×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Apocalypse 2.20

Apocalypse 2.20 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Mais j’ai quelque chose à vous reprocher : c’est que vous souffrez que cette Jézabel, cette femme qui se dit prophétesse, enseigne et séduise mes serviteurs, pour les faire tomber dans la fornication, et leur faire manger de ce qui est sacrifié aux idoles.
MARMais j’ai quelque peu de chose contre toi : c’est que tu souffres que [cette] femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigne, et qu’elle séduise mes serviteurs, pour les porter à la fornication, et pour [leur faire] manger des choses sacrifiées aux idoles.
OSTMais j’ai quelque peu de chose contre toi, c’est que tu souffres que la femme Jésabel, qui se dit prophétesse, enseigne et séduise mes serviteurs, pour les engager dans la fornication, et leur faire manger des choses sacrifiées aux idoles.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRMais je te reproche de laisser faire ta femme, la Jésabel qui se dit prophétesse, et elle instruit et entraîne mes esclaves à se livrer à l’impudicité et à manger des viandes offertes aux idoles.
LAUMais j’ai contre toi quelque peu de choses, c’est que tu permets que la femme Jésabel, qui se dit prophétesse, enseigne et égare mes esclaves, pour qu’ils commettent fornication et mangent des choses sacrifiées aux idoles.
OLTMais j’ai un reproche à t’adresser, c’est que tu laisses faire ta femme Jésabel, cette soi-disant prophétesse qui enseigne et qui séduit mes serviteurs, les entraînant à se livrer au libertinage et à manger des viandes sacrifiées aux idoles.
DBYMais j’ai contre toi, que tu laisses faire la femme Jésabel qui se dit prophétesse ; et elle enseigne et égare mes esclaves en les entraînant à commettre la fornication et à manger des choses sacrifiées aux idoles.
STAMais j’ai contre toi que tu laisses faire la femme Jézabel, qui se dit prophétesse et qui séduit mes serviteurs, et leur enseigne à forniquer et à manger des viandes consacrées aux idoles.
BANMais j’ai contre toi que tu laisses faire la femme Jésabel, qui se dit prophétesse, et elle enseigne et séduit mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’impudicité, et mangent des viandes sacrifiées aux idoles.
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGMais j’ai quelque peu de choses contre toi ; c’est que tu permets à la (cette) femme Jézabel, qui se dit prophétesse, d’enseigner et de séduire mes serviteurs, pour les faire tomber dans la fornication, et leur faire manger des viandes sacrifiées aux idoles.[2.20 Jézabel était sans doute une femme chrétienne influente qu’on avait entraînée dans le parti de l’erreur. Ce nom de Jézabel pourrait du reste n’être pas véritable, mais bien une appellation déguisée, empruntée à la femme impie d’Achab, roi d’Israël. Crampon dit : « soit une secte personnifiée (celles des Nicolaïtes ?), soit un personnage réel, dont le nom est emprunté à la fameuse reine d’Israël, si ardente à propager l’idolâtrie et à persécuter les serviteurs de Dieu (voir 1 Rois, chapitre 19 et suivants). Â»]
FILMais J’ai quelque peu de choses contre toi; c’est que tu permets à la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, d’enseigner et de séduire Mes serviteurs, pour les faire tomber dans la fornication, et leur faire manger des viandes sacrifiées aux idoles.
LSGMais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’impudicité et qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles.
SYNMais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses faire Jezabel, cette femme qui se dit prophétesse, qui enseigne, et qui séduit mes serviteurs, pour les entraîner dans l’impureté et leur faire manger des viandes sacrifiées aux idoles.
CRAMais j’ai contre toi quelques griefs : c’est que tu laisses la femme Jézabel, se disant prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’impudicité et mangent des viandes immolées aux idoles.
BPCMais j’ai ceci contre toi : tu laisses faire la femme Jézabel, qui se dit prophétesse ; elle égare mes serviteurs, leur apprenant à forniquer et à manger des idolothytes.
TRIMais j’ai contre toi que tu laisses faire Jézabel, cette femme qui se dit prophétesse et qui égare mes esclaves en leur enseignant à forniquer et à manger des viandes immolées aux idoles.
NEGMais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à la débauche et qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles.
CHUMais j’ai ceci contre toi : tu laisses la femme Izèbèl, celle qui se dit elle-même inspirée. Elle enseigne et égare mes serviteurs à putasser, à manger des viandes sacrifiées aux idoles.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPMais je te reproche de tolérer ta Jézabel, cette femme soi-disant prophète qui enseigne mes serviteurs et les fait s’égarer, après quoi ils se prostituent et mangent les viandes consacrées aux idoles.
S21Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses faire Jézabel, cette femme qui se prétend prophétesse. Elle enseigne et égare mes serviteurs pour qu’ils se livrent à l’immoralité sexuelle et mangent des viandes sacrifiées aux idoles.
KJFCependant j’ai certaines choses contre toi, parce que tu laisses cette femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs pour commettre la fornication, et leur faire manger des choses sacrifiées aux idoles.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULsed habeo adversus te quia permittis mulierem Hiezabel quae se dicit propheten docere et seducere servos meos fornicari et manducare de idolothytis
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTἀλλὰ ἔχω κατὰ σοῦ ὅτι ἀφεῖς τὴν ⸀γυναῖκα Ἰεζάβελ, ἡ ⸀λέγουσα ἑαυτὴν προφῆτιν, καὶ διδάσκει καὶ πλανᾷ τοὺς ἐμοὺς δούλους πορνεῦσαι καὶ φαγεῖν εἰδωλόθυτα.