×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Juges 19.26

Juges 19.26 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Lorsque les ténèbres de la nuit se dissipaient, cette femme vint à la porte de la maison où était son mari, et y tomba étendue par terre.
MARCette femme donc, comme le jour approchait, s’en revint, et étant tombée à la porte de la maison de l’homme où était son Seigneur, elle y demeura jusqu’au jour.
OSTEt, comme le jour approchait, cette femme alla tomber à la porte de la maison de l’homme où était son mari, et y demeura jusqu’au jour.
CAHLa femme revint comme le jour approchait, et étant tombée à l’entrée de la maison de l’homme où était son maître, (elle y resta) jusqu’au jour.
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGREt à l’aube du matin cette femme vint tomber à la porte de la maison de l’homme chez qui était son maître et elle fut là jusqu’au jour.
LAUEt comme le matin se montrait, la femme vint et tomba à l’entrée de la maison de l’homme chez qui était son seigneur, [et y resta] jusqu’au jour.
OLTCe verset n’existe pas dans cette traduction !
DBYEt comme le matin arrivait, la femme vint et tomba à l’entrée de la maison de l’homme chez qui était son seigneur, et y resta jusqu’au jour.
STACe verset n’existe pas dans cette traduction !
BANEt vers le matin, cette femme vint, et elle tomba à la porte de la maison de l’homme chez qui était son maître, et y resta jusqu’au jour.
ZAKAux approches du matin, cette femme vint tomber à l’entrée de la maison où était son maître, et resta là jusqu’au jour.
VIGLorsque les ténèbres de la nuit se dissipaient, cette femme vint à la porte de la maison où demeurait son mari, et y tomba étendue par terre.
FILLorsque les ténèbres de la nuit se dissipaient, cette femme vint à la porte de la maison où demeurait son mari, et y tomba étendue par terre.
LSGVers le matin, cette femme alla tomber à l’entrée de la maison de l’homme chez qui était son mari, et elle resta là jusqu’au jour.
SYNCe verset n’existe pas dans cette traduction !
CRAVers le matin, cette femme vint tomber à l’entrée de la maison de l’homme chez qui était son mari, et elle resta là jusqu’au jour.
BPCVers le matin, cette femme vint tomber à l’entrée de la maison de l’homme chez qui se trouvait son mari ; elle resta là jusqu’au jour.
JERVers le matin la femme s’en vint tomber à l’entrée de la maison de l’homme chez qui était son mari et elle resta là jusqu’au jour.
TRICe verset n’existe pas dans cette traduction !
NEGVers le matin, cette femme alla tomber à l’entrée de la maison de l’homme chez qui était son mari, et elle resta là jusqu’au jour.
CHULa femme vient au tournant du matin. Elle s’évanouit à l’ouverture de la maison de l’homme, là où était son maître, jusqu’à la lumière.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPLa femme revint au petit matin et s’écroula devant la porte de la maison où logeait son mari. Elle resta là jusqu’au lever du jour.
S21Au petit matin, cette femme alla s’écrouler à l’entrée de la maison de l’homme qui hébergeait son mari, et elle resta là jusqu’à ce qu’il fasse jour.
KJFEt, comme le jour approchait, cette femme alla tomber à la porte de la maison de l’homme où était son mari, et y demeura jusqu’au jour.
LXXκαὶ ἦλθεν ἡ γυνὴ τὸ πρὸς πρωὶ καὶ ἔπεσεν παρὰ τὴν θύραν τοῦ πυλῶνος τοῦ οἴκου τοῦ ἀνδρός οὗ ἦν ὁ κύριος αὐτῆς ἐκεῖ ἕως οὗ διέφαυσεν.
VULat mulier recedentibus tenebris venit ad ostium domus ubi manebat dominus suus et ibi corruit
BHSוַתָּבֹ֥א הָאִשָּׁ֖ה לִפְנֹ֣ות הַבֹּ֑קֶר וַתִּפֹּ֞ל פֶּ֧תַח בֵּית־הָאִ֛ישׁ אֲשֶׁר־אֲדֹונֶ֥יהָ שָּׁ֖ם עַד־הָאֹֽור׃
SBLGNTCe verset n’existe pas dans cette traduction !