×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Actes 16.27

Actes 16.27 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Actes 16.27  Le geôlier se réveilla, et, lorsqu’il vit les portes de la prison ouvertes, il tira son épée et allait se tuer, pensant que les prisonniers s’étaient enfuis.

Segond dite « à la Colombe »

Actes 16.27  Le geôlier se réveilla, et lorsqu’il vit les portes de la prison ouvertes, il tira son épée ; il allait se tuer, pensant que les prisonniers s’étaient enfuis.

Nouvelle Bible Segond

Actes 16.27  Le geôlier se réveilla, et lorsqu’il vit les portes de la prison ouvertes, il tira son épée ; il allait se supprimer, pensant que les prisonniers s’étaient enfuis.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Actes 16.27  Le geôlier se réveilla, et, lorsqu’il vit les portes de la prison ouvertes, il tira son épée et allait se tuer, pensant que les prisonniers s’étaient enfuis.

Segond 21

Actes 16.27  Lorsque le gardien de la prison s’est réveillé et a vu les portes de la prison ouvertes, il a tiré son épée, prêt à se tuer car il croyait que les prisonniers s’étaient enfuis.

Les autres versions

Bible du Semeur

Actes 16.27  Le gardien se réveilla en sursaut et vit les portes de la prison grand ouvertes : alors il tira son épée et allait se tuer, car il croyait que ses prisonniers s’étaient enfuis.

Traduction œcuménique de la Bible

Actes 16.27  Tiré de son sommeil, le geôlier vit les portes de la prison ouvertes ; pensant que les prisonniers s’étaient évadés, il saisit son épée et allait se supprimer.

Bible de Jérusalem

Actes 16.27  Tiré de son sommeil et voyant ouvertes les portes de la prison, le geôlier sortit son glaive ; il allait se tuer, à l’idée que les prisonniers s’étaient évadés.

Bible Annotée

Actes 16.27  Et le geôlier, s’étant réveillé et voyant les portes de la prison ouvertes, tira son épée et allait se tuer, croyant que les prisonniers s’étaient enfuis.

John Nelson Darby

Actes 16.27  Et le geôlier, s’étant éveillé et voyant les portes de la prison ouvertes, tira son épée et allait se tuer, croyant que les prisonniers s’étaient enfuis.

David Martin

Actes 16.27  Sur quoi le geôlier s’étant éveillé, et voyant les portes de la prison ouvertes, tira son épée, et se voulait tuer, croyant que les prisonniers s’en fussent fuis.

Osterwald

Actes 16.27  Alors le geôlier, s’étant réveillé, et voyant les portes de la prison ouvertes, tira son épée, et allait se tuer, croyant que les prisonniers s’étaient sauvés.

Auguste Crampon

Actes 16.27  Le geôlier s’étant éveillé et voyant les portes de la prison ouvertes, tira son épée, et il allait se tuer, pensant que les prisonniers avaient pris la fuite.

Lemaistre de Sacy

Actes 16.27  Le geôlier s’étant éveillé, et voyant toutes les portes de la prison ouvertes, tira son épée, et voulut se tuer, s’imaginant que les prisonniers s’étaient sauvés.

André Chouraqui

Actes 16.27  Le gardien de la prison est tiré de son sommeil. Voyant ouvertes les portes de la prison, il dégaine son épée et veut se tuer : il pense que les prisonniers ont fui.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Actes 16.27  ἔξυπνος δὲ γενόμενος ὁ δεσμοφύλαξ καὶ ἰδὼν ἀνεῳγμένας τὰς θύρας τῆς φυλακῆς σπασάμενος ⸀τὴν μάχαιραν ἤμελλεν ἑαυτὸν ἀναιρεῖν, νομίζων ἐκπεφευγέναι τοὺς δεσμίους.

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Actes 16.27  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !