×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Apocalypse 2.20

Apocalypse 2.20 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Apocalypse 2.20  Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’impudicité et qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles.

Segond dite « à la Colombe »

Apocalypse 2.20  Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’inconduite et qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles.

Nouvelle Bible Segond

Apocalypse 2.20  Cependant, j’ai ceci contre toi : tu laisses cette Jézabel, qui se dit prophétesse, égarer mes esclaves en leur enseignant à se prostituer et à manger des viandes sacrifiées aux idoles.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Apocalypse 2.20  Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à la débauche et qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles.

Segond 21

Apocalypse 2.20  Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses faire Jézabel, cette femme qui se prétend prophétesse. Elle enseigne et égare mes serviteurs pour qu’ils se livrent à l’immoralité sexuelle et mangent des viandes sacrifiées aux idoles.

Les autres versions

Bible du Semeur

Apocalypse 2.20  Pourtant, j’ai un reproche à te faire : tu laisses cette femme, cette Jézabel qui se dit prophétesse, égarer mes serviteurs en leur enseignant à participer au culte des idoles, en se livrant à la débauche et en mangeant les viandes des sacrifices.

Traduction œcuménique de la Bible

Apocalypse 2.20  Mais j’ai contre toi que tu tolères Jézabel,
cette femme qui se dit prophétesse et qui égare mes serviteurs, leur enseignant à se prostituer et à manger des viandes sacrifiées aux idoles.

Bible de Jérusalem

Apocalypse 2.20  Mais j’ai contre toi que tu tolères Jézabel, cette femme qui se dit prophétesse ; elle égare mes serviteurs, les incitant à se prostituer en mangeant des viandes immolées aux idoles.

Bible Annotée

Apocalypse 2.20  Mais j’ai contre toi que tu laisses faire la femme Jésabel, qui se dit prophétesse, et elle enseigne et séduit mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’impudicité, et mangent des viandes sacrifiées aux idoles.

John Nelson Darby

Apocalypse 2.20  Mais j’ai contre toi, que tu laisses faire la femme Jésabel qui se dit prophétesse ; et elle enseigne et égare mes esclaves en les entraînant à commettre la fornication et à manger des choses sacrifiées aux idoles.

David Martin

Apocalypse 2.20  Mais j’ai quelque peu de chose contre toi : c’est que tu souffres que [cette] femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigne, et qu’elle séduise mes serviteurs, pour les porter à la fornication, et pour [leur faire] manger des choses sacrifiées aux idoles.

Osterwald

Apocalypse 2.20  Mais j’ai quelque peu de chose contre toi, c’est que tu souffres que la femme Jésabel, qui se dit prophétesse, enseigne et séduise mes serviteurs, pour les engager dans la fornication, et leur faire manger des choses sacrifiées aux idoles.

Auguste Crampon

Apocalypse 2.20  Mais j’ai contre toi quelques griefs : c’est que tu laisses la femme Jézabel, se disant prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’impudicité et mangent des viandes immolées aux idoles.

Lemaistre de Sacy

Apocalypse 2.20  Mais j’ai quelque chose à vous reprocher : c’est que vous souffrez que cette Jézabel, cette femme qui se dit prophétesse, enseigne et séduise mes serviteurs, pour les faire tomber dans la fornication, et leur faire manger de ce qui est sacrifié aux idoles.

André Chouraqui

Apocalypse 2.20  Mais j’ai ceci contre toi : tu laisses la femme Izèbèl, celle qui se dit elle-même inspirée. Elle enseigne et égare mes serviteurs à putasser, à manger des viandes sacrifiées aux idoles.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Apocalypse 2.20  ἀλλὰ ἔχω κατὰ σοῦ ὅτι ἀφεῖς τὴν ⸀γυναῖκα Ἰεζάβελ, ἡ ⸀λέγουσα ἑαυτὴν προφῆτιν, καὶ διδάσκει καὶ πλανᾷ τοὺς ἐμοὺς δούλους πορνεῦσαι καὶ φαγεῖν εἰδωλόθυτα.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Apocalypse 2.20  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Versions étrangères

New Living Translation

Apocalypse 2.20  But I have this complaint against you. You are permitting that woman— that Jezebel who calls herself a prophet— to lead my servants astray. She is encouraging them to worship idols, eat food offered to idols, and commit sexual sin.