×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Deutéronome 14.21

Deutéronome 14.21 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Deutéronome 14.21  Vous ne mangerez d’aucune bête morte ; tu la donneras à l’étranger qui sera dans tes portes, afin qu’il la mange, ou tu la vendras à un étranger ; car tu es un peuple saint pour l’Éternel, ton Dieu. Tu ne feras point cuire un chevreau dans le lait de sa mère.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Deutéronome 14.21  Vous ne mangerez d’aucune bête morte ; tu la donneras à l’étranger qui sera dans tes portes, afin qu’il la mange, ou tu la vendras à un étranger ; car tu es un peuple saint pour l’Éternel, ton Dieu. Tu ne feras point cuire un chevreau dans le lait de sa mère.

Segond 21

Deutéronome 14.21  « Vous ne mangerez d’aucune bête déjà morte. Tu la donneras à l’étranger qui habitera dans ta ville afin qu’il la mange, ou tu la vendras à un immigré, car tu es un peuple saint pour l’Éternel, ton Dieu. Tu ne feras pas cuire un chevreau dans le lait de sa mère.

Les autres versions

Bible Annotée

Deutéronome 14.21  Vous ne mangerez d’aucun corps mort. Tu les donneras à l’étranger qui est dans tes portes et il les mangera, ou tu les vendras à un homme du dehors ; car tu es un peuple consacré à l’Éternel ton Dieu. Tu ne feras pas cuire un chevreau dans le lait de sa mère.

John Nelson Darby

Deutéronome 14.21  -Vous ne mangerez d’aucun corps mort ; tu le donneras à l’étranger qui est dans tes portes, et il le mangera ; ou tu le vendras au forain ; car tu es un peuple saint, consacré à l’Éternel, ton Dieu. -Tu ne cuiras pas le chevreau dans le lait de sa mère.

David Martin

Deutéronome 14.21  Vous ne mangerez d’aucune bête morte d’elle-même, mais tu la donneras à l’étranger qui est dans tes portes, et il la mangera, ou tu la vendras au forain ; car tu es un peuple saint à l’Éternel ton Dieu. Tu ne bouilliras point le chevreau au lait de sa mère.

Ostervald

Deutéronome 14.21  Vous ne mangerez d’aucune bête morte ; tu la donneras à l’étranger qui sera dans tes portes, et il la mangera, ou on la vendra à un étranger. Car tu es un peuple consacré à l’Éternel ton Dieu. Tu ne feras point cuire le chevreau dans le lait de sa mère.

Lausanne

Deutéronome 14.21  Vous ne mangerez aucun corps mort : tu le donneras à l’étranger qui est dans tes portes, afin qu’il le mange, ou vends-le à un étranger ; car tu es un peuple saint à l’Éternel, ton Dieu. Tu ne cuiras pas un chevreau dans le lait de sa mère.

Vigouroux

Deutéronome 14.21  Ne mangez d’aucune bête qui sera morte d’elle-même ; mais donne-la, ou vends-la à l’étranger qui est dans l’enceinte de tes murailles, afin qu’il en mange, parce que, pour toi, tu es le peuple saint du Seigneur ton Dieu. Tu ne feras point cuire le chevreau dans le lait de sa mère.[14.21 Voir Exode, 23, 19 ; 34, 26.] [14.21 ; 14.27 ; 14.29 Tes portes ; hébraïsme, pour tes villes.]

Auguste Crampon

Deutéronome 14.21  Vous ne mangerez d’aucune bête morte. Tu la donneras à l’étranger qui est dans tes portes, pour qu’il la mange, ou tu la vendras à un étranger ; car tu es un peuple saint à Yahweh, ton Dieu. Tu ne feras pas cuire un chevreau dans le lait de sa mère.

Lemaistre de Sacy

Deutéronome 14.21  Ne mangez d’aucune bête qui sera morte d’elle-même ; mais donnez-la, ou vendez-la à l’étranger qui est dans l’enceinte de vos murailles, afin qu’il en mange ; parce que pour vous, vous êtes le peuple saint du Seigneur, votre Dieu. Vous ne ferez point cuire le chevreau dans le lait de sa mère.

Zadoc Kahn

Deutéronome 14.21  Vous ne mangerez d’aucune bête morte : donne-la à manger à l’étranger admis dans tes murs, ou vends-la à ceux du dehors, car tu es un peuple consacré à l’Éternel ton Dieu. - Tu ne feras pas cuire un chevreau dans le lait de sa mère.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Deutéronome 14.21  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Deutéronome 14.21  לֹ֣א תֹאכְל֣וּ כָל־נְ֠בֵלָה לַגֵּ֨ר אֲשֶׁר־בִּשְׁעָרֶ֜יךָ תִּתְּנֶ֣נָּה וַאֲכָלָ֗הּ אֹ֤ו מָכֹר֙ לְנָכְרִ֔י כִּ֣י עַ֤ם קָדֹושׁ֙ אַתָּ֔ה לַיהוָ֖ה אֱלֹהֶ֑יךָ לֹֽא־תְבַשֵּׁ֥ל גְּדִ֖י בַּחֲלֵ֥ב אִמֹּֽו׃ פ

La Vulgate

Deutéronome 14.21  quicquid morticinum est ne vescamini ex eo peregrino qui intra portas tuas est da ut comedat aut vende ei quia tu populus sanctus Domini Dei tui es non coques hedum in lacte matris suae