×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Actes 1.19

Actes 1.19 comparé dans 29 versions de la Bible différentes.

Traduction Texte
SAC Ce qui a été si connu de tous les habitants de Jérusalem, que ce champ a été nommé en leur langue, Haceldama, c’est-à-dire, le champ du sang.
MARCe qui a été connu de tous les habitants de Jérusalem ; tellement que ce champ-là a été appelé en leur propre Langue, Haceldama, c’est-à-dire, le champ du sang.
OSTCe qui a été connu de tous les habitants de Jérusalem, de sorte que ce champ a été appelé, dans leur propre langue, Akeldama, c’est-à-dire le Champ du sang.
CAHCe verset n’existe pas dans cette traduction !
LAMCe verset n’existe pas dans cette traduction !
PGRceci a été su de tous les habitants de Jérusalem, en sorte qu’on a appelé ce champ dans leur idiome Akeldamach, ce qui signifie champ du sang.
LAUce qui a été connu de tous les habitants de Jérusalem, en sorte que cette terre a été appelée en leur propre langage Aceldama, c’est-à-dire Terre de sang ;
OLTCe fait est si connu de tous les habitants de Jérusalem, que ce terrain a été appelé dans leur langue Akeldama, c’est-à-dire, la Place du Sang.)
DBYEt ceci a été connu de tous les habitants de Jérusalem, de sorte que ce champ-là est appelé dans leur propre dialecte Aceldama, c’est-à-dire champ de sang ;)
STAce fait est si bien, connu de tous les habitants de Jérusalem, que dans leur langue ils appellent ce champ Acheldamach, c’est-à-dire champ du sang)
BANEt ceci a été connu de tous les habitants de Jérusalem, en sorte que ce champ-là a été appelé en leur propre langue, Hakeldamach, c’est-à-dire, le champ du sang.
ZAKCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VIGLe fait a été si connu de tous les habitants de Jérusalem, que ce champ a été nommé dans leur langue Haceldama, c’est-à-dire, champ du sang.[1.19 Haceldama. On montre ce champ, d’après une tradition ancienne, au sud-est de Jérusalem, dans la vallée de Ben-Hinnom. Il est situé au milieu d’anciens tombeaux.]
FILLe fait a été si connu de tous les habitants de Jérusalem, que ce champ a été nommé dans leur langue Haceldama, c’est-à-dire, Champ du sang.
LSGLa chose a été si connue de tous les habitants de Jérusalem que ce champ a été appelé dans leur langue Hakeldama, c’est-à-dire, champ du sang.
SYNCela est si bien connu de tous les habitants de Jérusalem, que ce champ est appelé, dans leur langue, Haceldama, c’est-à-dire : le champ du sang. —
CRACe fait est si connu de tous les habitants de Jérusalem, que ce champ a été nommé dans leur langue Haceldama, c’est-à-dire champ du sang.)
BPCCela, tous les habitants de Jérusalem l’ont si bien su que ce champ est appelé dans leur langue Haceldamach, c’est-à-dire le champ du sang.
TRIEt la chose a été connue de tous les habitants de Jérusalem, en sorte que ce domaine a été appelé dans leur langue Hakeldamach, c’est-à-dire Domaine du Sang.
NEGLa chose a été si connue de tous les habitants de Jérusalem que ce champ a été appelé dans leur langue Hakeldama, c’est-à-dire champ du sang.
CHUTous les habitants de Ieroushalaîm l’ont su. Ce domaine s’est appelé dans leur langue Haqèl-Dema : c’est le Domaine du Sang.
JDCCe verset n’existe pas dans cette traduction !
TRECe verset n’existe pas dans cette traduction !
BDPL’affaire est connue de tous à Jérusalem et l’on a appelé ce champ: Aceldama, ce qui dans leur langue signifie: Champ du Sang.)
S21Tous les habitants de Jérusalem l’ont appris, c’est pourquoi ce champ a été appelé dans leur langue ‹ Hakeldama ›, c’est-à-dire ‹ le champ du sang’.
KJFEt ceci a été connu de tous les habitants de Jérusalem, si bien que ce champ est appelé, dans leur propre langue, Aceldama, c’est-à-dire le Champ du sang.
LXXCe verset n’existe pas dans cette traduction !
VULet notum factum est omnibus habitantibus Hierusalem ita ut appellaretur ager ille lingua eorum Acheldemach hoc est ager Sanguinis
BHSCe verset n’existe pas dans cette traduction !
SBLGNTκαὶ γνωστὸν ἐγένετο πᾶσι τοῖς κατοικοῦσιν Ἰερουσαλήμ, ὥστε κληθῆναι τὸ χωρίον ἐκεῖνο τῇ ⸀ἰδίᾳ διαλέκτῳ αὐτῶν Ἁκελδαμάχ, τοῦτ’ ἔστιν Χωρίον Αἵματος.—