×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Romains 1.16

Romains 1.16 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC car je ne rougis point de l’Évangile, parce qu’il est la vertu de Dieu, pour sauver tous ceux qui croient, premièrement les Juifs, et puis les gentils.
MARCar je n’ai point honte de l’Evangile de Christ, vu qu’il est la puissance de Dieu en salut à tout croyant : au Juif premièrement, puis aussi au Grec.
OSTCar je n’ai point honte de l’Évangile de Christ, car c’est la puissance de Dieu, pour le salut de tous ceux qui croient, du Juif d’abord, du Grec ensuite.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRJe n’ai point honte, en effet, de l’évangile, car c’est une puissance de Dieu qui produit le salut pour tout croyant, Juif et Grec ;
LAUEn effet, je n’ai point honte de la bonne nouvelle du Christ, car elle est une puissance de Dieu à salut pour tout croyant, pour le Juif premièrement, puis pour le Grec ;
OLTCar je n’ai point honte de l’évangile; c’est la puissance de Dieu pour le salut de tout homme qui croit, du Juif d’abord, puis du Grec
DBYCar je n’ai pas honte de l’évangile, car il est la puissance de Dieu en salut à quiconque croit, et au Juif premièrement, et au Grec.
STACar je n’ai pas honte de l’Évangile ; il est une puissance de Dieu donnant le salut à tout croyant, au Juif d’abord, puis au païen.
BANEn effet, je n’ai point honte de l’Évangile, car c’est une puissance de Dieu en salut à tout homme qui croit, au Juif premièrement, puis au Grec ;
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGEn effet, je ne rougis pas de l’Evangile ; car il est une force (la force) de Dieu, pour le salut de tout croyant, premièrement du Juif, puis du Grec.
FILEn effet, je ne rougis point de l’Evangile; car il est une force de Dieu, pour le salut de tout croyant, premièrement du Juif, puis du Grec.
LSGCar je n’ai point honte de l’Évangile : c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec,
SYNEn effet, je n’ai pas honte de l’Évangile, — parce qu’il est la puissance de Dieu pour le salut de tout croyant, du Juif premièrement, et aussi du Grec. —
CRACar je n’ai point honte de l’Évangile ; c’est une force divine pour le salut de tout homme qui croit, premièrement du Juif, puis du Grec.
BPCCar je ne rougis pas de l’Evangile ; c’est une force divine pour le salut de tout croyant, du Juif tout d’abord, puis du Grec ;
JERCar je ne rougis pas de l’Évangile : il est une force de Dieu pour le salut de tout homme qui croit, du Juif d’abord, puis du Grec.
TRICar je n’ai pas honte de l’Évangile ; il est en effet une puissance de Dieu pour le salut de tout croyant, du Juif d’abord, du Grec ensuite.
NEGCar je n’ai point honte de l’Évangile : c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec,
CHUNon, je ne rougis pas de l’annonce : elle est de la puissance d’Elohîms pour sauver qui adhère, Iehoudi en premier, puis Hellène.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPVous le voyez, je n’ai pas honte de l’Évangile. C’est une force de Dieu, et c’est le salut pour tous ceux qui croient, les Juifs d’abord, et de même les Grecs.
S21En effet, je n’ai pas honte de l’Évangile [de Christ] : c’est la puissance de Dieu pour le salut de tout homme qui croit, du Juif d’abord, mais aussi du non-Juif.
KJFCar je n’ai point honte de l’évangile de Christ, car c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif d’abord, et aussi du Grec.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULnon enim erubesco evangelium virtus enim Dei est in salutem omni credenti Iudaeo primum et Graeco
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTΟὐ γὰρ ἐπαισχύνομαι τὸ ⸀εὐαγγέλιον, δύναμις γὰρ θεοῦ ἐστιν εἰς σωτηρίαν παντὶ τῷ πιστεύοντι, Ἰουδαίῳ τε πρῶτον καὶ Ἕλληνι·