×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Juges 18.7

Juges 18.7 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Juges 18.7  Les cinq hommes partirent, et ils arrivèrent à Laïs. Ils virent le peuple qui y était vivant en sécurité à la manière des Sidoniens, tranquille et sans inquiétude ; il n’y avait dans le pays personne qui leur fît le moindre outrage en dominant sur eux ; ils étaient éloignés des Sidoniens, et ils n’avaient pas de liaison avec d’autres hommes.

Segond dite « à la Colombe »

Juges 18.7  Les cinq hommes partirent et ils arrivèrent à Laïch. Ils virent le peuple qui s’y trouvait habitant en (toute) confiance à la manière des Sidoniens, tranquille et confiant ; il n’y avait dans le pays ni voisin gênant ni occupant oppresseur ; ils étaient éloignés des Sidoniens et n’avaient de relation avec personne.

Nouvelle Bible Segond

Juges 18.7  Les cinq hommes partirent et ils arrivèrent à Laïsh. Ils virent que le peuple qui s’y trouvait habitait en toute sécurité, à la manière des Sidoniens, tranquille et confiant ; il n’y avait dans le pays ni voisin gênant ni occupant oppresseur ; ils étaient éloignés des Sidoniens et n’avaient de relation avec personne.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Juges 18.7  Les cinq hommes partirent, et ils arrivèrent à Laïs. Ils virent le peuple qui y était, vivant en sécurité à la manière des Sidoniens, tranquille et sans inquiétude ; il n’y avait dans le pays personne qui leur fasse le moindre outrage en dominant sur eux ; ils étaient éloignés des Sidoniens, et ils n’avaient pas de liaison avec d’autres hommes.

Segond 21

Juges 18.7  Les cinq hommes partirent et arrivèrent à Laïs. Ils virent le peuple qui s’y trouvait : il vivait en sécurité, à la manière des Sidoniens, tranquille et confiant. Il n’y avait dans le pays personne qui provoque la moindre humiliation ou exerce une domination. Ils étaient loin des Sidoniens et ils n’avaient pas de relations avec les autres.

Les autres versions

Bible du Semeur

Juges 18.7  Les cinq hommes se remirent en route et allèrent jusqu’à Laïch. Ils y trouvèrent une population, vivant en toute sécurité, à la manière des Sidoniens, tranquille et confiante. Personne ne leur causait d’ennuis, personne n’y exerçait une autorité oppressive, et ils se trouvaient loin des Sidoniens, sans relation avec personne.

Traduction œcuménique de la Bible

Juges 18.7  Les cinq hommes s’en allèrent et arrivèrent à Laïsh. Ils virent que la population qui s’y trouvait demeurait en sécurité, à la manière des Sidoniens, tranquille et confiante. Il n’y avait personne parlant avec autorité dans le pays, personne y exerçant un quelconque pouvoir. Les habitants de Laïsh étaient loin des Sidoniens et ils ne dépendaient de personne.

Bible de Jérusalem

Juges 18.7  Les cinq hommes partirent donc et ils arrivèrent à Laïsh. Ils virent que les gens qui l’habitaient vivaient en sécurité, à la manière des Sidoniens, tranquilles et confiants, qu’il n’y avait ni insuffisance ni restriction d’aucune sorte dans le pays, qu’ils étaient éloignés des Sidoniens et sans relations avec les Araméens.

Bible Annotée

Juges 18.7  Et les cinq hommes partirent et ils arrivèrent à Laïs. Et ils virent le peuple qui y était, vivant en sécurité, à la manière des Sidoniens, paisible et confiant ; et il n’y avait point dans le pays de détenteur du pouvoir qui les molestât d’aucune manière, et ils étaient éloignés des Sidoniens et ils n’avaient affaire avec personne.

John Nelson Darby

Juges 18.7  Et les cinq hommes s’en allèrent, et vinrent à Laïs ; et ils virent le peuple qui était au milieu d’elle, habitant en sécurité, à la manière des Sidoniens, tranquille et confiant ; et il n’y avait dans le pays personne qui, possédant la domination, les molestât en aucune chose ; et ils étaient éloignés des Sidoniens, et n’avaient commerce avec personne.

David Martin

Juges 18.7  Ces cinq hommes donc s’en allèrent, et arrivèrent à Laïs, et ils virent que le peuple de cette ville habitait en assurance, et vivait en repos, et se croyait en sûreté, à la façon des Sidoniens ; et qu’il n’y avait personne au pays qui leur fît de la peine en aucune chose, parce qu’ils étaient libres de toute ancienneté ; et aussi ils étaient éloignés des Sidoniens, et n’avaient commerce avec personne.

Osterwald

Juges 18.7  Ces cinq hommes partirent donc, et ils arrivèrent à Laïs. Ils virent que le peuple qui y était, habitait en sécurité, à la manière des Sidoniens, tranquille et confiant, sans que personne dans le pays eût autorité sur eux et leur fît injure en rien ; ils étaient éloignés des Sidoniens, et ils n’avaient à faire avec personne.

Auguste Crampon

Juges 18.7  S’étant mis en route, les cinq hommes arrivèrent à Laïs. Ils virent le peuple qui était dans cette ville, vivant en sécurité à la manière des Sidoniens, paisible et tranquille, et il n’y avait personne dans le pays qui, investi de l’autorité, les molestât en aucune manière ; ils étaient éloignés des Sidoniens, et n’avaient affaire avec personne.

Lemaistre de Sacy

Juges 18.7  Ces cinq hommes s’en étant donc allés, vinrent à Laïs, et ils trouvèrent le peuple de cette ville comme ont accoutumé d’être les Sidoniens, sans aucune crainte, en paix et en assurance, n’y ayant personne qui le troublât, extrêmement riche, fort éloigné de Sidon, et séparé de tous les autres hommes.

André Chouraqui

Juges 18.7  Les cinq hommes vont. Ils viennent à Laïsh. Ils voient le peuple qui est en son sein habiter en sécurité, comme d’ordinaire chez les Sidonîm. Nul ne met parole d’opprobre contre cette terre calme et sûre, où nul n’hérite du pouvoir. Ils étaient loin des Sidonîm et n’avaient de parole contre aucun humain.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Juges 18.7  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Juges 18.7  וַיֵּלְכוּ֙ חֲמֵ֣שֶׁת הָאֲנָשִׁ֔ים וַיָּבֹ֖אוּ לָ֑יְשָׁה וַיִּרְא֣וּ אֶת־הָעָ֣ם אֲשֶׁר־בְּקִרְבָּ֣הּ יֹושֶֽׁבֶת־לָ֠בֶטַח כְּמִשְׁפַּ֨ט צִדֹנִ֜ים שֹׁקֵ֣ט׀ וּבֹטֵ֗חַ וְאֵין־מַכְלִ֨ים דָּבָ֤ר בָּאָ֨רֶץ֙ יֹורֵ֣שׁ עֶ֔צֶר וּרְחֹקִ֥ים הֵ֨מָּה֙ מִצִּ֣דֹנִ֔ים וְדָבָ֥ר אֵין־לָהֶ֖ם עִם־אָדָֽם׃

Versions étrangères

New Living Translation

Juges 18.7  So the five men went on to the town of Laish, where they noticed the people living carefree lives, like the Sidonians; they were peaceful and secure. The people were also wealthy because their land was very fertile. And they lived a great distance from Sidon and had no allies nearby.