×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Apocalypse 19.20

Apocalypse 19.20 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Apocalypse 19.20  Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre.

Segond dite « à la Colombe »

Apocalypse 19.20  Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète qui avait opéré devant elle les signes par lesquels il avait séduit ceux qui avaient reçu la marque de sa bête et qui se prosternaient devant son image. Tous deux furent jetés vivants dans l’étang de feu où brûle le soufre.

Nouvelle Bible Segond

Apocalypse 19.20  La bête fut prise, et avec elle le prophète de mensonge qui avait produit devant elle les signes par lesquels il avait égaré ceux qui avaient reçu la marque de la bête et qui se prosternaient devant son image. Tous deux furent jetés vivants dans l’étang de feu où brûle le soufre.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Apocalypse 19.20  Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre.

Segond 21

Apocalypse 19.20  La bête fut capturée, ainsi que le prétendu prophète qui avait accompli devant elle des signes miraculeux pour égarer ceux qui avaient reçu la marque de la bête et adoré son image. Tous les deux furent jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre.

Les autres versions

Bible du Semeur

Apocalypse 19.20  La bête fut capturée et, avec elle, le faux prophète qui avait accompli des signes miraculeux pour le compte de la bête. Par ces miracles, il avait trompé les hommes qui portaient la marque de la bête et qui avaient adoré son image. Ils furent tous deux jetés vifs dans l’étang ardent de feu et de soufre.

Traduction œcuménique de la Bible

Apocalypse 19.20  La bête fut capturée, et avec elle le faux prophète qui, par les prodiges opérés devant elle, avait séduit ceux qui avaient reçu la marque de la bête et adoré son image. Tous deux furent jetés vivants dans l’étang de feu embrasé de soufre.

Bible de Jérusalem

Apocalypse 19.20  Mais la Bête fut capturée, avec le faux prophète - celui qui accomplit au service de la Bête des prodiges par lesquels il fourvoyait les gens ayant reçu la marque de la Bête et les adorateurs de son image, - on les jeta tous deux, vivants, dans l’étang de feu, de soufre embrasé.

Bible Annotée

Apocalypse 19.20  Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète qui avait fait devant elle les prodiges, par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et qui avaient adoré son image ; ils furent tous deux jetés vivants dans l’étang de feu, où brûle du soufre.

John Nelson Darby

Apocalypse 19.20  Et la bête fut prise, et le faux prophète qui était avec elle, qui avait fait devant elle les miracles par lesquels il avait séduit ceux qui recevaient la marque de la bête, et ceux qui rendaient hommage à son image. Ils furent tous deux jetés vifs dans l’étang de feu embrasé par le soufre ;

David Martin

Apocalypse 19.20  Mais la bête fut prise, et avec elle le faux-prophète qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient la marque de la bête, et qui avaient adoré son image ; et ils furent tous deux jetés tout vifs dans l’étang ardent de feu et de soufre ;

Osterwald

Apocalypse 19.20  Mais la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui devant elle avait fait des prodiges, par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête, et qui avaient adoré son image ; tous deux furent jetés vifs dans l’étang de feu brûlant, dans le soufre.

Auguste Crampon

Apocalypse 19.20  Et la bête fut prise, et avec elle le faux-prophète qui, par les prodiges faits devant elle, avait séduit ceux qui avaient la marque de la bête et ceux qui adoraient son image. Tous les deux furent jetés vivants dans l’étang de feu où brûle le soufre ;

Lemaistre de Sacy

Apocalypse 19.20  Mais la bête fut prise, et avec elle le faux prophète qui avait fait devant elle des prodiges, par lesquels il avait séduit ceux qui avaient reçu le caractère de la bête, et qui avaient adoré son image ; et ces deux furent jetés tout vivants dans l’étang brûlant de feu et de soufre.

André Chouraqui

Apocalypse 19.20  La bête est arrêtée, et avec elle le faux inspiré, celui qui avait fait les signes devant elle, par lesquels il avait égaré ceux qui avaient reçu la marque de la bête et ceux qui se prosternaient devant son image. Ils sont tous deux jetés vivants dans le lac de feu embrasé de soufre.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Apocalypse 19.20  καὶ ἐπιάσθη τὸ θηρίον καὶ ⸂μετ’ αὐτοῦ ὁ⸃ ψευδοπροφήτης ὁ ποιήσας τὰ σημεῖα ἐνώπιον αὐτοῦ, ἐν οἷς ἐπλάνησεν τοὺς λαβόντας τὸ χάραγμα τοῦ θηρίου καὶ τοὺς προσκυνοῦντας τῇ εἰκόνι αὐτοῦ· ζῶντες ἐβλήθησαν οἱ δύο εἰς τὴν λίμνην τοῦ πυρὸς ⸂τῆς καιομένης⸃ ἐν θείῳ.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Apocalypse 19.20  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !