×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Juges 8.21

Juges 8.21 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Juges 8.21  Zébach et Tsalmunna dirent : Lève-toi toi-même, et tue-nous ! Car tel est l’homme, telle est sa force. Et Gédéon se leva, et tua Zébach et Tsalmunna. Il prit ensuite les croissants qui étaient aux cous de leurs chameaux.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Juges 8.21  Zébach et Tsalmunna dirent : Lève-toi toi-même, et tue-nous ! car tel est l’homme, telle est sa force. Et Gédéon se leva, et tua Zébach et Tsalmunna. Il prit ensuite les croissants qui étaient aux cous de leurs chameaux.

Segond 21

Juges 8.21  Zébach et Tsalmunna dirent : « Lève-toi toi-même et tue-nous, car c’est à un homme fort de le faire. » Gédéon se leva alors et tua Zébach et Tsalmunna. Il prit ensuite les ornements en forme de croissant qui étaient au cou de leurs chameaux.

Les autres versions

Bible Annotée

Juges 8.21  Et Zébach et Tsalmunna dirent : Lève-toi toi-même et jette-toi sur nous ! Car tel qu’est l’homme, telle est sa force. Et Gédéon se leva et tua Zébach et Tsalmunna. Et il prit les croissants, qui étaient au cou de leurs chameaux.

John Nelson Darby

Juges 8.21  Et Zébakh et Tsalmunna dirent : Lève-toi, toi-même, et jette-toi sur nous ; car tel qu’est l’homme, telle est sa force. Et Gédéon se leva et tua Zébakh et Tsalmunna, et prit les petites lunes qui étaient aux cous de leurs chameaux.

David Martin

Juges 8.21  Et Zébah et Tsalmunah dirent : Lève-toi toi-même, et te jette sur nous ; car tel qu’est l’homme, telle est sa force. Et Gédeon se leva, et tua Zébah et Tsalmunah, et prit les colliers qui étaient aux cous de leurs chameaux.

Ostervald

Juges 8.21  Et Zébach et Tsalmuna dirent : Lève-toi toi-même, et jette-toi sur nous ; car tel est l’homme, telle est sa force. Et Gédéon se leva, et tua Zébach et Tsalmuna. Puis il prit les croissants qui étaient aux cous de leurs chameaux.

Lausanne

Juges 8.21  Et Zébach lui dit, ainsi que Tsalmounna : Lève-toi, toi-même, et jette-toi sur nous ; car tel est l’homme, telle est sa force. Et Gédéon se leva, et tua Zébach et Tsalmounna, et il prit les croissants qui étaient aux cous de leurs chameaux.

Vigouroux

Juges 8.21  Zébée et Salmana dirent donc à Gédéon : Viens toi-même, et tue-nous ; car c’est l’âge qui rend l’homme fort. Gédéon, s’étant avancé, tua Zébée et Salmana. Il prit ensuite tous les ornements et les bossettes qu’on met d’ordinaire au cou des chameaux des rois.[8.21 Voir Psaumes, 82, 12. ― Bulle ou petite boule, était un ornement d’or, d’argent ou d’autre métal que portaient au cou les personnes aussi bien que les animaux. Le correspondant en hébreu est traduit dans la Vulgate par collier, cercles (torques), aux versets 26 de ce même chapitre, et par petite lune ou croissant (lunulæ), au chapitre 3, verset 18, d’Isaïe. ― « L’usage d’orner le cou des chameaux n’est pas perdu, dit M. de Saulcy, et dans la Syrie, quand on rencontre de ces animaux harnachés, on est à peu près assuré d’avance qu’on leur verra un collier. Celui-ci est fréquemment formé de fils d’une petite coquille blanche du genre des porcelaines, et qui sert de monnaie sous le nom cauri, sur toute la côte occidentale d’Afrique. Je ne puis affirmer positivement que j’aie rencontré des chameaux portant suspendu à leur collier un croissant de cuivre, je crois cependant bien me le rappeler. Ce que tout le monde sait aussi bien que moi, c’est que l’usage de ces croissants de cuivre s’est conservé dans le harnachement militaire de la cavalerie moderne.]

Auguste Crampon

Juges 8.21  Zébée et Salmana dirent : « Lève-toi toi-même et tombe sur nous ; car tel est l’homme, telle est sa force. » Gédéon se leva et tua Zébée et Salmana ; et il prit les croissants qui étaient aux cous de leurs chameaux.

Lemaistre de Sacy

Juges 8.21  Zébée et Salmana dirent donc à Gédéon : Venez vous-même, et tuez-nous : car c’est l’âge qui rend l’homme fort. Gédéon s’étant avancé, tua Zébée et Salmana. Il prit ensuite tous les ornements et les bossettes qu’on met d’ordinaire au cou des chameaux des rois.

Zadoc Kahn

Juges 8.21  Zébah et Çalmounna lui dirent : “ Va, frappe-nous toi-même : tel homme, telle vigueur ! ” Et il tua Zébah et Çalmounna, et prit les croissants qui étaient au cou de leurs chameaux.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Juges 8.21  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Juges 8.21  וַיֹּ֜אמֶר זֶ֣בַח וְצַלְמֻנָּ֗ע ק֤וּם אַתָּה֙ וּפְגַע־בָּ֔נוּ כִּ֥י כָאִ֖ישׁ גְּבוּרָתֹ֑ו וַיָּ֣קָם גִּדְעֹ֗ון וַֽיַּהֲרֹג֙ אֶת־זֶ֣בַח וְאֶת־צַלְמֻנָּ֔ע וַיִּקַּח֙ אֶת־הַשַּׂ֣הֲרֹנִ֔ים אֲשֶׁ֖ר בְּצַוְּארֵ֥י גְמַלֵּיהֶֽם׃

La Vulgate

Juges 8.21  dixeruntque Zebee et Salmana tu surge et inrue in nos quia iuxta aetatem robur est hominis surrexit Gedeon et interfecit Zebee et Salmana et tulit ornamenta ac bullas quibus colla regalium camelorum decorari solent