×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Luc 9.25

Luc 9.25 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Luc 9.25  Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il se détruisait ou se perdait lui-même ?

Segond Nouvelle Édition de Genève

Luc 9.25  Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il se détruisait ou se perdait lui-même ?

Segond 21

Luc 9.25  Que sert-il à un homme de gagner le monde entier, s’il se perd ou se détruit lui-même ?

Les autres versions

Bible Annotée

Luc 9.25  Car que sert-il à un homme de gagner le monde entier, et de se perdre ou de se ruiner soi-même ?

John Nelson Darby

Luc 9.25  Car que profitera-t-il à un homme de gagner le monde entier, s’il se détruit lui-même ou se perd lui-même ?

David Martin

Luc 9.25  Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il se détruit lui-même, et se perd lui-même ?

Ostervald

Luc 9.25  Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il se détruisait ou se perdait lui-même ?

Lausanne

Luc 9.25  En effet, que servira-t-il à un homme de gagner le monde entier, s’il se détruit ou se perd lui-même ?

Vigouroux

Luc 9.25  Et quel avantage aurait un homme à gagner le monde entier, s’il se perd lui-même et cause sa ruine ?

Auguste Crampon

Luc 9.25  Que sert-il à un homme de gagner le monde entier, s’il se ruine ou se perd lui-même ?

Lemaistre de Sacy

Luc 9.25  Et que servirait à un homme de gagner tout le monde aux dépens de lui-même, et en se perdant lui-même ?

Zadoc Kahn

Luc 9.25  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Luc 9.25  τί γὰρ ὠφελεῖται ἄνθρωπος κερδήσας τὸν κόσμον ὅλον ἑαυτὸν δὲ ἀπολέσας ἢ ζημιωθείς;

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Luc 9.25  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

La Vulgate

Luc 9.25  quid enim proficit homo si lucretur universum mundum se autem ipsum perdat et detrimentum sui faciat