.

Versets 57 à 62 — Les Lévites

Trois branches, mentionnées déjà Exode 6.16 ; Nombres 3.17.

Des huit subdivisions ou familles mentionnées dans ces passages, nous n’en trouvons ici que quatre (Libnites, de Guerson ; Hébronites, de Kéhath ; Machlites et Muschites, de Mérari). Les Korachites, descendants de Koré, sont ajoutés, quoique provenant d’un petit-fils de Kéhath. Peut-être cette nomenclature incomplète, dont la forme diffère de celle employée dans tout le reste du chapitre, est-elle tirée d’un document spécial, provenant d’un temps où certaines branches des Lévites avaient pris une prépondérance marquée sur les autres ou acquis une importance spéciale, comme les Korachites.

58 Voici les familles de Lévi : la famille des Libnites, la famille des Hébronites, la famille des Machlites, la famille des Muschites, la famille des Korachites. Et Kéhath engendra Amram. 59 Et le nom de la femme d’Amram était Jokébed, fille de Lévi, laquelle naquit à Lévi, en Égypte ; et elle enfanta à Amram Aaron, Moïse et Marie, leur sœur.

Versets 59 à 61

À ces renseignements sur les Lévites le document ajoute quelques détails relatifs à Moïse et à Aaron, descendants de Kéhath et à la famille sacerdotale.

Jokébed, fille de… : dans le sens de descendante ; voir Exode 6.14-15, note.

Laquelle naquit, littéralement : qu’elle enfanta ; ce elle doit désigner la mère inconnue de Jokébed. Comparez Nombres 3.2-4.

60 Et il naquit à Aaron : Nadab et Abihu, Éléazar et Ithamar. 61 Et Nadab et Abibu moururent, lorsqu’ils apportèrent du feu étranger devant l’Éternel. 62 Et leurs recensés furent vingt-trois mille, tous mâles âgés d’un mois et au-dessus. Car ils ne furent pas compris dans le recensement des fils d’Israël, parce qu’il ne leur fut point assigné d’héritage au milieu des fils d’Israël.

Accroissement de mille hommes sur le premier recensement (Nombres 3.39).

Si les Lévites ont été, placés à part c’est parce que ce recensement était fait en vue du partage de Canaan, dont les Lévites étaient exclus.

63 Tel est le recensement que Moïse et Éléazar le sacrificateur firent des fils d’Israël dans les plaines de Moab, près du Jourdain de Jéricho. 64 Parmi eux il n’y avait aucun des fils d’Israël dont Moïse et Aaron le sacrificateur avaient fait le recensement dans le désert de Sinaï. 65 Car l’Éternel avait dit d’eux : Ils mourront dans le désert, et aucun d’eux ne survécut, excepté Caleb, fils de Jéphunné, et Josué, fils de Nun.

Voir Nombres 14.33-35. La menace divine dont l’exécution est ici constatée, ne concernait pas la tribu de Lévi, qui n’avait point été comprise dans le premier recensement.