×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Juges 19.8

Juges 19.8 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Juges 19.8  Le cinquième jour, il se leva de bon matin pour partir. Alors le père de la jeune femme dit : Fortifie ton cœur, je te prie ; et restez jusqu’au déclin du jour. Et ils mangèrent eux deux.

Segond dite « à la Colombe »

Juges 19.8  Le cinquième jour, il se leva de bon matin pour partir. Alors le père de la jeune femme dit : Restaure-toi, je te prie, et attardez-vous jusqu’au déclin du jour. Et ils mangèrent tous deux.

Nouvelle Bible Segond

Juges 19.8  Le cinquième jour, il se leva de bon matin pour partir. Alors le père de la jeune femme dit : Restaure–toi, je te prie ; restez jusqu’au déclin du jour. Et ils mangèrent tous deux.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Juges 19.8  Le cinquième jour, il se leva de bon matin pour partir. Alors le père de la jeune femme dit : Fortifie ton cœur, je te prie ; et restez jusqu’au déclin du jour. Et ils mangèrent eux deux.

Segond 21

Juges 19.8  Le cinquième jour, il se leva de bon matin pour partir. Alors le père de la jeune femme dit : « Prends donc des forces et restez jusqu’au soir. » Et ils mangèrent tous les deux.

Les autres versions

Bible du Semeur

Juges 19.8  Le matin du cinquième jour, il se leva de bonne heure pour partir. Et, de nouveau, son beau-père lui dit : - Restaure-toi d’abord et remets ton départ jusqu’à ce que le jour baisse. Puis ils mangèrent tous deux ensemble.

Traduction œcuménique de la Bible

Juges 19.8  Le cinquième jour, il se leva de bon matin pour partir, mais le père de la jeune femme lui dit : « Restaure-toi, je t’en prie, et attardez-vous jusqu’au déclin du jour », et ils mangèrent tous deux.

Bible de Jérusalem

Juges 19.8  Le cinquième jour, le lévite se leva de bon matin pour partir, mais le père de la jeune femme lui dit : "Restaure-toi d’abord, je t’en prie !" Ils s’attardèrent ainsi jusqu’au déclin du jour et ils mangèrent tous deux ensemble.

Bible Annotée

Juges 19.8  Et le cinquième jour, il se leva de bon matin pour partir. Et le père de la jeune fille dit : Je te prie, fortifie ton cœur et diffère jusqu’à ce que le jour baisse. Et ils mangèrent tous deux.

John Nelson Darby

Juges 19.8  Et le cinquième jour, il se leva de bonne heure le matin pour s’en aller ; mais le père de la jeune femme dit : Je te prie, fortifie ton cœur. Et ils s’attardèrent jusqu’à ce que le jour baissa, et ils mangèrent eux deux.

David Martin

Juges 19.8  Et au cinquième jour il se leva de bon matin pour s’en aller, et le père de la jeune femme dit : Je te prie, fortifie ton cœur ; et ils tardèrent tant, que le jour baissa pendant qu’ils mangeaient eux deux [ensemble].

Osterwald

Juges 19.8  Et au cinquième jour il se leva de bon matin pour s’en aller, et le père de la jeune femme lui dit : Je te prie, fortifie ton cœur. Or ils tardèrent jusqu’au déclin du jour, pendant qu’ils mangeaient tous deux.

Auguste Crampon

Juges 19.8  Le cinquième jour, il se leva de bon matin pour partir. Alors le père de la jeune femme dit : « Fortifie ton cœur, je te prie, et diffère jusqu’au déclin du jour. » Et ils mangèrent tous deux.

Lemaistre de Sacy

Juges 19.8  Le lendemain au matin le Lévite se préparait à s’en aller ; mais son beau-père lui dit de nouveau : Je vous prie de manger un peu auparavant, afin qu’ayant pris des forces, vous vous en alliez quand le jour sera plus avancé. Ils mangèrent donc ensemble :

André Chouraqui

Juges 19.8  Il se lève de grand matin, le cinquième jour, pour aller. Le père de l’adolescente dit : « Restaure donc ton cœur ! Attardez-vous jusqu’à l’inclinaison du jour ! » Ils mangent, les deux.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Juges 19.8  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Juges 19.8  וַיַּשְׁכֵּ֨ם בַּבֹּ֜קֶר בַּיֹּ֣ום הַחֲמִישִׁי֮ לָלֶכֶת֒ וַיֹּ֣אמֶר׀ אֲבִ֣י הַֽנַּעֲרָ֗ה סְעָד־נָא֙ לְבָ֣בְךָ֔ וְהִֽתְמַהְמְה֖וּ עַד־נְטֹ֣ות הַיֹּ֑ום וַיֹּאכְל֖וּ שְׁנֵיהֶֽם׃

Versions étrangères

New Living Translation

Juges 19.8  On the morning of the fifth day he was up early again, ready to leave, and again the woman's father
said, "Have something to eat; then you can leave some time this afternoon." So they had another day of feasting.